• Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    ** [A lire aussi l'excellent article sur la Propriété Caillebotte chez Cendrine, du blog "Ma Plume fée dans Paris". Elle y parle également d'Esculapio, fils d'Apollon et de Coronis.] 

    Le blog et l'article de Cendrine : ICI

    Esculape, fils d'Apollon et de Coronis, fille unique de Phlégyas, roi de Béotie, naquit sur le mont Titthion, du côté d'Epidaure, dans le Péloponèse. Comme le mot coronis en grec veut dire corneille, on publia qu'Esculape était né d'un œuf de cet oiseau, sous la figure d'un serpent. On ajoute que Phlégyas, irrité contre Apollon qui avait rendu sa fille mère d'Esculape, mit le feu au temple de Delphes et qu'il en est éternellement puni dans le Tartare où un gros rocher, suspendu au-dessus de sa tête, menace à chaque instant de l'écraser dans sa chute.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    Selon d'autres, Coronis fut tuée par Diane, ou par Apollon dans un accès de jalousie, et son corps était déjà placé sur le bûcher funèbre, quand Mercure ou Apollon lui-même vint mettre Esculape au jour. L'enfant, confié d'abord à une nourrice nommée Trygone, passa bientôt à l'école du centaure Chiron où il fit des progrès rapides dans la connaissance des simples et dans la composition des remèdes ; il pratiqua avec tant d'habileté et de succès l'art de guérir les blessures et les maladies qu'il fut considéré comme le dieu de la chirurgie et de la médecine.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    Homère en fait de lui le père de Machaon et Podalire (Podalirios ou Podalerius), habiles médecins de l'armée achéenne pendant la guerre de Troie.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    Le lieu de sa naissance est disputé entre la Thessalie, la Messénie, Épidaure ; mais Apollon trancha en faveur d'Épidaure quand le débat fut porté devant lui à Delphes.

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

     

    Rambouillet : Aesculapio : Dieu de la Médecine grecque antique

    * Pour en savoir plus : ICI et : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    31 commentaires
  • Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    Voici un banc avec son vasque de pierre. 

    Je n'ai rien trouvé à leur sujet. Sont ils de la même époque que le château, je ne sais. 

    Ce vasque de pierre est sculpté, on peut y voir des personnages, deux têtes de béliers ... Je partage ces quelques photos avec vous.

    ** Petit rajout : Merci à Cendrine, du blog "Ma plume Fée dans Paris" voir son blog : ICI

    "C'est un vase de type Médicis, comme il en existe dans les jardins des grands domaines d'origine royale: Versailles, le Luxembourg, les Tuileries, Sceaux... Ces vases sont une sorte d'incontournable dans l'art d'orner les jardins et les thèmes de prédilection sont d'origine bachique d'où le bélier ou la chèvre, animaux fétiches du cortège dionysiaque..."

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    A priori rien de spécial, mais en y regardant de plus près ... 

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

      

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

      

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    On y voit deux têtes de bélier de chaque côté du vasque ... 

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

      

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    Ici on peut (peut-être) reconnaître Cupidon, Dieu de l'Amour (pour en savoir plus sur Cupidon : ICI)

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

     

    Rambouillet : Banc public et vasque de pierre

    Toutes personnes ayant des informations je suis preneuse - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    78 commentaires
  • Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Voici deux groupes de sculptures, que beaucoup de gens viennent photographier. Elles sont dans le Parc du Château de Rambouillet. 

    "La charité fraternelle" de Edouard Conny et "La mort de Procris" de Jean Escoula.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    "La charité fraternelle" de Edouard de Conny.

    Julien-Édouard de Conny de Lafay, baron puis vicomte de Conny, né à Moulins (Allier) le 30 mai 1818 et mort dans cette même ville le 18 janvier 1900, est un sculpteur français du XIXe siècle.

    Se destinant tout d'abord à une carrière militaire, Édouard entre à Saint-Cyr en 1837. Dès l'année suivante, il se heurte à l'autorité du nouveau général commandant l'école. Celui-ci venait en effet de rétablir les brimades infligées aux nouveaux élèves, que son prédécesseur avait supprimées. Ayant refusé d'appliquer à ses jeunes camarades un traitement dont il avait été dispensé, Édouard est condamné à un mois de prison puis contraint de donner sa démission.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Il change alors de vocation et se tourne vers la sculpture. Installé à Paris, il étudie dans les ateliers de Dantan aîné et d'Étex. Il se forme également au contact des chefs-d’œuvre de cet art en voyageant en Italie et plus particulièrement à Rome.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Édouard est remarqué par la critique dès le Salon de 1861, où il expose un groupe en plâtre, La Charité fraternelle, qui obtient une médaille de deuxième classe. Quatre ans plus tard, il exécute ce groupe en marbre. Exposé au Salon de 1866, en même temps qu'une autre statue en marbre, La Perdition, il remporte cette fois-ci une médaille. L’État se porte acquéreur du groupe, qu'il destine tout d'abord au jardin des Tuileries après l'avoir présenté au Champ-de-Mars pour l'Exposition universelle de 1867. Retirée du célèbre parc parisien en raison de la fragilité de son marbre, La Charité fraternelle est aujourd'hui visible dans le parc du château de Rambouillet. Un moulage du groupe, présenté à Vienne dans le cadre de l'Exposition universelle de 1873, y est distingué par une médaille.

    * Pour en savoir plus : ICI

    "La mort de Procris" de Jean Escoula

    Jean Escoula, né à Bagnères-de-Bigorre en 1851 et mort à Paris en 1911, est un sculpteur français.

    Jean Escoula reçoit une formation d'apprenti chez son père marbrier jusqu'en 1871. Il travaille comme praticien dans les ateliers de Jean-Baptiste Carpeaux, Jean Gautherin, Alfred Lenoir et Auguste Rodin, tout en développant parallèlement son œuvre personnel.

    Entre 1884 et 1900, il exécute pour Rodin les marbres de Ève, Eternelle idole, Madame Alfred Roll (vers 1887, avec Louis Cornu), Madame Vicuna (en 1888, avec Louis Cornu), Danaïde (vers 1889), ainsi que les chevaux du Monument de Claude Gellée (en 1892, avec Victor Peter).

    Entre 1868 et 1908 il expose au Salon de la société des artistes français, et de 1892 à 1910 au Salon de la Société nationale des beaux-arts.

    Il remporte une médaille d'or aux Expositions universelles de 1889 et de 1900.

    * Pour en savoir plus : ICI

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Céphale et Procris (en grec ancien Κέφαλος καὶ Πρόκρις / Képhalos kaì Prókris) sont un couple d'amants de la mythologie grecque. Ils ont pour fils Arcésios, roi d'Ithaque.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Céphale, prince thessalien, fils de Déion et de Diomédé avait épousé Procris, une des filles d'Érechthée, roi d'Athènes. Elle était d'une beauté remarquable. Il inspira une vive passion à Éos (l'Aurore) ; celle-ci, pour le détacher de Procris, l'engagea à éprouver la fidélité de son épouse. Dans ce but, il s'introduisit près d'elle, caché sous un déguisement : ayant réussi à la séduire, il la chassa de sa présence. Procris, honteuse, s'enfuit en Crète où Artémis lui fit don d'un chien et d'un javelot magique. Plus tard Procris revint dans ses foyers sous l'aspect d'une séduisante jeune fille qui s'offrit l'amour de Céphale en échange des cadeaux de la déesse. Céphale accepta et Procris se fit alors reconnaître.

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

    Les deux époux se réconcilièrent. La jalousie cependant étreignait le cœur de Procris qui pensait que son époux rejoignait Éos lors de ses parties de chasse. Une nuit, elle le suivit donc en cachette. Par mégarde elle remua une branche. Pensant qu'un gibier se cachait derrière le feuillage Céphale lança son javelot et perça le corps de sa chère Procris ; désespéré par cette mort, il se tua avec le même javelot. Selon une autre version, l'aréopage le bannit pour ce meurtre. Il se retira dans l'île qui prit de lui le nom de Céphalonie et hanté par le fantôme de sa bien-aimée finit par se jeter à la mer.

    * Pour en savoir plus : ICI

    Rambouillet : "La charité fraternelle" et "La mort de Procris"

     Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    73 commentaires
  • Les oies du Parc du château de Rambouillet

    "A Paris nous avons des pigeons, à Rambouillet, nous avons des oies."

    A choisir je préfère les oies, elles sont plus drôles et plus jolies. Il n'est pas rare de les voir se disputer, se courir après. 

    Il n'est pas rare non plus de les voir voler au dessus de nos têtes, même en ville ! ça j'adore !

    Voici quelques photos de différentes oies, prises en photos au parc du château.

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

      

    Les oies du Parc du château de Rambouillet

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    76 commentaires
  • Rambouillet : Seringat, Jasmin des Poètes 

    Le seringat, ou Philadelphus, mérite fort bien son appellation de "jasmin des poètes", c'est assurément un des arbustes les plus parfumés du jardin. Intense et profond ce parfum de fleur d'oranger laissera longtemps sa trace dans le souvenir des premières soirées de juin. Dans le langage des fleurs, il est d'ailleurs symbole de la mémoire. Sa floraison abondante et pleine de charme est incomparable, pour une irrésistible touche de romantisme à votre jardin. Les seringats attirent aussi les abeilles. Attention, ne confondez pas le "seringat", dont le nom latin est Philadelphus, avec le Syringa, appellation botanique du lilas. 

    Rambouillet : L'Aubépine

    Sol: Le seringat apprécie les terres calcaires riches en humus, assez profondes et bien drainantes si l'hiver est froid.

    Rambouillet : L'Aubépine

    Sa floraison spectaculaire en fin de printemps ou début d'été produit une profusion de fleurs de 3 à 4 cm de diamètre, très parfumées, blanches, aux étamines et pistil jaunes.

    Rambouillet : L'Aubépine

     

    Rambouillet : L'Aubépine

    Avec son très grand nombre de fleurs odorantes il est très fréquenté par les butineurs. 

    Rambouillet : L'Aubépine

    * Pour en savoir plus : ICI  - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    69 commentaires
  • Rambouillet : Cornouiller du Japon (Cornus Kousa)

    Arbuste d'allure élégante.

    Rambouillet : Cornouiller du Japon (Cornus Kousa)

    Feuilles ovales, luisantes, vert foncé, pourpre rouge vif en automne. Donne en fin de printemps début d'été des glomérules de fleurs entourées de grandes bractées blanches, suivies après un été très chaud, de fruits qui ressemblent à des fraises.

    Rambouillet : Cornouiller du Japon (Cornus Kousa)

    Un arbuste à la longue floraison en fin de printemps. On a l'impression que ses fleurs, en fait des bractées, sont posées sur le feuillage.

    Rambouillet : Cornouiller du Japon (Cornus Kousa)

    Leur teinte évolue du blanc au rose avant de faner. Il est aussi intéressant en automne pour les couleurs de son feuillage et ses fruits comestibles, en forme de fraise.

    Rambouillet : Cornouiller du Japon (Cornus Kousa)

     

    Rambouillet : Cornouiller du Japon (Cornus Kousa)

    * Sources : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • Rambouillet : Jolis coquelicots

    Le coquelicot (Papaver rhoeas) est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Papaveraceae, originaire d'Eurasie.

    Rambouillet : Jolis coquelicots

    C'est une plante herbacée annuelle, très abondante dans les terrains fraîchement remués à partir du printemps, qui se distingue par la couleur rouge de ses fleurs et par le fait qu'elle forme souvent de grands tapis colorés visibles de très loin.

    Rambouillet : Jolis coquelicots

     

    Rambouillet : Jolis coquelicots

    Elle appartient au groupe des plantes dites messicoles car elle est associée à l'agriculture depuis des temps très anciens, grâce à son cycle biologique adapté aux cultures de céréales, la floraison et la mise à graines intervenant avant la moisson.

    Rambouillet : Jolis coquelicots

     

    Rambouillet : Jolis coquelicots

    Très commune dans différents pays d'Europe, elle a beaucoup régressé du fait de l'emploi généralisé des herbicides et de l'amélioration de la propreté des semences de céréales.

    Rambouillet : Jolis coquelicots

     

    Rambouillet : Jolis coquelicots

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    76 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

    Quelques clichés de mes préférées : les panthères des Neiges de la Ménagerie. 

    Il faisait très chaud ce jour là ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

      

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

    Rendez-vous à la fauverie les lundis, mercredis, vendredis à 17 h 30 et les dimanches à 18 h pour assister au repas des félins.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

    La panthère des neiges (Panthera uncia anciennement Uncia uncia), appelée également léopard des neiges, irbis ou once est un mammifère de la famille des félins. Il y a peu, la panthère des neiges était classée dans le genre Uncia, dont elle était la seule représentante.

    Elle fait à présent partie du genre Panthera. La reine des panthères est malheureusement chassée à outrance et est aujourd'hui en grand danger d'extinction.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

    La morphologie de cette panthère est parfaitement adaptée à son environnement. La couleur de sa fourrure lui permet un parfait mimétisme dans son habitat rocheux et enneigé. Elle lui permet également de supporter des températures très basses.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

    La queue de la panthère des neiges, longue de 90 cm à 1 m, joue un rôle très important. Presque aussi longue que son corps, elle fait balancier lors de ses ascensions. La taille d'une panthère des neiges est d'environ 1,30 m pour un poids allant de 35 à 55 kg.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha et Makalu

     * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    59 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

    Sangria, femelle dendrolague de Goodfellow n'est plus là. Aujourd'hui il y a deux nouveaux "Kangourous des arbres" à la Ménagerie.

    Séparés au début par une "barrière" transparente, ils vivent désormais dans le même enclos.

    Le mâle, Seleb, arrivé du Zoo Krefeld en juillet 2016 fait donc connaissance avec sa nouvelle compagne, Yingwie arrivée du zoo de Belfast en mars dernier.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

    Seleb, derrière la séparation transparente, dont les portes sont désormais ouvertes ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

    Yingwie, regarde son nouveau compagnon ... de loin encore ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

    Seleb aussi, a l'air tout intimidé ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

    Ben oui ça gratouille ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

    "J'y vais, j'y vais pas" ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Seleb et Yingwie, dendrolagues de Goodfellow

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve.

    Voici la suite de ma visite à la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris. 

    Pour en savoir plus sur la Mangouste jaune : ICI

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

      

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

      

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    Pratique cette position pour regarder ce qui se passe autour de soi ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    Elle a reconnu l'habit vert d'un des soigneurs ...  

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Mangouste jaune ou Mangouste fauve

    Il faisait vraiment très chaud - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.  

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Panda Roux

    Il faisait bien chaud ce mercredi à Paris.  A la Ménagerie du Jardin des Plantes, Maya la femelle panda roux, (ou TajMin le mâle) avait bien chaud aussi. 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Panda Roux

    Le panda roux (Ailurus fulgens), également appelé petit panda ou panda fuligineux, est un mammifère carnivore appartenant à la famille des ailuridés (Ailuridae). Il est l'unique représentant du genre Ailurus. Le panda roux est originaire de l'Himalaya et de la Chine méridionale.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Panda Roux

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Panda Roux

    Le panda roux est un mammifère ayant la taille d'un grand chat. Il mesure entre 56 et 62 cm de long sans la queue. Cette dernière, relativement longue mesure entre 30 et 60 cm mais elle n'est pas préhensile. Un mâle adulte pèse de 3,5 à 6,2 kg et une femelle de 3 à 6 kg.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Panda Roux

    Le panda roux est l'un des rares animaux dont l'alimentation se compose essentiellement de bambou. Il saisit les tiges avec ses pattes de devant et les coupe avec ses dents pointues.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Panda Roux

    Le bambou étant un aliment pauvre en éléments nutritifs, le panda roux compense ce manque d'énergie en restant inactif environ 56 % de la journée et par un métabolisme très lent. D'autres aliments tels que les racines, les fruits ainsi que de petits lézards et œufs d'oiseaux sont également consommés.

    Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format. (Prochain article lundi).

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    76 commentaires
  • Rambouillet : Rhododendron ponticum

    Rhododendron ponticum est une plante à fleurs du genre Rhododendron de la famille des Éricacées.

    Rambouillet : Rhododendron ponticum

    Elle est originaire d'Europe méditerranéenne et d'Asie du sud-ouest mais elle est surtout connue pour être devenue invasive dans le Nord-Ouest de l’Europe, notamment en France, Belgique, Pays-Bas et en Grande-Bretagne.

    Rambouillet : Rhododendron ponticum

    Son nom vient du grec, avec la racine rhodo, qui signifie: “rose” et dendron, qui signifie: “arbre”.

    Rambouillet : Rhododendron ponticum

    Alors que le mot pontique est un terme qui désigne tout ce qui se rapporte aux abords de la mer Noire, une de ses régions d’origine. Ce nom a été proposé par Carl von Linné.

    Rambouillet : Rhododendron ponticum

    Cette plante possède plusieurs noms vernaculaires (rhododendron des parcs, rhododendron pontique, rhododendron de la mer Noire), mais elle est parfois simplement appelée rhododendron.

    Rambouillet : Rhododendron ponticum

    Ce grand rhododendron se couvre de fleurs lilas, en groupe de 10 à 15, fin mai-début juin. Il convient bien pour des sous bois de grands parcs ou des haies libres à mi- ombre.

    Rambouillet : Rhododendron ponticum

    Le rhododendron est un des plus beaux arbustes de terre acide (terre de bruyère) pour sa floraison massive et son feuillage vert brillant, en général persistant.

    Rambouillet : Rhododendron ponticum

    * Pour en savoir plus : ICI et : ICI  - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    68 commentaires
  • Rambouillet : les Oies

    Samedi il a fait très chaud à Rambouillet. Il faisait même trop chaud, et tout le monde recherchait une place à l'ombre dans le magnifique Parc du Château. 

    Si nous, nous avions chaud, les oies du Parc aussi ... 

    Rambouillet : les Oies

      

    Rambouillet : les Oies

      

    Rambouillet : les Oies

      

    Rambouillet : les Oies

      

    Rambouillet : les Oies

      

    Rambouillet : les Oies

      

    Rambouillet : les Oies

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    68 commentaires
  • La photo du weekend : sous le ciel de Paris ...

    "Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer." André Malraux

    La photo du weekend : sous le ciel de Paris ...

    Question : Cette photo a été prise à Paris. Pourquoi n'a t'elle pas pu être prise à Rambouillet ? (Réponse dimanche) - Cliquez sur la photo pour la voir en grand format.

    Réponse : Vous avez été nombreux à trouver la bonne réponse : Oui il n'y a pas de pigeons à Rambouillet !! 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Vivarium : Rainette Kunawalu (ou grenouille lait)

    Les yeux des grenouilles lait ont un iris doré avec une pupille en forme de croix noire. Leur museau est arrondi.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Vivarium : Rainette Kunawalu 

    Leurs tympans sont visibles. Elles possèdent deux sacs vocaux de chaque côté de leur tête. Toute leur face dorsale est parsemée de petites pustules et est brune avec des marbrures blanches et noires. Leur face ventrale est blanche et granuleuse. Leurs membres sont longs.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Vivarium : Rainette Kunawalu

    Leurs doigts, munis de disques adhésifs et non palmés, sont surtout vert et parfois un peu bleuté.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Vivarium : Rainette Kunawalu

    Les rainettes Kunawalu se nourrissent d’insectes volants.

    On trouve les rainettes Kunawalu au Brésil, au Pérou, au Surinam et en Guyane française.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Vivarium : Rainette Kunawalu

    Elles se plaisent dans les forêts tropicales humides. Elles vivent en haut des plus grands arbres et n’en descendent quasiment jamais.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Vivarium : Rainette Kunawalu

    Ces rainettes sont nocturnes et arboricoles.

    * Pour en savoir plus : ICI - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    47 commentaires
  •  Ménagerie du jardin des Plantes : Esha et Makalu

    Photos en Noir & Blanc de Esha et Makalu. 

    Esha et Makalu, les deux panthères des neiges de la Ménagerie, profitent depuis peu d’un tout nouvel enclos. Un réaménagement complet a été réalisé par nos équipes afin de leur offrir un environnement enrichi. Les troncs de bouleaux et de sapins évoquent leur milieu naturel, les montagnes de l’Himalaya, et proposent un panel d’activités : se cacher, sauter, faire ses griffes, se reposer…

    J'ai choisi le Noir & Blanc car je trouve qu'on voit moins de reflets. Les manteaux rouges, jaunes des visiteurs sont "mortels" !! Une solution comme une autre ... 

    Ménagerie du jardin des Plantes : Esha et Makalu

     

    Ménagerie du jardin des Plantes : Esha et Makalu

     Il (ou elle je ne sais pas) guettait sa compagne (ou son compagnon).

    Ménagerie du jardin des Plantes : Esha et Makalu

     

    Ménagerie du jardin des Plantes : Esha et Makalu

     

    Ménagerie du jardin des Plantes : Esha et Makalu

      

    Ménagerie du jardin des Plantes : Esha et Makalu

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires