• Souvenirs de la construction du Tramway T3b - Paris 19ème

    Depuis le 15 décembre 2012, la ligne 3b du tramway d'Île-de-France traverse l'arrondissement, de la porte des Lilas à la porte d'Aubervilliers, en passant par les boulevards Sérurier, d'Algérie, d'Indochine, l'avenue de la Porte-de-Pantin, la route des Petits Ponts, le pont du canal de l'Ourcq, la rue de la Clôture, le boulevard Macdonald, l'avenue Corentin-Cariou, le quai de la Gironde, la gare Rosa Parks et la rue d'Aubervilliers.

    L'arrondissement comprend dix stations de tramway sur une ligne  :

    • (T)(3b) (Porte d'Aubervilliers, Rosa Parks, Canal Saint-Denis, Porte de la Villette, Ella Fitzegrald, Delphine Seyring, Porte de Pantin, Butte du Chapeau Rouge, Hôpital Robert Debré et Porte des Lilas).

    Le 19e arrondissement comprend également depuis le dimanche 13 décembre 2015, d'une gare RER :

    • (RER)(E) (Rosa Parks).  
    • Avec ma manie de prendre tout en photos, voici quelques clichés des travaux du Tramway 3b en 2012.

    Souvenirs de la construction du Tramway 3b - Paris 19ème

     Vers la Butte du Chapeau Rouge - Paris 19

    Souvenirs de la construction du Tramway 3b - Paris 19ème

     Vers la Porte de Pantin et la Porte de la Villette - Paris 19 (On aperçoit le périphérique)

    Souvenirs de la construction du Tramway 3b - Paris 19ème

    En allant vers la Butte du Chapeau Rouge (1er cliché) - Vers la Porte de Pantin, Boulevard Macdonald et la Porte de la Villette - Paris 19

    * Sources : ICI et : ICI

    Les habitants du 19ème - Porte de Pantin - Les boulevards Sérurier, d'Algérie, d'Indochine, ont du vivre presque 3 ans au rythme de ce chantier énorme - dont moi- Les bus 75, PC2 et PC3, ont vu leurs itinéraires modifiés depuis le mois de janvier 2010. Ainsi, le bus PC2 empruntait le périphérique depuis la porte de Pantin jusqu’à la porte de la Villette, où se situait le nouveau terminus du PC3. Afin de continuer à bien desservir la rue de la Marseillaise et ses nombreux établissements éducatifs, le 75 empruntait cette voie et y a désormais son terminus.

    Souvenirs de la construction du Tramway 3b - Paris 19ème

    C'était en bas de chez moi - Porte de Pantin, à gauche vers la Butte du Chapeau Rouge et à droite vers le Boulevard Macdonald et la Porte de la Villette - Paris 19 

    Souvenirs de la construction du Tramway 3b - Paris 19ème

    Toujours en direction du Boulevard Macdonald et la Porte de la Villette - Paris 19

    Souvenirs de la construction du Tramway T3b - Paris 19ème

    Le premier tramway, en bas de mon immeuble - Porte de Pantin - mis gratuitement à la disposition des usagers.

    Souvenirs de la construction du Tramway T3b - Paris 19ème

    Toujours en bas de mon immeuble - Porte de Pantin - Paris 19

    Voici le site du Tramway T3 : ICI (Vous y lirez les détails du prolongement du tramway entre la Porte de la Chapelle et la Porte d'Asnières) - Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    57 commentaires
  • Le Gymnase Jean-Jaurès - Paris 19ème

    87 avenue Jean-Jaurès, Paris 19ème : Métro Laumière

    Année de construction : 1888 ; 1913

    Architectes : GAUTIER Charles, Ernest Moreau

    Le Gymnase Jean-Jaurès - Paris 19ème

    Appelé autrefois gymnase d'Allemagne et destiné à l'apprentissage du tir et de la gymnastique, l'édifice est construit en 1888, en utilisant des fermes métalliques provenant de l'annexe de la grande galerie des machines de l'Exposition Universelle de 1878.

    Le Gymnase Jean-Jaurès - Paris 19ème

    L'architecte Ernest Moreau signe le projet. Les fermes, d'un type mis au point par l'ingénieur Henri de Dion, sont mises en place par l'entreprise Moisant-Laurent et Savey.

    Le Gymnase Jean-Jaurès - Paris 19ème

    L'établissement est agrandi de 1913 à 1914 par l'architecte Charles Gautier qui construit un ensemble de bâtiments enserrant la halle métallique, conservée, dominé par un campanile porte-fanion.

    Le Gymnase Jean-Jaurès - Paris 19ème

    Le bâtiment sur la rue Pierre-Girard, abritant une salle de réunion et un établissement de bains douches, est fermé en 1997.

    Le Gymnase Jean-Jaurès - Paris 19ème

    Ouvert tous les jours de 7 à 23 heures, Contact : 01 42 08 57 11- Métro : Jaurès-Activités :  Aikido, arts martiaux, basket-ball, boxe anglaise, française et thailandaise, gymnastique, judo, trampoline, volley-ball.

    Le Gymnase Jean-Jaurès - Paris 19ème

    * Sources : Wikipédia et petit journal du 19ème

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    45 commentaires
  • Le Musée des Compagnons Charpentiers et le Restaurant

    161, avenue Jean-Jaurès - 75019 PARIS

    Ce restaurant situé au 161 de l’avenue Jean Jaurès, au demeurant original, cache en son sein le Musée des Compagnons Charpentiers. Nous sommes ici dans le plus vieux bâtiment des compagnons en Europe.

    Le Musée des Compagnons Charpentiers et le Restaurant

    Le musée regroupe notamment les chefs-d’œuvre du compagnonnage qui furent exposés à l’Exposition Universelle de 1900. Les compagnons, qui font le tour de France sont toujours aujourd’hui hébergés dans l’enceinte du restaurant, qui, à l’origine, était leur cantine.

    Le Musée des Compagnons Charpentiers et le Restaurant

    A Paris, quatre associations compagnonniques coexistent : L'Union des compagnons du Tour de France des devoirs réunis, dans le 1er arrondissement, au 45 rue Berger, les Compagnons charpentiers des devoirs du Tour de France, mon article, l'Association des compagnons du devoir, dans le 4ème arrondissement, au 1, Place Saint-Gervais et les Compagnons du Tour de France, au 10 rue Mabillon dans le 6ème arrondissement.

    Le Musée des Compagnons Charpentiers et le Restaurant

    "Aux Arts et Sciences Réunis"

    Un restaurant qui respire réellement la tradition. Pas d'enseigne lumineuse, pas de frous-frous, mais la qualité est au rendez-vous. Une très grande salle aux murs recouverts jusqu'à mi-hauteur de bois sculpté, des photos en noir et blanc représentant d'anciens compagnons du devoir, des plats régionaux et simples. On se croirait dans le restaurant du dimanche de nos grands-parents.

    Le Musée des Compagnons Charpentiers et le Restaurant

    * Source : Vivre dans le 19ème

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    46 commentaires
  • Villa Rémi Belleau - Paris 19ème

    La villa Rémi-Belleau est une voie privée située dans le 19e arrondissement de Paris. Elle débute au 69 avenue Jean-Jaurès et se termine en impasse.

    Cette villa provisoirement dénommée voie BW/19 reçut par un arrêté municipal du 9 décembre 1985 le nom du poète et érudit Rémi Belleau, un des sept membres de la Pléiade.

    Villa Rémi Belleau - Paris 19ème

    Rémi Belleau, né à Nogent-le-Rotrou en 1528, mort à Paris en 1577, est un poète français de la Pléiade. Belleau a débuté ses études chez les moines de l'abbaye Saint-Denis à Nogent-le-Rotrou avant de les poursuivre, vers 1553, à Paris où il complète une formation dominée par l'amour de la poésie grecque. Intelligent sans surcharge d' érudition, il était avant tout un homme qui plaisait. Il rejoint bientôt le groupe du collège de Coqueret ( Pierre de Ronsard, Antoine de Baïf, Joachim du Bellay ), puis la Pléiade en 1554 et publie en 1556 une traduction des Odes d' Anacréon : le succès de ce lyrisme léger est considérable. Bien qu'un peu sèche selon Ronsard, cette traduction vient enrichir la Brigade d'un nouveau style; elle a pour elle la fidélité et l'exactitude qui en firent le succès. On lui doit également la traduction du Cantique des Cantiques et de l'Ode à l'Aimée de Sappho. De fait, Belleau est le premier traducteur français de la poétesse de Lesbos.

    Villa Rémi Belleau - Paris 19ème

    Impasse Rémi Belleau et au fond le square Marcel Mouloudji.

    * Sources : http://www.parisrues.com/rues19/paris-19-villa-remi-belleau.html et Wikipédia

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    39 commentaires
  • Coucher de soleil à Paris (19ème)

    Trois photos prises à main levée de la fenêtre de ma cuisine ... (ça me fera un souvenir).

    Coucher de soleil à Paris (19ème)

      

    Coucher de soleil à Paris (19ème)

     

    Coucher de soleil à Paris (19ème)

     Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    54 commentaires
  • Paris 19ème - Métro Place des Fêtes

    Histoire de mon quartier : La Mouzaïa et Place des Fêtes

    Place des Fêtes est une station des lignes 7bis et 11 du métro de Paris, située dans le 19e arrondissement de Paris. La station est ouverte en 1911.

    Paris 19ème - Métro Place des Fêtes

    Située en courbe, elle abrite deux voies encadrant un quai central. La circulation s'effectuant en sens unique sur ce tronçon de la ligne 7 bis, les deux voies se rejoignent à la sortie de la station vers Pré Saint-Gervais, et la voie redevient unique. Peu après, un tunnel se détache à gauche et se dirige vers la station Porte des Lilas et la ligne 3 bis, il porte le nom de voie de Fêtes. 

    Paris 19ème - Métro Place des Fêtes

    La commune de Belleville organisait ses fêtes sur la place devant l’ancienne église. Devenue trop petite, on créa, en 1836, cette nouvelle place des Fêtes près de la rue des Fêtes qui existait déjà en 1730.

    Paris 19ème - Métro Place des Fêtes

    La place des Fêtes est celle du village de Belleville. Vers les années 1830, on pouvait y apercevoir des mondains déguisés en Pierrots, des femmes du monde en Colombines, qui dansaient avec la population de la place des Fêtes.

    Dans le cadre du projet de prolongement de la ligne 11, il est prévu de réhabiliter un ancien accès aux lignes 7bis et 11, situé près du square Monseigneur Maillet, et aujourd'hui fermé au public, pour l'aménager en issue de secours.

    Paris 19ème - Métro Place des Fêtes

    La station Place des Fêtes, ouverte le 18 janvier 1911 à l'occasion de la mise en service du tronçon Louis Blanc - Pré-Saint-Gervais de la ligne 7, est l'une des rares stations du métro à avoir bénéficié d'un petit bâtiment, comme Quai de la Râpée ou Pré-Saint-Gervais

    Ce bâtiment sera détruit en 1935, lors de l'ouverture de la ligne Châtelet - Porte des Lilas, et remplacé par quelques tonnes de béton armé à l'esthétique très improbable. Place des Fêtes est une station très profonde et un bâtiment était nécessaire pour abriter les "escalators". Actuellement, seule la station Saint-Jacques a conservé le bâtiment "d'époque".

    Paris 19ème - Métro Place des Fêtes

    Mon avis :

    Peu de quartiers de Paris, peuvent se vanter d'avoir sa propre ligne de métro. Pour les habitants du quartier, comme moi, cette ligne est bien pratique, surtout les jours de marché. Il y a un très grand marché Place des Fêtes. Si il n'y avait pas cette ligne de métro, il me faudrait prendre le bus 75 jusqu'à la Mairie du 19e et ensuite prendre le bus 60 ou 48 jusqu'à Place des Fêtes. Avec le métro j'en ai pour environ 20 mn !

    Pas touche à notre ligne de métro !!

    * Sources : Wikipédia

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    58 commentaires
  • Paris 19ème arrondissement - Place des Fêtes : Le Regard de la Lanterne

    LE REGARD DE LA LANTERNE (CAPTAGES MÉDIÉVAUX DES EAUX DE BELLEVILLE) Angle des rues Compans et de Belleville (Jardin du regard de la Lanterne) - 75019 Paris.

    Paris 19ème - Place des Fêtes : Le Regard de la Lanterne

    Le regard de la Lanterne constitue la tête du Grand aqueduc de Belleville qui est le plus important vestige du système d'adduction d'eau qui alimenta les premières fontaines parisiennes grâce à des captages, d'origine médiévale, réalisés sur les hauteurs du Nord-Est parisien.

    Paris 19ème - Place des Fêtes : Le Regard de la Lanterne

    C'est un édifice en rotonde, en fortes pierres de taille et surmonté d'une coupole. A l'intérieur, un double escalier de pierre descend vers le bassin qui reçoit les eaux drainées depuis le sommet de la colline.

    106573_le-regard-de-la-lanterne--sources-du-nord--paris.jpg

    Une section de la galerie du "Grand Aqueduc" (XIIIe / XIVe siècle) est accessible depuis l'intérieur du regard. Le soin apporté à la construction de l'ensemble est remarquable.

    Paris 19ème - Place des Fêtes : Le Regard de la Lanterne

    C'est un des rares monuments de l'Est Parisien ; il est situé dans un jardin public au milieu du très populaire quartier de la "Place des Fêtes" à Belleville.

    Paris 19ème - Place des Fêtes : Le Regard de la Lanterne

    C'est un vestige surprenant et méconnu mais pourtant très significatif de la vie à Paris autrefois ; il témoigne des efforts poursuivis au fil des siècles pour fournir de l'eau aux parisiens.

    Paris 19ème - Place des Fêtes : Le Regard de la Lanterne

    En complément des visites extérieures et intérieures du Regard de la Lanterne : -Panneaux d'exposition très illustrés consacrés à l'histoire des Sources du Nord (Eaux de Belleville et du Pré-Saint-Gervais). -Exposition de photos de chantiers effectués par les bénévoles de l'Association ASNEP pour la mise en valeur de ce patrimoine.

    Paris 19ème - Place des Fêtes : Le Regard de la Lanterne

    Téléphone : 01 43 49 36 91-Horaires : sam-dim 13h30-17h45 Gratuit

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    59 commentaires
  • Paris 19ème - Quartier de la Mouzaïa - Villa Claude Monet

    Histoire de mon quartier : La Mouzaïa

    Voie ouverte en 1928 dans un lotissement appartenant à M. Leblanc. Elle porte le nom de l'artiste-peintre impressionniste, Claude Monet (Paris, le 14 novembre 1840 - Giverny, le 5 décembre 1926).

    Paris 19ème - Quartier de la Mouzaïa - Villa Claude Monet

    En route pour l’ascension de la butte de Beauregard, la bien nommée au dix-huitième siècle en raison des nombreux points de vue vers le Nord et l’Est parisien. En ce temps-là, en son sommet, la rue de Bellevue était couronnée de six moulins, le moulin Vieux, le moulin Neuf, le moulin Basset, le Petit Moulin, le moulin de la Motte et le moulin du Costre.

    Paris 19ème - Quartier de la Mouzaïa - Villa Claude Monet

    Aujourd’hui, le quartier est plus communément appelé la Mouzaïa du nom de la rue principale autour de laquelle il s’organise. Il s’agit d’un lieu-dit célèbre depuis un épisode de notre guerre coloniale en Algérie, la prise du col de la Mouzaïa par le duc d’Aumale contre la Smalah de l’émir Abd-el-Kader.

    Paris 19ème - Quartier de la Mouzaïa - Villa Claude Monet

    La Mouzaïa est un charmant village dans la grande ville et si elle est une zone de non droit, c’est uniquement à l’égard des promoteurs qui ne peuvent pas envisager la construction de juteux programmes immobiliers à cause de la friabilité du sol.

    Paris 19ème - Quartier de la Mouzaïa - Villa Claude Monet

    En effet, sous nos pieds, se trouvent d’anciennes carrières de gypse exploitées dès le Moyen-Âge. Le quartier s’appela même un temps Carrières d’Amérique car certaines de ses pierres auraient servi à la construction de la Maison Blanche.

    Paris 19ème - Quartier de la Mouzaïa - Villa Claude Monet

    C’est le coin des peintres et des poètes : villa Rimbaud, villa Verlaine, la villa Claude Monet qui s’entortille en son extrémité en un escalier très romantique.

    * Sources : http://encreviolette.unblog.fr/2011/04/01/y-a-toujours-des-oiseaux-a-la-mouzaia-xixeme-arrondissement-de-paris/

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    55 commentaires
  • Le magnolia, une plante qui a survécu aux dinosaures !

    Plante à fleurs ayant déjà existé au temps des dinosaures, le magnolia a résisté à toutes les catastrophes naturelles et autres changements climatiques.

    Square de la Butte du Chapeau Rouge : les magnolias sont en fleurs

    Cette pérennité s’explique également par le fait qu’il n’existe pas de maladies ou de parasites spécifiques du magnolia recensés jusqu’à ce jour.

    Square de la Butte du Chapeau Rouge : les magnolias sont en fleurs

    Les fleurs du magnolia ont la forme d’une tulipe et se déclinent du blanc au pourpre en passant par le jaune et le rose. On distingue plusieurs dizaines d’espèces de magnolias.

    Square de la Butte du Chapeau Rouge : les magnolias sont en fleurs

    * pour en savoir plus : http://horticulteurs.net/fleurs/fleurs-printemps/plantation-et-entretien-des.xhtml

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    74 commentaires
  • Paris 19ème - Square de la Butte du Chapeau Rouge - L'Accueil de Paris ou "Eve"

    La Fontaine du Square de la Butte du Chapeau Rouge

    Paris 19ème - Square de la Butte du Chapeau Rouge - L'Accueil de Paris ou "Eve"

    Construite en 1938 en briques rouges, elle comprend un buffet d'eau et des bassins en gradins d'où jaillissent de nombreux jets de tailles différentes. Elle est nommée aussi "Accueil de Paris". La statue d'"Eve" complétement nue réalisée par Raymond Courvégnès surmonte le haut.

    Paris 19ème - Square de la Butte du Chapeau Rouge - L'Accueil de Paris ou "Eve"

    Cette oeuvre, dont le néo-classicisme répond au style du parc, fut commandée pour l'exposition internationale de 1937.

    Paris 19ème - Square de la Butte du Chapeau Rouge - L'Accueil de Paris ou "Eve"

    Entourée de vingt-quatre trophées en staff blanc symbolisant Paris et les Arts, elle décorait alors la porte du boulevard Delessert.

    Paris 19ème - Square de la Butte du Chapeau Rouge - L'Accueil de Paris ou "Eve"

    * Sources : Wikipédia et Les balades du patrimoine

    Paris 19ème - Square de la Butte du Chapeau Rouge - L'Accueil de Paris ou "Eve"

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    60 commentaires
  • Parc de la Butte du Chapeau Rouge ou "Le Square de la Paix"

     Réunion au sommet : « Tous au Pré-Saint-Gervais contre les trois ans ! »

    Le square de la paix, telle pourrait être l’autre dénomination du parc de la Butte-du-Chapeau-Rouge. Et pas simplement parce que cet îlot de verdure est peu fréquenté. Mais surtout parce qu'ici se rassemblaient, au début des années 1910, les syndicats et mouvements politiques de gauche défendant des valeurs pacifistes.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge ou "Le Square de la Paix"

    Imaginez alors que sur ces quelque cinq hectares surplombant tout l’Est parisien, un jour de mai 1913, près de cent cinquante mille personnes se sont réunies autour de Jean Jaurès improvisant un discours en faveur de la paix.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge ou "Le Square de la Paix"Le dimanche 25 mai 1913, au Prè-Saint-Gervais, au lieu-dit la butte du Chapeau-Rouge, à proximité de Paris (aujourd'hui Paris 19e), la SFIO organisait un rassemblement populaire. L'image du tribun socialiste s'adressant à la foule de 150 000 personnes devait rester dans la mémoire collective.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge ou " Le Square de la Paix "

    Mai 1913, square de la Butte du Chapeau Rouge, Jean Jaurès improvise un discours en faveur de la paix, devant cent cinquante mille personnes !

    La « loi des trois ans » est une loi de 1913 augmentant la durée du service militaire de deux à trois ans en vue de préparer l'armée française à une guerre éventuelle avec l'Allemagne — ce sera la Première Guerre mondiale. Le 25 mai 1913, le pacifiste homme de gauche Jean Jaurès plaide contre cette loi à la fenêtre du Pré-Saint-Gervais.

    Voilà un extrait de son discours : « Vous connaissez l'impatience de ces travailleurs-soldats qui attendent impatiemment la libération pour aider leur famille, subvenir aux besoins d'une vieille mère, fonder un foyer et quelle a été leur déception lorsqu'on leur a dit : Vous resterez un an de plus à la caserne !»

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge ou " Le Square de la Paix "

    Pourquoi une telle page de l'histoire s'est-elle tenue au Pré, dans la « zone » de la banlieue est, et non à Paris ? Chaque 25 mai depuis la Semaine sanglante de la Commune, en 1871, les Parisiens de gauche se rassemblaient en hommage aux morts de la Commune. En 1913, alors que la guerre se profile, le préfet de Paris interdit le traditionnel rassemblement au mur des Fédérés du Père-Lachaise (XXe) par peur des débordements. Pour Jaurès, l'endroit du rassemblement est tout choisi : ce sera le Pré-Saint-Gervais, au-delà des « fortifs, territoire des ouvriers et des besogneux ».

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge ou " Le Square de la Paix "

    « A l'époque et jusqu'à la fin des années 1920, la Butte-Rouge (NDLR : aujourd'hui à Paris, XIXe) se situait sur le territoire gervaisien », rappelle le maire (PS) Gérard Cosmes. Par ailleurs, Jaurès connaît bien le maire de l'époque, Jean-Baptiste Sémanaz, ancien égoutier et premier maire ouvrier de la banlieue parisienne.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge ou " Le Square de la Paix "

    Le slogan retentit de tous les horizons : tous en masse au Pré-Saint-Gervais ! Le journal « l'Humanité », fondé par Jean Jaurès en 1904 et qu'il dirigea jusqu'à sa mort en 1914, titre d'ailleurs en une ce jour-là : « Tous au Pré-Saint-Gervais contre les trois ans ! ». « Ce qui est frappant, c'est cette écume rouge qui a jailli de la foule : tous ces gens qui brandissaient de petits drapeaux rouges », assure Martine Legrand, adjointe PS à la culture et organisatrice de la journée.

    * sources : http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/cent-ans-apres-le-pre-revit-le-discours-de-jaures-25-05-2013-2833563.php

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit « havre de paix »

    5 avenue Debidour 75019 PARIS, 3 autres accès entre le 11 et le 29 boulevard d'Algérie dont un grand accès face à la fontaine monumentale. Accessible par le T3b, station Robert Debré.

     Au 19e siècle, la butte du Chapeau-Rouge faisait partie du vaste réseau de carrières de gypse, qui s'étendait jusqu'aux Buttes-Chaumont. La butte échappa aux vastes travaux d'aménagement, qui suivirent la démolition des fortifications de Thiers, au lendemain de la première guerre mondiale.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    Il porte le nom d'une guinguette, qui animait autrefois la plaine du Pré-Saint-Gervais, où se trouvait alors ce quartier de Paris.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    Le parc offre une vue dégagée sur l'Est de Paris. Son architecture, oeuvre de Léon Azéma, est d'un style néo-classique typique des années 30 : escaliers, mails, statues, abris, fontaine en cascades se succèdent. Ils donnent à ce parc un charme incomparable.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»


    Méconnu des Parisiens, il est souvent délaissé pour le parc des Buttes-Chaumont.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    Il mérite le détour, surtout, lorsqu'au printemps, ses parterres de fleurs envahissent les pelouses.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

     

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    Vous sillonnez entre des massifs de plantes de terre de bruyère, des haies de rhododendrons et de plantes vivaces.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

     

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

     

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    Les enfants disposent d'une aire de jeux.

    Ses trois pelouses libres d'accès ont un fort pouvoir d'attraction aux beaux jours. Une fontaine monumentale représente « Eve » (1938) par Raymond Couvègnes,

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    et « Deux femmes et un enfant » (1938), par Pierre Traverse.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    Deux femmes agenouillées encadrent un enfant espiègle, et l’aident à porter des grappes de raisin dont elles semblent se délecter. Un hommage aux plaisirs du vin, à la féminité et à la joie de vivre.

    Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 19ème arrondissement : Un petit «havre de paix»

    Date de création : 1938
    Superficie : 46 880 m²

    * sources : http://equipement.paris.fr/parc-de-la-butte-du-chapeau-rouge-1811

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    62 commentaires
  • Un tilleul argenté pour la Libération sur la Place de la Bataille de Stalingrad - Paris 19e

    Un arbre remarquable, c'est un arbre qui a été remarqué. Il se distingue de ses congénères par sa singularité, sa morphologie, son identité ou encore son rôle social. Son classement administratif lui permet d'entrer au panthéon du patrimoine naturel, culturel ou paysager.

    Un tilleul argenté pour la Libération, Place de la Bataille de Stalingrad - Paris 19e

    Ce tilleul argenté (Tilia tomentosa, Moench), planté le 4 novembre 1945, est remarquable pour sa plantation à l'occasion de la libération de Paris. 

    Le tilleul de la Libération, Place de la Bataille de Stalingrad - Paris 19e

    Il se trouve dans le petit square de la Place de la Bataille de Stalingrad, Paris 19e

    Le tilleul de la Libération, Place de la Bataille de Stalingrad - Paris 19e

    De la famille des Malvaceae, il est originaire de l'est du bassin méditerranéen. En 2011, cet arbre mesurait 20 mètres de hauteur pour un tronc de 2,10 mètres de circonférence.

    Le tilleul de la Libération, Place de la Bataille de Stalingrad - Paris 19e

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    * Sources : http://archive.is/fhgeM

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    42 commentaires
  • Depuis cette nuit il neige sur Paris. Au moment où je publie cet article, il est 17 h 50, il neige toujours. Plus de RER à gare du Nord, plus de tramway et des perturbations dans le métro parisien. 

    Voici quelques photos prises de mes fenêres :

    Il neige 12 mars 2013 1

    Il neige 12 mars 2013 3

    Il neige 12 mars 2013 2

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    46 commentaires
  • Photo prise ce matin ... Elle ne doit pas avoir chaud la pauvre !

    Mouette 19 janvier 2013 1

    Mouette 19 janvier 2013 2

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires