• Les Bateliers ou Mariniers 

    Si il y a une chose que j'aime pardessus tout à Paris, c'est de regarder les péniches sur la Seine et sur "mon" Canal de l'Ourcq. Je me suis toujours demandée comment c'était de vivre sur une péniche. 

    Les Bateliers ou Mariniers

    Très ancienne profession apparue avec la navigation sur les rivières, autant dire à l'aube de l'humanité et du commerce, elle a évolué notablement avec l'apparition des canaux qui a amené les familles entières à s'installer à bord du bateau.

    Les Bateliers ou Mariniers

    Sur la Seine (au fond l'Hôtel de Ville)

    Les Bateliers ou Mariniers

    Très importante corporation pendant de nombreux siècles du fait de son rôle majeur dans l'approvisionnement des régions en marchandises de toutes sortes, et aussi dans le transport des voyageurs, elle est devenue, avec le développement du chemin de fer puis de la route, le fait d'un petit nombre de gens vivant d'une manière assez marginale, en étant sur terre et sur l'eau en même temps.

    Les Bateliers ou Mariniers

    L'équipage d'une péniche est généralement restreint: le batelier, son épouse (généralement batelière également), un enfant, et parfois, un matelot. N'ayant pas de mécanicien à bord, le batelier doit être capable d'assurer les petites réparations de base sur le moteur, l'installation électrique ou la robinetterie.

    Les Bateliers ou Mariniers

    Canal de L'Ourcq (péniche sortant de l'écluse Saint Denis, Parc de la Villette)

    Les conditions de vie ont été difficiles jusqu'au milieu du xxe siècle. Jusqu'à cette époque (et même au-delà) l'électricité et l'eau courante ne sont pas présentes sur les péniches. De plus, les horaires de travail et l'entretien du bateau sont très contraignants.

    Le film de Jean Vigo L'Atalante et le feuilleton télévisé L'Homme du Picardie (1968) sont deux illustrations, plus ou moins romancées, de cette profession.

    Le premier est toutefois très daté, et n'a plus grand chose à voir avec le métier actuel.

    Le second est très intéressant en ce sens qu'il se situe à la charnière entre la batellerie traditionnelle qui doit effectuer une mutation pour survivre, incarnée par Joseph Durtol (Christian Barbier, un de ses meilleurs rôles) et l'avenir qui passe par le grand gabarit, que personnifie le fils Durtol (Pierre Santini dans un de ses premiers rôles).

    Les Bateliers ou Mariniers

    Les professionnels voient dans ce feuilleton, dont ont été tirés un coffret vidéo puis un DVD, une bonne illustration de leur métier. 

    Les Bateliers ou Mariniers

    * Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Batelier - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    73 commentaires
  • Faut il se fier au Zouave du pont de L'Alma ?

    On le photographie, le compare, et on s'inquiète. Le zouave du pont de l'Alma à Paris est un point de référence pour mesurer l'ampleur de la crue. Mais est-il toujours pertinent ?

    Faut il se fier au Zouave du pont de L'Alma ?

    Il a même aujourd'hui son propre compte Twitter. Depuis le début des inondations à Paris, le zouave du pont de l'Alma est devenu une véritable attraction... et un point de repère pour scruter l'évolution de la crue de la Seine, notamment par rapport à celle de 1910.

    Faut il se fier au Zouave du pont de L'Alma ?

    A cette époque, la statue - la seule à avoir conservé son emplacement, les trois autres ayant été déplacées - avait presque bu la tasse.  

    Au XXe siècle, le fleuve avait en effet atteint les 8,62 mètres.

    Moins d'un demi-siècle plus tard, en 1955, la sculpture avait échappé de peu à une nouvelle noyade, la Seine étant montée à 7,14 mètres.

    Faut il se fier au Zouave du pont de L'Alma ?

    Conséquence, le zouave du Pont de l'Alma est devenu un point de comparaison. 

    Des travaux de surélévation

    Sauf que beaucoup d'eau a depuis coulé sous les ponts. "Des travaux de rénovation ont eu lieu dans les années 1970", explique Simon Carrage, chargé d'étude à l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région Île-de-France. "A ce moment-là, le zouave du pont de l'Alma a été surélevé de plusieurs dizaines de centimètres par rapport à l'endroit où il se trouvait en 1910 ou 1955".  

    Faut il se fier au Zouave du pont de L'Alma ?

    Et de conclure: "La crue commence à gêner les Parisiens dès lors que le zouave a les pieds dans l'eau, mais c'est un symbole, pas un point de comparaison fidèle". 

    Faut il se fier au Zouave du pont de L'Alma ?

    - " Pour moi se fût une première, c'est la première fois que je voyais le Zouave avec de l'eau jusqu'aux hanches " ! Une fleur de Paris.

    * Pour en savoir plus : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/inondations-pourquoi-il-ne-faut-pas-se-fier-au-zouave-du-pont-de-l-alma-a-paris_1798386.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    51 commentaires
  • Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

    Après avoir atteint un pic de 6,10 m dans la nuit de vendredi à samedi, le fleuve baisse d'un à deux centimètres par heure environ.

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

    Le pont au Change

    La Seine poursuivait sa lente décrue dimanche matin à Paris, revenant à 5,77 m vers 8 heures, après avoir atteint un pic de 6,10 m dans la nuit de vendredi à samedi, selon le service de prévention Vigicrues. Depuis son pic, la Seine est régulièrement redescendue, d'un à deux centimètres par heure environ. Il s'agit de la plus forte crue à Paris depuis 1982 (6,18 m), très loin cependant de la crue de 1910 (8,62 m).

    Le secteur aval de la Seine, dans les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime, qui avait été placé en alerte rouge samedi soir, est repassé en vigilance orange. Au total, 17 départements étaient en vigilance orange inondations dimanche matin, selon Vigicrues : le Cher, l'Eure, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise.

    « Des averses, parfois orageuses, sont attendues ce dimanche principalement sur la façade est du pays. Sur les cours d'eau du bassin de la Seine et du Cher maintenus en vigilance orange, les crues se propagent vers l'aval », indique le service de prévention.

    « Les pluies des prochains jours ne sont pas de nature à impacter significativement ces propagations », précise Vigicrues.

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

    Le Pont Neuf

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

     

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

    Le pont des Arts, fermé au public ce vendredi 3 juin.

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

     

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

    Exposition en ce moment sur le pont des Arts des sculptures de Daniel Hourdé.

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

    Les Sapeurs Pompiers de Paris veillent ...

    Paris : la Seine poursuit sa lente décrue

    ... La Préfecture de Police et les journalistes filment l'événement.

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    * Pour en savoir plus : http://www.lepoint.fr/societe/paris-la-seine-poursuit-sa-decrue-05-06-2016-2044447_23.php#

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    60 commentaires
  • Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

    Pour les non parisiens, je vous (re) montre 3 photos du Square du Vert Galant

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

    Pour en savoir plus sur le Square du Vert Galant, voir mon article : ICI

    Le Square du Vert Galant, ce vendredi 3 juin 2016 :

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

     

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

      

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

    Comparez ces deux photos avec celles de mon article d'hier, jeudi 2 juin 2016 ... Impressionnant ! 

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

     Voie Georges Pompidou.

    Crue de la Seine, 3 juin 2016 : Le Square du Vert Galant

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format. 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    74 commentaires
  • Crue de la Seine, 2 juin 2016

    Laissons pour un moment le Jardin du Musée Rodin.

    Actualités obligent ... 

    Le niveau de la Seine a dépassé les cinq mètres et pourrait atteindre entre 5,30 et 5,90 m - le pic de la montée des eaux est attendu vendredi en milieu de journée. Musée du Louvre, musée d'Orsay, musée du Quai Branly... Les musées parisiens ont activé la première phase du plan de prévention pour mettre les oeuvres d'art à l'abri.

    On est heureusement loin des 8,62 mètres de la grande crue de 1910 qui a marqué l’histoire de la capitale.

    Photos prises jeudi 2 juin 2016 dans la matinée ... 

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

     La voie Georges Pompidou sous l'eau.

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

     Voie Georges Pompidou sous l'eau.

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

    Pont Louis-Philippe.

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

    Le Pont au Change.

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

     

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

    Le Pont Neuf et la Tour Eiffel ... la "tête" dans les nuages.

    Crue de la Seine, 2 juin 2016Le Pont Neuf.

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

     Sans commentaire ... 

    Crue de la Seine, 2 juin 2016

    Ce jeudi 2 juin 2016, la Seine continuait de monter ...  

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    ... à suivre.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    46 commentaires
  • La crue de janvier 1910

    La crue de janvier 1910 est un épisode bien inscrit dans la mémoire collective de la région parisienne. Dans la capitale comme en banlieue, d'innombrables bornes viennent rappeler la hauteur maximale de la Seine au 28 janvier de cette année là : 8,62 m, soit quatre fois son niveau habituel. De quoi tremper jusqu'aux épaules le zouave du pont de l'Alma.

    L'événement a été abondamment photographié, immortalisé par des images d'Épinal.

    Ce sont des barques en plein Paris, comme celles amenant des députés à l'Assemblée nationale, mais aussi sous terre, à l'instar de celles empruntées par des employés du métro pour parcourir leur réseau à moitié inondé. 

    Ce sont aussi ces élégants de la Belle-Époque qui traversent des avenues sur des ponts de fortune faits de planches de bois pour éviter de se mouiller les pieds.

    Mais derrière l'aspect pittoresque des images, la crue fut une véritable catastrophe : 20 000 immeubles les pieds dans l'eau à Paris, Alfortville (Val-de-Marne, à l'époque dans le département de la Seine) entièrement inondé, des dizaines de maisons effondrées à Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine)... On estime à 1,4 Md € les dégâts occasionnés par cette brusque montée des eaux, dont la décrue dura 35 jours au total.

    L.M. Le Parisien du Lundi 7 mars 2016

    La crue de janvier 1910

      

    La crue de janvier 1910

      

    La crue de janvier 1910

      

    La crue de janvier 1910

      

    La crue de janvier 1910

      

    La crue de janvier 1910

      

    La crue de janvier 1910

      

    La crue de janvier 1910 

    Merci à tous ces photographes connus ou anonymes ...

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    53 commentaires
  • Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

    La Seine débordera de son lit ...
    Le principal risque naturel susceptible d’affecter l’Ile-de-France est celui d’une crue. Il est assuré qu'un jour la Seine débordera de son lit, comme ce fut le cas en 1910. La gestion de cet événement nécessitera l'engagement de moyens de grande envergure.

    Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

     

    Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

    Une crue majeure est difficilement prévisible. Devant un phénomène apparemment peu menaçant, tout l'enjeu est de maintenir pouvoirs publics, opérateurs et citoyens en veille, prêts à y faire face.

    Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

    L’exercice EU Sequana 2016, qui vise à se préparer au risque inondation, se tiendra du 7 au 18 mars prochains sous le pilotage du Secrétariat général de la Zone de Défense et de sécurité de la préfecture de police de Paris. Cette simulation grandeur nature sera « une occasion formidable pour rassembler tous les acteurs concernés par ce risque majeur », selon Jean-François Carenco, préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris et Michel Cadot, préfet de police. 

    Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

    Les objectifs

    • Rassembler les partenaires et acteurs du territoire francilien autour d’un exercice de gestion de crise à ampleur européenne pour renforcer la coordination de leurs actions.
    • Faire fonctionner le mécanisme européen de protection civile 
    • Focaliser l’attention des populations sur le phénomène de crue

    Le scénario, au plus près des conditions réelles d’une crue

    • du 7 au 13 mars 2016 : la montée des eaux de la Seine (5,50 mètres relevés à Paris-Austerlitz le lundi 7 mars 2016, 7,13 mètres le jeudi 10 mars. Niveau R1 atteint le vendredi 11 mars 2016).
    • le week-end du 12 et 13 mars 2016 : l’exercice de terrain (FSX) au pic de crue, accompagné d’actions de communication à destination du grand public en Île-de-France.
    • du 15 au 18 mars 2016 : la décrue de la Seine. Ces quatre derniers jours permettront de jouer les conditions de l’après crise par l’introduction d’un saut temporel (journée de pause le lundi 14 mars). Il est ainsi proposé aux opérateurs-joueurs d’inscrire leurs actions dans le cadre du retour à la normale. Les opérateurs joueront le matin correspondant à J+5 après le pic de crue et l’après-midi un scénario à J+30 après le pic de crue. Le scénario permet de jouer cette phase de la crise, d’habitude écartée et particulièrement pertinente pour certains opérateurs. Durant cette séquence, les partenaires pourront mettre en avant leurs enjeux prioritaires nécessitant un retour à la normale le plus rapide possible.
    La Préfecture des Hauts-de-Seine et les partenaires du département joueront le vendredi 11 mars, ainsi que le samedi 12 et le dimanche 13 mars :
     
    Vendredi 11 mars : Le Centre Opérationnel Départemental - la cellule de crise du Préfet - sera activée. Une trentaine de partenaires, administrations publiques, entreprises, opérateurs, travailleront en salle de crise ou dans leur structures respectives sur la gestion de la crue. Les thématiques liées aux réseaux (gaz, électricité, eau potable), les relations avec les collectivités territoriales et avec le monde de l'entreprise, l'anticipation des mesures liées au retour à la normale seront les axes principaux de l'exercice.

    Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

    De nombreuses communes du département sont mobilisées et participeront à l'exercice. Plusieurs communes activeront leur Poste de Commandement Communal, cellule de crise du maire. Certaines communes (Clichy, Gennevilliers notamment) joueront même une partie de l'exercice sur le terrain.
     

    Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

    Samedi 12 et dimanche 13 mars : Un exercice terrain de grande ampleur se déroulera sur le Port de Gennevilliers, un des 7 sites d’exercices prévus pour accueillir les opérations en situations réelles. Un sauvetage sur site d’éboulement avec hélitreuillage sera réalisé samedi 12 mars 2016 de 14h à 23h. La récupération à terre et en darse de polluants fictifs se déroulera dimanche 13 mars 2016 de 8h à 14h.

    Exercice de simulation d'une crue majeure en Île-de-France

    Photos prises en février 2013 - cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Pour en savoir plus :

    - sur le risque inondation dans les Hauts-de-Seine, consultez la page dédiée 

    ICI et ICI 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    63 commentaires
  • L'été s'ra chaud l'été s'ra chaud,

    Dans les t-shirts dans les maillots,

    L'été s'ra chaud l'été s'ra chaud,

    D'la Côte d'Azur à Saint-Malo,

    L'été s'ra chaud L'été s'ra chooooooooooooooo (Eric Charden)

    Il fait chaud  

    Cliquez sur la photo. 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    79 commentaires
  • Et si ce n'était pas la Seine qui coulait à Paris ?

    Contrairement à ce qui qu'indique toutes vos cartes géographiques, ce ne serait pas forcément la Seine qui coulerait au milieu de la Capitale.

    Et si ce n'était pas la Seine qui coulait à Paris ?

    C'est le scoop du siècle !!! Géographiquement parlant, ce n'est pas la Seine qui coule à Paris, c'est l' Yonne ! Jean-Joseph Julaud, auteur de « La Géographie française pour les Nuls », aux Editions First, explique cette vérité si longtemps dissimulée : lorsqu'il y a confluence de deux fleuves, la section qui réunit les deux cours d'eau porte le nom de celui dont le débit moyen est le plus important. Or, à l'endroit où la Seine et l'Yonne se croisent, à Montereau-Fault-Yonne, en Seine et Marne (77), c'est l'Yonne qui possède le débit moyen le plus conséquent.

    Et si ce n'était pas la Seine qui coulait à Paris ?

    Conclusion : c'est l'Yonne qui se faufile nonchalamment sous les ponts de Paris!

    Et si ce n'était pas la Seine qui coulait à Paris ?

    Pourquoi avoir privilégié la Seine par rapport à l'Yonne ? A l'époque où la Seine s'appelait encore Sequana (et Paris, Lutèce), les druides lui accordaient des vertus particulières et la vénéraient. Il leur semblait donc logique d'en faire, ad vitam eternam, l'invitée d'honneur de celle qui allait, quelques siècles plus tard, devenir l'une des plus belles villes du monde...

    Et si ce n'était pas la Seine qui coulait à Paris ?

    Contrairement à ce que l’on a inculqué à des générations de potaches, c’est l’Yonne – et elle seule – qui traverse Paris et baigne Rouen avant de se précipiter dans la Manche.

    Et si ce n'était pas la Seine qui coulait à Paris ?

    Site. Pour en savoir plus sur les données hydrométriques officielles :http://www.rdbrmc.com/hydroreel2/index.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    63 commentaires
  • " Paris le jour, Paris la nuit, sous le soleil ou sous la pluie, Paris sera toujours... Paris ! "

    La photo du weekend 1

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    41 commentaires
  • Météo Paris - Pluie abondante pour la Pentecôte

    Le météorologiste relève la pluie journalière de 8 h à 8 h et, sur cette période, 27 mm ont été recueillis au Parc Montsouris à Paris. C'est, de loin, la lame d'eau journalière la plus élevée de l'année ( bien devant les 10 mm du 11 mars dernier ). Il n'avait plus plu autant depuis ... le 15 août 2010 où il était tombé 36 mm.

    1 La Seine 1

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Tyrannosaurus Rex de Philippe Pasqua-Embarcadère de la Compagnie des Bateaux-Mouches

    Port de la Conférence près du pont de l'Alma-Paris 8 

    T-Rex Pont de l'Alma 1

    Installé sur la plateforme d'embarquement de la Compagnie des Bateaux Mouches, le Tyrannosaurus Rex de Philippe Pasqua, sculpture monumentale longue de 7 mètres et haute de 4. Charlotte Bruel-Matovic la fille du fondateur des Bateaux Mouches à la tête désormais de l'entreprise est également une artiste peintre passionnée d'art contemporain. C'est sous son impulsion que la société à fait l'acquisition de cette oeuvre singulière pour la placer sur le ponton principal la rendant accessible au grand public, passagers de la croisière comme simples passants.

    T-Rex Pont de l'Alma 2

    Le squelette en aluminium chromé est composé de 350 os moulés sur les ossements originaux d'un T-Rex exposé en Chine. Précédemment installé à Saint-Ouen l'Aumône dans l'atelier laboratoire galerie de l'artiste " The Storage ", espace dédié aux expérimentations artistiques personnelles et collectives, le Tyrannosaurus Rex tout en froideur métallique offrait dans un contraste saisissant avec les chairs tourmentées des toiles de Philippe Pasqua. Aujourd'hui, il a rejoint des horizons plus vastes et lance des éclairs dans le ciel que l'on souhaiterait plus souvent bleu.

    T-Rex Pont de l'Alma 3

    A travers les proportions monumentales de cette sculpture, l'artiste entre en contact avec la part la plus vulnérable de l'être humain et ramène aux dimensions microscopiques de l'homme par rapport au cosmos. Légère et gracieuse, d'une docilité qu'on ne lui prêtait pas, la créature disparue du Crétacé nous parle de la vie et de sa fugacité dans une flamboyance chromée. " Souviens-toi que tu vas mourir " semble t'elle nous murmurer.

    T-Rex Pont de l'Alma 4

    * Source : http://www.parisianshoegals.com/2013/05/paris-tyrannosaurus-rex-de-philippe.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    34 commentaires
  • Crue de la Seine.

    Beaucoup de monde en ce 9 mai 2013 au Pont de l'Alma pour voir le niveau de la Seine. Le Zouave n'avait pas les pieds dans l'eau, malgré un niveau assez élevé malgré tout.

    Zouave du Pont de l'Alma 3

    Une crue de type 1910 peut-elle se reproduire ? Les études hydrologiques et hydrauliques le confirment : une crue similaire ou supérieure à celle de 1910 reste possible. Les murettes anti-crues et les lacs-réservoirs construits en amont du bassin ne garantissent qu’une protection toute relative et, quelles que soient les dispositions prises à ce jour, une crue de type 1910 en Ile-de-France constituerait une catastrophe économique nationale. La gestion du risque d’inondation (information, prévention, protection) pose la question primordiale de la mémoire du risque, dont l’Etat doit être garant : sans mémoire, il n’existe ni prévoyance, ni anticipation.

    Zouave du Pont de l'Alma 1

    Une crue d’au moins de même ampleur que celle de la crue de 1910 a une probabilité sur cent de  se produire chaque année et deux sur trois de se produire en un siècle.

    Zouave du Pont de l'Alma 5

    Il n’est plus d’hiver sans inondation en région Ile-de-France, même si celles des dernières décennies ont été plus modestes que les crues historiques. La crue de 1910 n’a pas été unique, même si c’est la mieux documentée : 1658, 1740 en sont des homologues. 1924 et 1955, de moindre ampleur, ont cependant été graves.

    Mais depuis lors, le bassin de la Seine n’a pas connu d’événement pluviomé-trique et hydrologique comparable et la conscience du risque d’inondation s’est largement perdue dans la mémoire de la population. Pourtant, ce n’est pas aux travaux entrepris dans les dernières décennies qu’il faut attribuer l’absence d’inondations catastrophiques depuis 1955. Une crue similaire ou supérieure à celle de 1910 reste possible ; les études hydrologiques et hydrauliques le confirment. De plus, nombre de catastrophes naturelles de ces dernières années, les crues de l’Ouvèze, de l’Aude, de l’Oder, du Rhône (aggravée par les ruptures de digues en Camargue), l’avalanche de Chamonix, les récentes tempêtes montrent que l’intensité des événements présents à la mémoire est largement dépassée, voire même celle des événements répertoriés.

    Zouave du Pont de l'Alma 6

    * Sources : http://www.annales.org/ri/2000/05-2000/chery073-079.pdf

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Port d'Austerlitz 3

    Le port d'Austerlitz est une voie située le long de la Seine dans le quartier de la Salpêtrière du 13e arrondissement de Paris. Il ne doit pas être confondu avec le quai d'Austerlitz situé au niveau supérieur et non sur berge.

    Port d'Austerlitz 2

    La Bièvre se jetait ici dans la Seine avant 1910. Ce port doit son nom au voisinage de l'ancien village d'Austerlitz, annexé à Paris en 1818

    Port d'Austerlitz 1

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    25 commentaires
  • 7 Juillet 2012 Statue 1

    Sur le quai Anatole France, à l'entrée de la passerelle Léopold Sédar Senghor, côté aval, une statue de Thomas Jefferson (1743-1826) monte la garde. Cette statue est du sculpteur Jean Cardot.

    7 juillet 2012 Statue 2

    Thomas Jefferson est l'un des rédacteurs de la Déclaration d'Indépendance des Etats-Unis (1776), ambassadeur à Paris de 1785 à 1789 et Président-le troisième- de son pays entre 1801 et 1809.

    Inaugurée le 4 Juillet 2006, jour anniversaire de la fête Nationale des Etats-Unis, elle a été financée notamment par la Fondation Florence Gould, qui avait participé à la restauration de la statue de la Liberté sur l'Île aux Cygnes.

    7 juillet 2012 Statue 3

    Clin d'oeil de l'Histoire, cette statue fait face à l'Hôtel de Salm dont s'inspira Jefferson pour bâtir sa demeure en Amérique.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    38 commentaires
  • A plus d'un titre, la Seine est au cœur de Paris. Géographiquement, elle en est l'axe central, conséquence du rôle qu'elle a joué dans l'histoire de la ville. Très tôt perçue comme un atout territorial et économique majeur, elle accompagne l'essor parisien.4 juillet 2012 La Seine 1Paris trouve son origine autour de la Seine. Les pirogues et les vestiges retrouvés à Bercy attestent une présence humaine dès le Néolithique. Mais c'est l'île de la Cité qui constitue le véritable noyau autour duquel s'est développée la ville : Lutèce, l'antique cité des Parisii, mentionnée par César, n'était initialement qu'un oppidum. Son implantation stratégique, sur un site naturel formant un carrefour entre un passage à gué et la voie fluviale, est déterminante pour son expansion.

     Entre expansion et danger

     Le fleuve, conditionnant l'extension de la ville entre ses deux rives, en constitue le centre topographique et le moteur économique. Le contrôle de la navigation, première source de richesses, assure dès le Iier siècle un important pouvoir à la confrérie des marchands appelés Nautes. Le pilier retrouvé sous Notre-Dame, élevé en l'honneur de l'empereur romain Tibère, laisse supposer qu'ils détenaient également une autorité politique. Liaison économique avec la mer, la Seine reste aussi un axe d'invasion : entre 885 et 888, les Vikings tentent à plusieurs reprises d'assiéger Paris en remontant le fleuve.4 Juillet 2012 La Seine 2Fleuve nourricier

    Si certaines marchandises ne font que transiter par la capitale, la Seine est aussi la première voie pour l'approvisionnement de Paris en matériaux de construction, en bois de chauffage et en denrées alimentaires. Celles-ci fournissent foires et marchés qui donnent à Paris un rayonnement commercial d'importance régionale. Du Moyen-Age au XVIIIe siècle, le potentiel économique du fleuve crée toute une activité autour de son exploitation.

    Les ports sont disséminés dans tout Paris, et plus particulièrement sur la rive droite où il est plus facile d'aborder. Le plus important d'entre eux, le port de Grève, qui s'étende de l'actuelle place de l'Hôtel de Ville au pont Marie, reçoit toutes sortes de marchandises. D'autres se spécialisent : ports au bois, au blé, au vin… Par ailleurs, la Seine est également une source d'énergie pour les moulins, les laminoirs et la pêche, autant d'activités qui se poursuivent sans discontinuer jusqu'au XVIIIe siècle.

    Paris, 2e port fluvial d'Europe

    Reliant l'Ile-de-France et la Champagne à la mer du Nord, la Seine est la voie navigable la plus fréquentée de France avec 21,3 millions de tonnes de marchandises qui y transitent chaque année. Si les grands sites portuaires sont situés en dehors de Paris, à Gennevilliers, Bonneuil-sur-Marne et Limay, une quinzaine de ports linéaires subsiste intra muros, comme le pont Victor (rive gauche), permettant d'acheminer les matériaux de construction et d'évacuer les déblais.4 Juillet 2012 La Seine 3

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique