• Le Prométhée (1956) de Ossip Zadkine, Place Saint-Germain des Prés, Paris

    Dans la mythologie grecque, Prométhée est l’un des Titans. Il est surtout connu pour avoir créé les hommes à partir de restes de boue transformés en roches, ainsi que pour le vol du « savoir divin » (le feu sacré de l’Olympe) qu’il a caché dans une tige et qu’il rendit aux humains.

    Le Prométhée (1956) de Ossip Zadkine, Place Saint-Germain des Prés, Paris

    Courroucé par sa ruse, Zeus, le roi des dieux, le condamna à être attaché à un rocher, son foie se faisant dévorer par un aigle chaque jour, et renaissant la nuit…

    Le Prométhée (1956) de Ossip Zadkine, Place Saint-Germain des Prés, Paris

    Ossip Zadkine, né le 4 juillet 1890 à Vitebsk (dans l'Empire russe, aujourd'hui en Biélorussie) et mort le 25 novembre 1967 à Paris, est un sculpteur français d'origine russe, établi en France en 1910.

    Le Prométhée (1956) de Ossip Zadkine, Place Saint-Germain des Prés, Paris

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il est considéré comme l'un des plus grands maîtres de la sculpture cubiste. La production artistique de Zadkine s'échelonne sur un demi-siècle et comprend plus de quatre cents sculptures, des milliers de dessins, aquarelles et gouaches, des gravures, des illustrations de livres et des cartons de tapisserie.

    * Pour en savoir plus sur Ossip Zadkine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ossip_Zadkine - Photos prises avec mon tout premier appareil photo, un Nikon Coolpix s33.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Saint-Germain-des-Prés, square Laurent Prache : Monument à Guillaume Apollinaire

    Paris est un musée à ciel ouvert. Au détour d'une rue, d'une place où d'un jardin public, il n'est pas rare d'y découvrir de superbes sculptures, de belles statues, et souvent signés par de grands maîtres.

    A Saint-Germain-des-Prés, dans le square Laurent Prache, près de l'église Saint-Germain, j'ai découvert un superbe buste de Dora Maar, l'une des compagnes de Picasso.

    Square Laurent Prache (Paris 6) : Monument à Guillaume Apollinaire

    Picasso et Dora se sont rencontrés tout près d’ici à la Terrasse des Deux Magots. Lui est déjà un artiste célèbre, elle une jeune photographe fervente partisane de la révolution surréaliste qui secoue Saint-Germain des Prés. Elle suit Picasso dans son atelier tout proche de la rue des Grands Augustins et devient la première à le photographier en pleine création. Le génie catalan finira par la quitter. Dora poursuivra sa vie d’ermite dans son petit appartement de la rive gauche jusqu’à sa disparition en 1997.

    Square Laurent Prache (Paris 6) : Monument à Guillaume Apollinaire

    L’inauguration officielle du buste de Dora Maar, eu lieu le 5 juin 1959, en présence d’André Salmon et de Jean Cocteau, mais Picasso ne fit pas le déplacement pas plus qu’André Malraux, le tout nouveau ministre de la Culture. Par ailleurs, les rivalités artistiques, esthétiques, voire politiques, assez virulentes, expliquent qu’André Breton et ses séides aient bruyamment manifesté contre la présence de Cocteau à la manifestation.

    - Dans la nuit du 30 au 31 mars 1999, le bronze (80 kilos quand même…) fut détaché de son socle de ciment et enlevé sans bruit. Ce n’est qu’au petit matin qu’on s’aperçut de la disparition.

    Square Laurent Prache (Paris 6) : Monument à Guillaume Apollinaire

    L’énigme dura plusieurs mois, et personne ne porta attention à l’étrange découverte faite quelques semaines plus tard, à une cinquantaine de kilomètres de Paris, dans la commune d’Osny (Val d’Oise). Dans les fossés entourant le château de Grouchy qui abrite la mairie, des jardiniers trouvèrent une masse assez informe recouverte de vert-de-gris et de mousse. Le maire d’Osny signala l’étrange trouvaille aux autorités compétentes et, en attendant leur décision, le buste mystérieux fut nettoyé et tout bonnement exposé dans le Château.

    Ce n’est que le 17 décembre 2001 que le buste retrouva sa place d’origine.

    * Pour en savoir plus c'est : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    55 commentaires
  • Quai Malaquais, Paris 6e : Allégorie de la République de Jean-François SOITOUX

    La République est une sculpture de Jean-François Soitoux, installée sur le quai Malaquais à Paris. Réalisée en 1848, il s'agit de la première représentation de la République commandée par le gouvernement français.

    Quai Malaquais, Paris 6ème : La République de Jean-François SOITOUX

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'œuvre est érigée à l'extrémité orientale du quai Malaquais, dans le 6e arrondissement de Paris, sur un terre-plein au débouché de la rue de Seine, à côté de l'Institut de France. Il s'agit d'une sculpture en pierre. Il représente une allégorie de la République, sous les traits d'une femme en toge, la tête ceinte d'une couronne triomphale en rameaux de chêne fermée par une étoile. Elle porte une épée dans sa main droite, tandis que sa main gauche repose sur un faisceau de licteurs. À ses pied, une ruche symbolise le travail.

    Quai Malaquais, Paris 6ème : La République de Jean-François SOITOUX

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La statue repose sur un piédestal en pierre, lequel comporte une inscription mentionnant son titre, son auteur et un résumé des circonstances de sa création et de son installation.

    Quai Malaquais, Paris 6ème : Allégorie de la République de Jean-François SOITOUX

    La République est l'œuvre du sculpteur français Jean-François Soitoux (de). Il remporte un concours lancé le 18 mars 1848 par le nouveau gouvernement de la Deuxième République, soit moins d'un mois après sa proclamation. Il s'agit alors de la première représentation de la République officiellement commandé par un gouvernement français. Son modèle en plâtre accepté, Soitoux présente la statue finale au Salon de peinture et de sculpture de 1850, où elle reçoit une médaille. La chute de la République, à la fin 1851, compromet son installation et la statue est remisée.

    La ville de Paris acquiert l'œuvre en 1879 et l'implante devant l'Institut le 24 février 1880. Elle est à nouveau mise en dépôt en 1962, puis restaurée et placée à son emplacement actuel le 23 septembre 1992, à l'occasion du bicentenaire de la proclamation de la Première République.

    * Sources : Wikipédia

    Quai Malaquais, Paris 6ème : Allégorie de la République de Jean-François SOITOUX

     

     

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Square Honoré Champion, Paris 6ème : Buste de Charles de Montesquieu

    Toujours dans ce petit square du 6ème arrondissement de Paris. Aujourd'hui je vous présente le buste de Charles de Montesquieu. Un buste bien caché parmi les fleurs et les arbres.

    Square Honoré Champion : Buste de Charles de Montesquieu de Félix LECOMTE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce buste est du sculpteur Félix LECOMTE. 

    Square Honoré Champion : Buste de Charles de Montesquieu de Félix LECOMTE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Félix LECOMTE est né à Paris en 1737, il est mort, à Paris également, en 1817.

    Square Honoré Champion : Buste de Charles de Montesquieu de Félix LECOMTE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'initiative de ce buste de Montesquieu, a été fait d'après une demande de l'académicien Maurice Druon.

    Il fut installé dans ce magnifique petit square en 1990.

    Square Honoré Champion : Buste de Charles de Montesquieu de Félix LECOMTE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petite précision : Le square Honoré Champion est un petit square fermé au public. Les photos de la statue de Voltaire et le buste de Montesquieu, ont été prises à travers les barreaux.

    * Sources : Wikipédia

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    35 commentaires
  • Square Honoré Champion, Paris 6ème : statue de Voltaire

    Le square Honoré-Champion est avec le Square Gabriel-Pierné, l'un des deux petits squares situés derrière l'Institut de France, au début de la rue de Seine dans le 6e arrondissement de Paris.

    Il s'étend sur moins de 400m². Ouvert en 1947, a été nommé en hommage à l'éditeur Honoré Champion.

    On y trouve une statue de pierre de Voltaire, commandée après la seconde guerre mondiale par l'État français, au sculpteur Léon-Ernest Drivier.

    Square Honoré Champion, Paris 6ème : statue de Voltaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    À l'origine, elle devait être placée sur le quai Malaquais en remplacement de celle de Joseph-Michel Caillé détruite en 1941-1942. Mais différents avis retardèrent son installation, si bien que la statue fut installée dans le square Honoré-Champion en 1962, ainsi qu'un buste en pierre représentant Montesquieu (1689-1755), par Félix Lecomte (1737-1817). C'est la statue de la république qui remplacera celle de Caillé en 1992.

    Square Honoré Champion, Paris 6ème : statue de Voltaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voici la statue qui se trouvait quai Malaquais, donc à proximité, avant d'être détruite sous Vichy. Elle avait été inaugurée le 14 juillet 1885.

    Square Honoré Champion, Paris 6ème : statue de Voltaire

     Léon-Ernest Drivier, né à Grenoble le 22 octobre 1878 et mort à Paris en 1951, est un sculpteur et illustrateur français.

    Square Honoré Champion, Paris 6ème : statue de Voltaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Né d'un père artisan gantier à Grenoble, il entra à l'École des beaux-arts, puis travailla à partir de 1907 dans l'atelier d'Auguste Rodin. Il fut l'ami des sculpteurs Auguste de Niederhausern, Gaston Schnegg, Jane Poupelet, Antoine Bourdelle. En 1918, il réalisa le buste officiel de la France victorieuse. Sa première époque s'apparentait au néo-romantisme, puis il se rapprocha du néo-classicisme de Charles Despiau. Il fut élu membre de l'Académie des beaux-arts en 1943.

    * Sources : Wikipédia

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    47 commentaires
  • « L'hiver. Le mot seul possède une assonance antipathique.» de François Latraverse 

    La photo du weekend l'hiver-copie-1

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    57 commentaires
  • Le Marché de Noël de Saint-Germain-des-Prés

    Moins grand que le Marché de Noël des Champs-Elysées ou celui de la Défense, le Marché de Noël de Saint-Germain-des-Prés ne manque pas de charme. 

    Saint-Germain-des-Près 1

    Tout au long du boulevard Saint Germain, pas moins de 30 chalets répandront la magie de Noël. De quoi faire quelques emplettes pour toute la famille en dégustant des gourmandises... Cette année, de nouvelles décorations viennent agrémentés ces jolis chalets de ce marché si bien situé.

    Saint-Germain-des-Près 2

    Ce marché de Noël est probablement la plus petit à Paris, mais aussi la plus chaleureux. Il offre aux visiteurs un large choix de produits traditionnels tels que des décorations ou spécialités culinaires.

    Saint-Germain-des-Près 5

    Saint-Germain-des-près 3

    Saint-Germain-des-Près 4

    Saint-Germain-des-Près 6

    Saint-Germain-des-Près 7

    Saint-Germain-des-Près 9

    Saint-Germain-des-Près 8

    Précipitez-vous pour découvrir le 6ème arrondissement illuminé comme le Boulevard Saint Germain orné de lumières argentées.

    * Sources : link

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    57 commentaires
  • Issue de la bibliothèque personnelle de Mazarin, c’est la plus ancienne bibliothèque publique de France.

    Le cardinal Mazarin (1602-1661), principal ministre de Louis XIV était un grand bibliophile et sa bibliothèque personnelle fut ouverte au public dès 1643. Elle fut considérablement enrichie sous la direction de Gabriel Naudé (1600-1653) ; il en fit la bibliothèque privée la plus importante d’Europe, comptant près de 40 000 volumes dans les années 1652. Pour en assurer la pérennité, Mazarin décida de la joindre au Collège des Quatre-Nations dont il assura la fondation peu de temps avant sa mort. La construction du Collège, à Paris, en bordure du Quartier Latin et face au Louvre, dura une vingtaine d’année (1662-1682). L’aile gauche fut réservée à la bibliothèque.


    Les boiseries de l’ancienne bibliothèque de Mazarin dans son hôtel parisien furent installées dans la nouvelle galerie. Rattachée en 1945 à l’Institut de France, qui occupe depuis 1805 les bâtiments de l’ancien Collège des Quatre-Nations, la Mazarine demeure aujourd’hui, plus de trois cent cinquante ans après sa fondation, une bibliothèque d’étude et de recherche, ouverte à tous, et dont la salle de lecture, soigneusement restaurée de 1968 à 1974, perpétue le décor unique d’une grande bibliothèque du XVII° siècle.

    Lorsque Mazarin dut fuir Paris pendant la Fronde, sa première bibliothèque fut dispersée. Avec l’aide de François de La Poterie et à partir des « restes » de la première, Mazarin constitua une deuxième bibliothèque qu’il légua par testament au Collège des Quatre-Nations. À la Révolution française, la bibliothèque Mazarine abritait plus de 60 000 volumes (et en compte plus de 600 000 aujourd’hui [1]). Sous la houlette de l’abbé Leblond, la bibliothèque Mazarine profita largement des confiscations révolutionnaires. Parmi ces plus belles pièces, on trouve un exemplaire de la fameuse bible de Gutenberg, aussi connue sous le nom de bible Mazarine.24 Juillet 2012 Bibliothèque Mazarine 2* Je n'ai pris que deux photos de cette magnifique Bibliothèque, les photos étant interdites !

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    45 commentaires
  • 23 Juillet 2012 Institut de France 2L'institut est situé quai Conti en bordure de la Seine face à la passerelle des Arts qui mène à la cour Carré du Louvre sur la rive droite de la Seine

    L'aménagement initial par Louis Le Vau, Premier Architecte du roi Louis XIV, signé en 1659, prévoyait un édifice en demi-lune avec deux corps de bâtiments encadrant une chapelle. 23 Juillet 2012 Institut de France 1Le bâtiment  réalisé est composé d'une chapelle, à coupole, encadrée par deux ailes en quart de cercle terminées par deux pavillons ornés.

    L'Institut de France comprend cinq Académies :

    l’Académie française, fondée en 1635

    l’Académie des inscriptions et belles-lettres, fondée en 1663

    l’Académie des sciences, fondée en 1666

    l’Académie des beaux-arts, créée en 1816 par la réunion de l’Académie de peinture et de sculpture, fondée en 1648, de l’Académie de musique, fondée en 1669 et de l’Académie d’architecture, fondée en 1671.

    l’Académie des sciences morales et politiques fondée en 1795, supprimée en 1803 et rétablie en 1832. 23 Juillet 2012 Institut de France 3La statue de Nicolas de Condorcet quai Conti a été détruite en 1941, mais une deuxième fonte est réalisée avec le même moule et la statue est ré-installée sur son socle en 1991.

    La statue de Voltaire réalisée par le sculpteur Joseph-Michel Caillé en 1885 sur le quai Malaquais a été fondue en 1941, le socle détruit en 1955.

    Une nouvelle statue de Voltaire en pierre a été réalisée par le sculpteur Léon Drivier a été placée dans le square Honoré Champion situé derrière l’Institut.

    Sur le quais Malaquais a été placée en 1980 à cet emplacement une statue de la République réalisée par Jean-François Soitoux est la première représentation officielle de la République Française commandée en 1848.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    28 commentaires
  • Deux corps masculins nus, nerveux, dans une pose dynamique, encadrent la statue très classique de Condorcet qu'ils semblent vouloir atteindre.

    27 août 2011 Quai de Conti 6

    L'installation provisoire de sculptures de Daniel Hourdé quai Conti attire le regard par l'association de statues de style académique et d'éclatantes lettres rouges.

    27 août 2011 Quai de Conti 3

    Les lettres rouges qui forment le mot ahlala, soutenues d'une main désinvolte par le personnage de bronze, rendent dérisoire la sculpture. Il ne s'agit plus ici de glorifier un homme illustre, comme Condorcet juste à côté, ou de représenter des vertus civiques ou des allégories comme la République plus loin. Le mélange d'art pop et de classicisme, l'utilisation d'une expression triviale, nous font sourire de la pose grandiloquente du modèle et dynamite tout esprit de sérieux.

    27 août 2011 Quai de Conti 1 

     "ahlala" sculpture de Daniel Hourdé, 1995, quai Conti à Paris

    27 août 2011 Quai de Conti 5

    *Source : Internet

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    45 commentaires
  •       26 août 2011 Rue de Paris 1

    Cette rue commence au quai de Conti (arcade) et finit en impasse, après son intersection avec la rue de Nesle. Sa longueur est de 163 m, dont 14 m pour son tronçon en impasse, au fond duquel se voient les substructions de l'enceinte de Phillippe-Auguste.

    Rectification rue de Nevers

    Ce n'était encore au XIIIe siècle qu'une ruelle, qui servait de passage aux eaux et immondices de la maison religieuse des Frères Sachets et du jardin du collège Saint-Denis. Dans un acte de 1571, elle est simplement nommée ruelle par laquelle on entre et sort du quai et jardin de l'hôtel Saint-Denis. On la fermait alors à ses deux extrémités, circonstance qui la fît désigner plus tard sous le nom de "rue des deux portes".

    26 août 2011 Rue de Paris 3

    Un procès verbal de 1636 lui donne la dénomination de rue de Nevers, parce qu'elle longeait l'hôtel de Nesle, appelé alors de Nevers.

    26 août 2011 Rue de Paris 4

    Une décision ministérielle du 2 messidor an VIII, signée L. Bonaparte, a fixé la largeur de cette voie publique à 8 m.

    * Souce : Villes et Monuments Dictionnaire.

     


    La rue débute aujourd'hui sous l'immeuble que J. Marrast construisit en 1902 rue Dauphine. Au ciel de la voûte, on peut lire les vers de Claude Le Petit, extrait du Paris ridicule, relatif au pont Neuf.

    Rue de Nevers Suite

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    32 commentaires
  • Quelques décorations de Noël dans les rues de Saint-Germain des Près.

     

    Mon fils Yoni jouant les touristes

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    33 commentaires
  • Après plus d'un siècle d'existence, la Café de Flore est toujours aussi mythique et attire une population d'"initiés". S'il y a un lieu à retenir à Paris pour voir et se faire voir, c'est sans doute le Café de Flore. Haut-lieu de la vie intellectuelle parisienne autrefois, le Café de Flore attire aujourd'hui toutes sortes de personnalités. Au déjeuner, on y croisera BHL et sa femme, Sonia Rikyel et sa fille et à toutes heures, Johnny Depp, Paulo Coelho et bien d'autres. Alors, ouvrez bien grands les yeux...

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    23 commentaires
  • ** Marché de Noël : Le Village du Père Noël sur la place Saint-Germain des Prés du 28 novembre 2009 au 31 décembre 2009
    Lieu : PLACE SAINT GERMAIN DES PRES Saint-Germain des Prés/Musée d'Orsay/Montparnasse (PARIS 75006) décembre 2009, ouverture tous les jours de 10h à 20h :25 chalets vous accueillent au coeur du quartier latin.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique