• Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

    Le goéland argenté est un grand goéland, très commun dans les zones côtières.

    Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

    Le goéland argenté est le plus grand des goélands européens. Son dos est gris clair, il a le bout des ailes noir. Il porte un bec jaune avec une tache rouge sur la mandibule inférieure. Ses pattes sont roses ou jaunes (sous-espèce méditerranéenne). Les jeunes goélands gris-brun attendent trois à quatre ans avant de revêtir un plumage adulte.

    Le goéland argenté vit essentiellement sur les côtes. Il niche sur les falaises et les îlots, et parfois aussi sur les plages et dans les marais salants. En hiver après la saison de reproduction, il pénètre à l'intérieur des terres pour chasser de petites proies et récupérer des déchets en zone urbaine, dans les champs, les parcs, les décharges et les gravières. Le soir, il n'est pas rare de voir des groupes de goélands volant en V vers un « dortoir ».

    L'hiver il devient également parisien et s'installe sur les points d'eau de la capitale et de la région parisienne.

    Opportuniste, il se nourrit de presque tout, mais généralement de nourriture animale. Il chasse le poisson en bord de mer et les coquillages sur le rivage ; dans l'intérieur des terres, tout ce qui va du ver de terre au caneton l'intéresse.

    Visite les mangeoires où il apprécie tout ce qu'il trouve, particulièrement les déchets de cuisine.

    Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

     

    Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    * Sources : http://www.oiseau-libre.net/Oiseaux/Especes/Goeland-argente.html 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    59 commentaires
  • Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

    Le 18 septembre 2015 avait lieu la 27e édition du Concours International de Dahlias au Parc Floral de Paris à Vincennes.

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

    Huit pays concouraient. Cocorico : 75% des variétés primées sont des créations d’obtenteurs français. Cet exploit national est à souligner car c’était l’inverse il y a dix ans. Une fierté pour l’horticulture française.

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

    Le Concours International du Dahlia
    Le concours international du dahlia a pour but de présenter les cultivars inédits ou des variétés distribuées depuis moins de 5 ans en France et de sélectionner les meilleurs d'entre eux. Il se tient chaque année le troisième vendredi du mois de septembre. Les dahlias sont appréciés, à l'issue de la saison de présentation par un jury composé d'élus, de personnalités compétentes dans la culture du dahlia, de personnalités désignées en qualité d'agents de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la Mairie de Paris, de journalistes et de fleuristes.

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

     

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

     

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

    Cette année, cent variétés ont été jugées. Les notes portent sur l’aspect général de la plante et celui de la fleur ; une prime est attribuée pour le caractère remarquable de la variété.

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

     

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

     

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

     

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

     

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

    C’est la mairie de Paris qui gère le Concours International de Dahlias. Après avoir, un temps, pensé à le supprimer, et devant les nombreuses protestations des passionnés, la mairie a fini par décider de maintenir ce concours qui, aujourd’hui, met à l’honneur l’excellence de la création française. Quelle belle récompense. Merci Paris et bravo aux horticulteurs de France !

    Parc Floral de Paris : 27e édition du Concours International de Dahlias

    * sources : http://www.qualite-plantes.org/La-section-Dahlias/obtenteurs-de-dahlias-l-excellence-francaise.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  • Parc Floral de Paris : les photos du weekend

    Voici mes photos du weekend, toujours sous le signe de l'automne ...

    Parc Floral de Paris : les photos du weekend Bernaches du Canada

    Parc Floral de Paris : les photos du weekend

     

    Parc Floral de Paris : les photos du weekend

      Poule d'eau et son petit

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    74 commentaires
  • Parc floral de Paris : Thème 2015 : Graphisme et texture, adaptation des plantes au climat.

    Les structures accompagnant cette décoration saisonnière évoquent la dimension culturelle et artistique existante depuis la création du Parc floral de Paris en 1969.

    Parc floral de Paris :  Thème 2015 : Graphisme et texture

     

    Parc floral de Paris :  Thème 2015 : Graphisme et texture

    De formes géométriques simples, elles participent à l'aspect graphique voulu pour cette décoration et sont librement inspirées d'artistes ou d'oeuvres tels que la sculpture "Ligne et volume" de Yaacov Agam (proche de la scène Delta).

    Parc floral de Paris :  Thème 2015 : Graphisme et texture

     

    Parc floral de Paris :  Thème 2015 : Graphisme et texture

    Nous jouons également sur l'aspect des feuillages doux / piquant, opaque / transparent et des contrastes forts des végétaux pour l'évocation de la texture.

    Parc floral de Paris :  Thème 2015 : Graphisme et texture

     

    Parc floral de Paris :  Thème 2015 : Graphisme et texture

    N'hésitez pas à emprunter la petite allée engazonnée ... bonne promenade.

    Parc floral de Paris :  Thème 2015 : Graphisme et texture

    * Sources : Le Parc floral de Paris

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • Parc floral de Paris : Les fleurs de l'automne

    Le cosmos est une fleur très élégante qui décore magnifiquement les jardins, les balcons ou les terrasses. Très tendance de nos jours, il est très facile à cultiver et apporte une floraison abondante avec un effet garanti. (Merci pour votre aide).

    Parc floral de Paris :  Les fleurs de l'automne

     

    Parc floral de Paris :  Les fleurs de l'automne

      

    Parc floral de Paris :  Les fleurs de l'automne  Une dernière butineuse 

    Parc floral de Paris :  Les fleurs de l'automne

     

    Parc floral de Paris :  Les fleurs de l'automne

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    58 commentaires
  • Le Tadorne Casarca est un gros canard bien curieux !! Un couple de promeneurs s'installe sur l'herbe avec leurs sacs à dos.  Aussitôt un couple de Tadorne Casarca arrive, très intéressé par le contenu des sacs!!

    Parc Floral de Paris : Le Tadorne Casarca

     

    Parc Floral de Paris : Le Tadorne Casarca

     

    Parc Floral de Paris : Le Tadorne Casarca

     

    Parc Floral de Paris : Le Tadorne Casarca

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • Parc Floral de Paris : L'amour chez les canards Colvert

    Il est connu que chez certaines espèces comme le canard colvert l'accouplement est loin d'être une partie de plaisir pour la femelle.

    Si la tentative se fait dans l'eau il arrive même souvent que la femelle canard soit presque noyée sous les assauts du mâle ...

    Parc Floral de Paris : L'amour chez les canards Colvert

    ici deux mâles ! bien sûr ça s'est terminé en bagarre et le couple est parti ensemble dans les fleurs du parc. 

    Parc Floral de Paris : L'amour chez les canards Colvert

    Après l’accouplement, le colvert surveille la cane et la serre de près jusqu’à la ponte, comme s’il voulait être bien sûr que tous les oeufs sont de lui. Ensuite, il va muer dans son coin déléguant à la cane tout le travail de couvaison pendant les 28 jours nécessaires avant l’éclosion des petits.

    * sources : http://passion-oiseaux.com/canard-colvert/

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Parc Floral de Paris : la tulipe frangée

    Les tulipes issues de ce groupe dit frangées, sont simples à reconnaître. Le bords des pétales est toujours tailladé plus ou moins finement.

    Parc Floral de Paris : la tulipe frangée

    Ce qui forme une sorte de frange, d'où le nom.

    Parc Floral de Paris : la tulipe frangée

    Ces tulipes ont des fleurs en forme de coupe, assez large. Elles ont une belle tenue dans le jardin, et se prêtent à merveille pour la composition de bouquets.

    Parc Floral de Paris : la tulipe frangée

    Elles sont remarquables de par leur forme originale, et leurs teintes. Souvent la coupe est d'une couleur, et la frange est bien plus claire ou de deux couleurs.

    Parc Floral de Paris : la tulipe frangée

    Elles se marient aisément avec d'autres tulipes, ou autres plantes dans la composition d'un massif.

    * sources : http://www.labulberaie.fr/la-bulberaie-vente-de-bulbes/category/115-tulipe-frangee.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Parc Floral de Paris : tulipe frangee "Queens land" rose et blanc

    Parc Floral de Paris : tulipe frangee "Queens land" rose et blanc

    Fleurs remarquables, très grosses (12 à 15 cm), à pétales frisés et finement ciselés, comme couverts de givre.

    Parc Floral de Paris : tulipe frangee "Queens land" rose et blanc

    Cette nouvelle variété superbe possède de doubles et grands pétales telles des pivoines. Ces pétales froissés possèdent une nuance éclatante de rose- rougeâtre dont les bords semblent glacés prèsque blanc.

    Parc Floral de Paris : tulipe frangee "Queens land" rose et blanc

     Ils fleurissent d'avril à mai et seulement quelques tiges sont suffisantes pour créer un magnifique bouquet.

    Parc Floral de Paris : tulipe frangee "Queens land" rose et blanc

    * sources : http://www.jardinpourvous.com/index.php?/Tulipes-frangees/Tulipe-Queensland-11/12-10-bulbes-de-fleurs#.VUZIKXysWSo

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    63 commentaires
  • Parc Floral de Paris : des tulipes de toutes les couleurs

    Depuis le 15 avril des tulipes de toutes formes et de toutes couleurs se sont épanouies au carré des tulipes du parc Floral. C'est le bon moment pour venir contempler l'infinie variété de ces plantes à bulbes de printemps.

    Parc Floral de Paris : des tulipes de toutes les couleurs

    Au carré des tulipes, toutes les couleurs sont présentées (à l’exception du bleu et du noir) et une grande diversité d’espèces tel que Darwin, Kaufmaniana, Hatives, Triomphe, Perroquets ou Tardive…

    Parc Floral de Paris : des tulipes de toutes les couleurs

    Le parc floral organise chaque automne un concours international de dahlias et présente au printemps plus de 200 variétés de tulipes. Il est officiellement reconnu jardin botanique depuis 1998.

    Parc Floral de Paris : des tulipes de toutes les couleurs

    Ces variétés sont plantées dans un ordre de floraison, qui débute en mars et se termine en mai, pour profiter pleinement des belles couleurs de ces fleurs.

    Parc Floral de Paris : des tulipes de toutes les couleurs

    La plantation de tulipes date de la création du Parc Floral. Une équipe de trois jardiniers s’occupe de ces bulbes et de leur entretien.

    Parc Floral de Paris : des tulipes de toutes les couleurs

    Les collections du parc Floral sont botaniques ou horticoles, et présentent aussi bien des bonsaïs que des plantes indigènes du Bassin parisien dans le « chemin de l’évolution ». Plus de 200 variétés de tulipes sont exposées au printemps, suivies par les dahlias pendant l’été. Le « concours international du dahlia » se déroule chaque année fin septembre.

    Parc Floral de Paris : des tulipes de toutes les couleurs

    Source : Paris.fr

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    61 commentaires
  • Parc floral de Paris : Bon premier mai à tous

    Je n'ai pas de photo de muguet à vous offrir en ce 1er mai, alors voici quelques iris du Parc floral de Paris. 

    Parc floral de Paris :  Bon premier mai à tous

     

    Parc floral de Paris :  Bon premier mai à tous

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    69 commentaires
  • Parc Floral de Paris : La légende du paon bleu

    Je vous ai souvent parlé du paon bleu, mais connaissez-vous sa légende ? 

    Parc Floral de Paris : La légende du paon bleu

    La déesse Héra était la déesse du mariage légitime et elle était très jalouse des infidélités de son époux Zeus. Et oui Zeus n'était pas fidèle du tout ! 

    Zeus pour ne pas éveiller les soupçons de son épouse, transforma une de ses maîtresses, la belle Io, en génisse et pour la rencontrer facilement sans que Héra se doute de quelque chose, il se transforma lui même en taureau. 

    Mais bon, comme tout le monde le sait, les femmes sont très intelligentes, et bien sûr Héra se rendit compte du stratagème et demanda à son époux en gage d'amour de lui offrir cette belle génisse blanche, et elle décida de la faire garder et surveiller par Argus.

    On ne pouvait trouver mieux que Argus comme  geôlier : en effet, celui-ci possédait 100 yeux, dont 50 restaient toujours ouverts.

    Zeus furieux envoya alors Hermès pour délivrer Io. Hermès réussit à endormir Argus en lui jouant de la flûte et le tua.

    En apprenant ce crime, Héra entra dans une grande colère, puis, récupérant les yeux d'Argus, elle les sema sur la queue du paon.

    Parc Floral de Paris : La légende du paon bleu

    Cet animal lui fut dès lors consacré et on représente souvent Héra accompagnée d'un paon.

    Parc Floral de Paris : La légende du paon bleu

    * sources : http://benissa.over-blog.com/article-la-legende-du-paon-44626354.html

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    57 commentaires
  • Parc floral de Paris : le goéland argenté

    Le Goéland argenté est considéré comme très commun, même si sa population a connu une régression dans toute l'Europe. Il n'en reste pas moins probablement le plus répandu des goélands dans nos régions.

    Parc floral de Paris : le goéland argenté

    A l'origine oiseau de bord de mer, mais souvent présent dans les campagnes environnantes, surtout en hiver. On le trouve maintenant un peu partout, y comprit en ville où notre habitat lui constitue un ersatz de falaise qui lui convient bien et où il niche volontiers sur les toits.

    Parc floral de Paris : le goéland argenté

    Cet oiseau essentiellement blanc et gris a un corps assez puissant, et relativement court par rapport à la longueur de ses ailes. Tout comme de nombreux genres d'oiseaux de mer, aptes à planer aussi bien au ras de l'eau qu'en altitude, il a une envergure importante et des ailes étroites.

    Parc floral de Paris : le goéland argenté

    Les pattes courtes, le bec comprimé latéralement, avec l'arête de la mandibule supérieure courbe, dénotent un oiseau de la  famille des Laridés. La corpulence, la longueur égale des plumes de la queue (rectrices), le bec fort et légèrement crochu au bout ainsi que le motif des couleurs sur les rémiges primaires sont caractéristiques du genre Larus.

    Parc floral de Paris : le goéland argenté

    La couleur gris moyen du dos, la couleur blanc pur de la tête, du cou, de la gorge et de la face inférieure, l'arête de la mandibule inférieure faisant un angle marqué, ainsi que les marques noires et blanches à l'extrémité de chaque aile, constituent des éléments caractéristiques de l'espèce. Le bec est jaune et présente une tache rouge sur la mandibule inférieure. La couleur des pattes palmées est rose chair. L'iris de l'œil est jaune pâle.

    Parc floral de Paris : le goéland argenté

    Le ton de gris du dos et l'importance des marques blanches et noires à la pointe des ailes, c'est-à-dire à l'extrémité des rémiges primaires sont variables selon les sous-espèces.

    Parc floral de Paris : le goéland argenté

    * sources : pour en savoir plus sur le goéland argenté :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Go%C3%A9land_argent%C3%A9

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    64 commentaires
  • Parc floral de Paris : Corète du Japon, KERRIA japonica ‘GOLDEN GUINEA’

    La Corète du Japon (Kerria japonica) est un arbuste de la famille des Rosaceae.

    Parc floral de Paris : Corète du Japon, KERRIA japonica ‘GOLDEN GUINEA’

    C'est un arbuste à la végétation vigoureuse, très foisonnante, aux tiges grêles toujours vertes, aux feuilles caduques et dentées, aux fleurs à 5 pétales pour l'espèce type, d'un jaune profond.

    Parc floral de Paris : Corète du Japon, KERRIA japonica ‘GOLDEN GUINEA’

    C'est un arbuste qui drageonne énormément.

    Plusieurs erreurs d'interprétation ont été faites sur cette espèce avant qu'elle ne soit correctement identifiée. Cette plante n'est pas originaire du Japon, pays où elle a été naturalisée, mais de Chine. Elle avait été classée comme telle par les botanistes européens qui avaient travaillé au XVIIIe siècle sur des descriptions écrites provenant du Japon.

    Parc floral de Paris : Corète du Japon, KERRIA japonica ‘GOLDEN GUINEA’

    Aux premiers échantillons rapportés il manquait les fleurs, ce qui provoqua son classement dans la famille des Tiliaceae. C'est Augustin Pyrame de Candolle qui identifia correctement la plante en créant un genre particulier Kerria dans la famille des Rosaceae.

    Parc floral de Paris : Corète du Japon, KERRIA japonica ‘GOLDEN GUINEA’

    Cet arbuste de culture facile est maintenant très répandu dans les jardins et les parcs sous climat tempéré et offre une abondante floraison jaune au printemps, plus faible en automne. C'est surtout la variété à fleurs doubles (Kerria japonica pleniflora) dont les fleurs forment des sortes de pompons aux pétales fripés qui est multipliée par les horticulteurs.

    Parc floral de Paris : Corète du Japon, KERRIA japonica ‘GOLDEN GUINEA’

    * sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cor%C3%A8te_du_Japon

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    64 commentaires
  • Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    Prunus serrulata est une espèce de cerisier originaire d'Asie (Japon, Corée, Chine) largement utilisé comme arbre d'ornement pour sa splendide floraison printanière.

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    En français, il est appelé Cerisier du Japon, Cerisier des collines, Cerisier à fleurs japonais ou Cerisier oriental.

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    C'est un petit arbre (8 à 12 m maximum) à houppier dense. Sa fine écorce est brune.

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    Ses feuilles caduques, vertes, simples, lancéolées et dentées sont alternes et à court pétiole. Elles virent au jaune orangé en automne.

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    Le cerisier japonais commence à fleurir abondamment dès les premières chaleurs d'avril pour faner vers la mi-mai. Le fruit est une petite drupe noire.

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    À la fin de l'automne, les feuilles vertes virent au jaune ou au rouge.

    Au mois d'avril, les Japonais célèbrent la floraison de cet arbre lors de manifestations appelées Hanami (ou Ohanami).

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    En Europe et en Amérique du Nord, on le greffe habituellement sur du Prunus avium.

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    Les variétés cultivées ont pour la plupart des fleurs doubles ou pleines suite à la mutation des étamines en pétales supplémentaires. Par conséquent, ces fleurs sont stériles et ne produisent donc pas de fruit.

    Parc Floral de Paris : Le cerisier du japon, Prunus serrulata

    * sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Prunus_serrulata

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    70 commentaires
  • J'aime appuyer ma main sur le tronc d'un arbre devant lequel je passe, non pour m'assurer de l'existence de l'arbre - dont je ne doute pas - mais de la mienne.  Christian Bobin

    Parc floral de Paris : la pie qui chante

    Légèreté de l'oiseau qui n'a pas besoin pour chanter de posséder la forêt, pas même un seul arbre Christian Bobin

    Parc floral de Paris : la pie qui chante

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    74 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique