• Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio. Fin

    Voici les deux derniers Totems du Carnaval de Rio qui se trouvent sur les bords du canal de l'Ourcq au Parc de la Villette. 

    A voir jusqu'au 18 septembre.

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio. Fin

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio. Fin

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio. Fin

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio. Fin Beaucoup de guerriers et d'indiens ...

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio. Fin

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio. Fin

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    45 commentaires
  • " Paix et tranquillité, voilà le bonheur." Proverbe chinois

    La photo du weekend : Première passerelle du Canal Saint-Martin

    Cliquez sur la photo pour la voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    59 commentaires
  • Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio - Présentation de Fabio Ricardo

    Ces 12 totems sont du brésilien Fabio RICARDO

    Pour comprendre un peu mieux cette tradition liée au Carnaval, l’équipe web a interviewé Fabio Ricardo, le concepteur de cette rambla brésilienne.

    Comment avez-vous choisi ces totems qui décorent le parc ?

    Fabio Ricardo : Alors que je travaillais avec mon équipe de Cinequanon Cultural, je leur ai demandé de rassembler les grandes pièces de chaque école de Samba de la ville, il y en a douze au total. Quand j’ai eu les photos en main, j’ai pu développer une histoire, et choisir les pièces dont j’avais besoin. C’est une sorte de compilation de plusieurs écoles de Samba, réalisée sur les cinq dernières années.

    Chaque école de Samba a son totem, lequel est le vôtre ?

    Fabio Ricardo : J’avais créé un cheval géant, en souvenir d’une fontaine que j’avais vue lors d’un voyage. C’était une pièce merveilleuse, malheureusement pour des raisons techniques nous n’avons pu vous l’envoyer.

    Quelle est la source d’inspiration de ces statues géantes ?

    Fabio Ricardo : Les indiens et guerriers africains sont les symboles de notre Histoire, et commémorent la naissance du Brésil.

    * Pour lire la suite de l'interview de Fabio RICARDO : ICI

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio de Fabio Ricardo

     

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio de Fabio Ricardo

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio de Fabio Ricardo

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio de Fabio RicardoCliquez sur les photos pour les voir en grand format.

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    47 commentaires
  • Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

    Ces totems ont été utilisés sur les chars lors de précédents carnavals de Rio.

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

    Le carnaval est la fête nationale la plus populaire au Brésil, en particulier à Rio de Janeiro. Il a lieu tous les ans durant les 4 jours qui précèdent le mercredi des Cendres, qui est un jour qui marque le début du carême.

    Il s'agit de l'événement touristique le plus important de la municipalité de Rio, étant devenu un vrai synonyme de la célébration du Carnaval dans le pays et même au monde.

    Le dernier carnaval de Rio a eu lieu le vendredi 5 février 2016. Le prochain festival de rio aura lieu plus tôt que l'année précédente, le (?) février 2017. Les répétitions commenceront dès le mois de décembre et les écoles devront accélérer la cadence.

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les réjouissances commencent après le signal du Roi Momo. À l'occasion du Carnaval, le maire lui transmet les clefs de la ville, l'aidant à trouver sa reine, une jeune fille choisie pour sa beauté et son expérience pour la samba, elle gouverne la ville durant les trois jours du carnaval.

    * Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Carnaval_de_Rio

    Les 12 écoles de SAMBA (Survolez les vignettes pour lire le nom de l'école de Samba correspondante).

    drapeau vila isabel    drapeau_Paraíso_do_Tuiuti    drapeau tijuca  

    drapeau uniao da ilha    drapeau Sao-Clemente    drapeau salgueiro  

    drapeau portela    drapeau mocidade    Drapeau-mangueira  

    drapeau imperatriz    drapeau beija-flor    drapeau grande rio    

     

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    54 commentaires
  • Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio - 1) "Joseph, Marie, Jésus"

    En écho aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, La Villette a décoré le parc de totems brésiliens. En effet, ce sont les emblèmes des douze écoles de Samba cariocas. 

    12 écoles de Samba, 12 Totems.

    Plongez-vous dans l’ambiance du plus célèbre carnaval du monde !

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

     

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

    Chaque école de Samba défile devant son Totem.

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

    Je n'ai trouvé aucun renseignement indiquant le nom de chaque Totem.  Je l'ai appelé tout simplement : "Joseph, Marie, Jésus".

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

      

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

    Je verrais bien cette sculpture dans une église, pas vous ?

    Parc de la Villette, Paris 19ème : Totems du Carnaval de Rio

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    * Pour en savoir plus (pas grand chose) : http://www.leparisien.fr/paris-75019/paris-la-villette-a-l-heure-bresilienne-18-07-2016-5977091.php

    A suivre ...

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    49 commentaires
  • Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Marin d’eau douce propose des croisières accessibles à tous et conviviales pour les particuliers et les professionnels.

    Que vous soyez parisien ou touriste, Marin d’eau douce vous fera découvrir de façon insolite les canaux de Paris à bord de bateaux électriques sans permis.

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    La base du bassin de la Villette vous permet de découvrir le bassin de la Villette, le Canal Saint Martin, le canal de l’Ourcq et le canal Saint Denis (le canal Saint Martin et le canal Saint Denis sont réservés aux groupes).

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Que diriez-vous d’une petite escale à l’Hôtel du Nord, d’une séance photos sous la colonne de la Bastille, d’un baiser entre amoureux sous les ponts du canal Saint Martin, d’une photo de mariage devant la rotonde de Ledoux ?

    Marin d’eau douce s’engage à vous faire vivre une expérience unique et inoubliable, tout en respectant l’environnement. C’est pourquoi nous avons équipé nos bateaux d’une propulsion 100 % électrique. L’électricité que nous utilisons est d’origine renouvelable.

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Lors de votre croisière aucun bruit ne viendra perturber votre moment de détente, vous profiterez pleinement des éléments qui vous entourent.

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Préférez-vous une croisière entre amis, une escapade romantique, une balade en famille, un anniversaire, un enterrement de vie de jeune fille (EVJF) ou un enterrement de vie de garçon (EVG)…

    Vous pouvez nous confier l’organisation de vos journées de Team Building, de vos séminaires ou de tout autre événement.

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Marin d’eau douce propose de louer des bateaux électriques et sans permis à l’heure ou à la journée.

    Vous pouvez louer un de nos 22 bateaux pouvant accueillir au maximum 5, 7 et 11 personnes et profiter de balades incroyables et insolites à Paris.

    OUVERT 7j/7 - 9H30 - 22H

    Bassin de la Villette
    37 quai de la Seine
    75019 Paris

    Pour louer un bateau électrique sans permis : http://www.marindeaudouce.fr/louer-un-bateau/

    Vous pouvez aussi faire du canoë-kayak sur le Bassin de la Villette :  

    Des cours d'initiation au canoë-kayak sont ouverts aux enfants comme aux adultes. Ils ont lieu sur un bassin de 600 mètres de long et 65 mètres de large, entre la place de la Bataille de Stalingrad et le parc de la Villette. Un ancien entrepôt des Magasins Généraux situé au 41 bis, quai de la Loire, a été entièrement rénové afin d'accueillir les embarcations.

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Les rameurs ont à leur disposition un large choix d'embarcations : avirons, canoës à deux places et kayaks individuels. Une seule contrainte : savoir nager ! Les plus de 18 ans peuvent s'initier gratuitement tous les samedis à 9h, 10h, 11h, 14h, 15h et 16h, sauf en cas de très mauvaises conditions atmosphériques. Sur réservation, en appelant le 01 42 40 29 90, le samedi, pour la semaine suivante. Prévoir pour l'inscription 2 photos d'identité et un brevet de natation de 50 m.

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Cette activité existe aussi pour les enfants (mercredi) dans le cadre des centres d'initiation sportive et de perfectionnement.

    Base Nautique de la Villette : En avant marins d'eau douce !

    Base Nautique de la Villette
    Direction de la jeunesse et des sports de la Mairie de Paris
    41 bis quai de la Loire - 75019 PARIS

    * Pour en savoir plus : http://www.tourisme93.com/document.php?pagendx=747&engine_zoom=LOIIDFSRV0000820

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Bassin de la Villette : Goélands argentés

    Le Goéland argenté (Larus argentatus) est une espèce d'oiseau de mer européen de taille moyenne de la famille des Laridae.

    Bassin de la Villette : Goélands argentés

    Blanc à dos gris, il est génétiquement proche des autres goélands à tête blanche du genre Larus. Mâle et femelle sont presque identiques, mais le juvénile possède un plumage très différent et met quatre ans à acquérir son plumage d'adulte.

    Il faut plus de quatre ans au goéland argenté pour acquérir son plumage adulte. Il doit pour cela passer par plusieurs plumages et plusieurs mues :

    Le plumage juvénile remplace le duvet de l'oisillon et se met en place avant même le premier envol. Ce plumage est couvert de taches et mouchetures ressemblant à des écailles brunes, particulièrement au niveau de la tête, du cou et de la poitrine, ce qui confère à l'oiseau un aspect nettement plus sombre et brun que celui de l'adulte. Le bec est noir et l'iris de l'œil brun foncé. Ces premières plumes sont de qualité médiocre, l'essentiel de la dépense énergétique étant destiné à la croissance du jeune goéland. Elles sont par conséquent particulièrement sensibles à l'usure et à la dégradation par les ultraviolets, et ont tendance à pâlir et ternir au cours du temps. À partir de ce stade, les jeunes, comme ceux des autres goélands à tête blanche, sont appelés « grisards ».

    Bassin de la Villette : Goélands argentés

     

    Bassin de la Villette : Goélands argentés

    Au cours du premier hiver, les plumes du manteau subissent une première mue, mais le plumage reste marqué de brun. Quelques plumes plus pâles commencent à apparaître sur la tête, le cou et la poitrine. La base du bec commence à rosir.

    Cliquez sur mes photos pour les voir en grand format.

    * sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Go%C3%A9land_argent%C3%A9

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    76 commentaires
  • Bassin de la Villette : les Grands Cormorans sont de retour ! (Paris 19ème)

    De l'autre côté de l'écluse Jaurès, dans le Bassin de la Villette, les cormorans sont de retour. Ils viennent y faire escale tous les ans en hiver. D'où viennent t'ils, mystère !

    Bassin de la Villette : les Grands Cormorans sont de retour !

    Le Grand Cormoran, ou Cormoran commun, est une espèce d'oiseau aquatique qui appartient à la famille des phalacrocoracidés.

    Le Grand cormoran est un bon plongeur ; il peut plonger jusqu'à 10 mètres de profondeur pour capturer sa proie, voire 30 mètres. Il nage rapidement sous l'eau et peut tenir une minute en plongée.

    Il ne peut toutefois y demeurer longtemps car il ne possède pas comme les autres palmipèdes de glande uropygienne permettant d'imperméabiliser son plumage. De ce fait, l'eau mouille son plumage et leste l'oiseau lui permettant d'aller plus en profondeur pour attraper des poissons.

    De plus, le grand cormoran a l'étrange habitude de nager non pas sur l'eau mais le corps à moitié voire complètement sous l'eau, un peu comme un sous-marin dont le périscope sortirait en surface.

    Une fois sorti de l'eau, perché ou au sol, il passe parfois des heures à se sécher, ailes et queue déployées (on parle de position en étendard). Ce comportement pourrait également avoir un rôle social et un rôle dans la digestion.

    Le grand cormoran se nourrit principalement de poissons vivants qu'il pêche en plongeant par intermittence, entre deux parcours à la nage, dans des eaux à faible courant ou stagnantes. Bien que la plupart de ses proies ne dépasse pas 20 cm, il est capable de capturer des poissons d'un kilogramme et demi. Il peut aussi consommer des crustacés, amphibiens, mollusques ainsi que de petits oiseaux au nid.

    Bassin de la Villette : les Grands Cormorans sont de retour !

     

    Bassin de la Villette : les Grands Cormorans sont de retour !

     

    Bassin de la Villette : les Grands Cormorans sont de retour !

     

    Bassin de la Villette : les Grands Cormorans sont de retour !

    Cliquez sur mes photos pour les voir en grand format.

    * Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Cormoran

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

    C'était en février 2012, le Bassin de la Villette était sous la glace !

    Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

     

    Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

     

    Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

     

    Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

     

    Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

     

    Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

     

    Le Bassin de la Villette sous la glace : hiver 2012

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  •  Le pont levant des Abattoirs de la Villette

    Introduction

    Depuis plus de 30 ans que j'habite sur les bords du canal de l'Ourcq et près du parc de la Villette, j'ai entendu beaucoup de rumeurs sur l'existence d'un "second pont-levant" sur le canal ! je voulais absolument en savoir plus, alors j'ai questionné un certain nombre de personnes, dont mon ex-mari qui habite le quartier depuis 1967.

     J’ai connu les rails de la Petite Ceinture qui passaient juste en bas de mes fenêtres quand je me suis installée en 1985, mais ça faisait un moment déjà que les trains n'y passaient plus. 

    D'après Pierrot les trains qui passaient en bas de chez nous allaient pour la plupart aux Abattoirs de la Villette en empruntant ce "second pont-levant".


    Un peu d'histoire :

    Ce pont levant permettait aux trains provenant de la gare "Paris-Bestiaux" , située dans l'enceinte du marché aux bestiaux de La Villette de rejoindre les abattoirs de La Villette. La gare de "Paris-Abattoirs", située à la hauteur de la Cité des Sciences , était le lieu de terminus de la bifurcation de la petite ceinture. 

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

     

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

     

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

    Afin de desservir les abattoirs et de marché aux bestiaux de La Villette un embranchement à double voie fut mis en service depuis la Petite Ceinture au moyen d’un double raccordement (Nord et Sud), située à la hauteur de la station "Belleville-Villette" (gare construite en 1862 et détruite dans les années 80). Cet embranchement fut utilisé  quotidiennement jusqu’au début des années Soixante-Dix date à laquelle cette ligne de la petite ceinture (fermée au trafic voyageurs en 1936), ferma définitivement en même temps que les abattoirs en 1974.

    En effet les bestiaux destinés au marché aux bestiaux de La Villette ou entrant directement dans les abattoirs étaient désormais majoritairement transportés en camions par des sociétés spécialisées dans le transport d'animaux vivants, tels les sociétés Petit (qui possédait le monopole des transports des animaux dans les abattoirs), Forestier, Porthault (spécialisé dans le transport des chevaux). Coursimault, Joulia frères etc.

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

    Dès 1900, la gare de «Paris-Bestiaux» se révèle être trop petite : les deux quais sont insuffisants pour recevoir environ 48 trains par jour (1100-1200 wagons) . Les bêtes qui ne peuvent être expédiées directement à La Villette descendent aux gares de Pantin et de La Chapelle. Si, au niveau national, les animaux de boucherie sont minoritairement transportés par le chemin de fer, la situation est différente à Paris où le recours au transport ferroviaire est très important.

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

    (J'habite un peu plus sur la gauche ... tout ça n'existe plus de nos jours ...)

    Le Pont levant des Abattoirs de La Villette 

     La petite ceinture qui se dirigeait vers l'est de Paris en direction de  la gare de Belleville-La Villette franchissait une première fois le Bassin de La Villette pour se rendre à la Gare de Belleville-La Villette grâce à un pont en fer qui avait été été construit en 1852 au "PK 28" de la ligne de ceinture.

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

    Le 25 février 1891 une déchirure se produisit sur le tablier de ce pont, nécessitant sa démolition. Le régiment du 5ème Génie construisit un pont en bois provisoire en attendant sa reconstruction.

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

    En 1892 un nouveau fut construit, c'est le pont cage que nous connaissons aujourd'hui.

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

    On lui donna le surnom de pont "craqueur " en raison des bruits qu'il faisait lorsque les trains le franchissait. 

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

     Direction les Abattoirs de la Villette.

    Le pont levant des Abattoirs de la Villette

     Direction ... chez moi, avenue Jean Jaurès.

    * Pour en savoir plus : http://pietondeparis.canalblog.com/archives/2012/04/10/23975912.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    68 commentaires
  • Cariou Corentin Marie, ou l'histoire d'un résistant du 19ème arrondissement de Paris.

    « Né le 12 décembre 1898 à Loctudy (Finistère) ; fusillé comme otage par l’armée allemande le 7 mars 1942 à Carlepont, près de Compiègne, (Oise) ; marié, père d’une fille ; aide de forge ; puis aide ajusteur à La Société du Gaz de Paris ; syndicaliste ; membre du Comité Central du Parti Communiste (1932-1936) ; conseillé municipal de Paris (1938-1940).

    Corentin Cariou portrait d'un résistant du 19ème arrondissement de Paris.

    [...] Ouvrier au Gaz de Paris, il entra dans cette société, où travaillaient de nombreux bretons, comme aide de forge à l’usine de La Villette, le 13 novembre 1923. Il sera titularisé en 1925 et passera plus tard aide-ajusteur.

    Il adhéra à la CGTU et au Parti Communiste en 1923, sans doute sous l’influence conjuguée de son frère Jean, militant syndical, et du climat révolutionnaire qui régnait alors dans les usines du Gaz de Paris (grèves avec occupation en 1922, nouvelles grèves en 1923)

    Corentin Cariou portrait d'un résistant du 19ème arrondissement de Paris.

    Corentin Cariou au centre. Une avenue et une station de métro portent aujourd’hui le nom de ce militant fusillé par les nazis.

    Porte-drapeau communiste aux élections municipales de mai 1935, dans le quartier de La Villette (19ème arr.), il recueillit 2500 voix sur 10402 inscrits et 8754 votants, puis se désista en faveur du socialiste SFIO Georges Beaufumé qui fut élu. Il entra au Conseil Municipal de Paris comme représentant du quartier Pont-de-Flandre (19ème arr.) à l’occasion de l’élection partielle du 27 mars 1938 provoqué par la démission du communiste Jacques Grésa (élu député). Le conseil de préfecture le déchut de ce mandat le 21 janvier 1940 pour appartenance au Parti Communiste.

    Corentin Cariou portrait d'un résistant du 19ème arrondissement de Paris.

    Le 23 mars à Bourg-Lastic, il fut incorporé dans la 2ème « Compagnie Spéciale de travailleurs » créée dans ce camp d’internement (il retrouva notamment Lucien Sampaix). Il s’évada et gagna Lyon où il profita de la pagaille de la débâcle pour se faire démobiliser légalement. Il rejoignit alors sa femme et sa fille en Bretagne, puis retourna avec elles à Paris dans le 19ème où le Parti Communiste clandestin lui confia des responsabilités.

    « Un soir, dit sa fille Andrée, en se promenant dans le square de la Butte-Rouge, il s’est rendu compte qu’il était suivi. En rentrant il nous dit : “Je ne suis pas sûr, mais je pense avoir été repéré ; demain, je partirais”. La police tournait autour de trois familles du quartier : les Sampaix, les Michel et nous ».

    Corentin Cariou portrait d'un résistant du 19ème arrondissement de Paris.

    La Police était là le lendemain, 5 octobre 1940.

    Corentin Cariou portrait d'un résistant du 19ème arrondissement de Paris.

    Il était interné depuis le 9 février au camp de Compiègne lorsqu’à la suite de l’attentat commis le 1er mars 1942 contre une sentinelle allemande, Rue de Tanger, les autorités d’Occupation décidèrent de fusiller comme otages “vingt communistes et un juif” ; [...] L’exécution de Cariou, de Pierre Rigaud et de Réchaussière (syndicaliste de la TCRP) eut lieu le 7 mars 1942, à midi, à Carlepont, dans une forêt près de Compiègne, au même endroit où Louis Thorez avait été fusillé le 21 février (une stèle a été posée). [...] Une avenue du 19ème arrondissement et une station de métro porte le nom de Corentin Cariou, tout près de l’usine de La Villette où il avait travaillé. »

    Corentin Cariou portrait d'un résistant du 19ème arrondissement de Paris.

    « Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier » de R. Gaudy, J. Maitron et Cl. Pennetier - Éditions Ouvrières.

    * pour en savoir plus : http://www.des-gens.net/L-USINE-A-GAZ-DE-LA-VILLETTE

    Une plaque commémorative située à proximité de la Cité des Sciences et de l’Industrie à la Porte de la Villette, évoque la mémoire de Corentin Cariou.

    La plaque en hommage à Corentin Cariou est juste à côté du monument aux morts de "La Boucherie en Gros de Paris"  (aujourd'hui le Parc de la Villette et la Cité des Sciences) correspond aux anciens abattoirs municipaux de la Villette.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    61 commentaires
  • Les Abattoirs de la Villette

    Les abattoirs de la Villette, également appelé marché aux bestiaux de la Villette, étaient de célèbres abattoirs parisiens et un haut lieu de la culture alimentaire parisienne au même titre que les Halles de Paris.

    Les Abattoirs de la Villette

    Entrée principale porte de la Villette vers 1900.

    En 1859, est décidé la création des abattoirs et du marché à bestiaux de la Villette destinés à remplacer cinq grands abattoirs (Montmartre,Ménilmontant, Roule sur la rive droite ; Grenelle et Villejuif sur la rive gauche) et d'autres plus petits. Le marché aux bestiaux doit prendre le relai de ceux de Poissy et de Sceaux.

    Les Abattoirs de la Villette

    Vers 1900.

    Les Abattoirs de la Villette

    Vue générale, toujours du côté porte de la Villette.

    Le marché aux bestiaux est établi entre le canal de l'Ourcq, la route d'Allemagne (actuelle avenue Jean-Jaurès) et les fortifications de Paris. Les abattoirs sont construits de l'autre côté du canal entre les fortifications, le canal Saint-Denis et la rue de Flandre (actuellement avenue Corentin-Cariou).

    Les Abattoirs de la Villette

    Ce choix permet d'éloigner ces nouveaux abattoirs du centre ville.

    Les travaux commencent en 1860 et s'achèvent en 1867. La plupart des bâtiments sont l'œuvre de l'architecte Jules de Mérindol (1815-1888), élève de Victor Baltard, assisté de Louis-Adolphe Janvier.

    Les Abattoirs de la Villette

    L'établissement est desservi par deux gares situées sur un embranchement de la ligne de Petite Ceinture :

    • la gare de Paris-Bestiaux, au sud du canal de l'Ourcq, au niveau du marché aux bestiaux ;
    • la gare de Paris-Abattoirs, au nord du canal, au niveau des abattoirs proprement dit.

    Les Abattoirs de la Villette

     

    Les Abattoirs de la Villette

    L'ensemble occupe 39 hectares.

    Les Abattoirs de la Villette

    Entrée du côté Porte de Pantin ( chez moi, ça a bien changé) !

    En 1900, le Concours général agricole est organisé à la Villette.

    À cette occasion est organisée la Promenade du Bœuf Gras, qui n'était plus sorti depuis 1897 et qui est aussi la Fête des bouchers parisiens.

    Les Abattoirs de la Villette

    Le 16 mars 1902, le Bœuf Gras défile à nouveau au départ et dans le quartier des abattoirs de la Villette.

    Les Abattoirs de la Villette

    En 1906, 1907 et 1908, à l'occasion de cette fête ont lieu des lancements de ballons depuis la place des Abattoirs, aux abattoirs de la Villette.

    Les Abattoirs de la Villette

    Le cortège du Boeuf-Gras des abattoirs de la Villette et son conducteur. Mi-Carême. Paris, 1908.

    © Jacques Boyer / Roger-Viollet

    En 1907, défilent deux Bœufs Gras à deux dates différentes : le 10 février, Vaugirard 1er Bœuf Gras de la Rive gauche (abattoirs de Vaugirard).

    À l'époque, les abattoirs de Vaugirard sont les autres grands abattoirs parisiens, moins importants que ceux de la Villette.

    Et le 14 avril défile Givrillot, 1750 kilos, Bœuf Gras de la Rive droite (abattoirs de la Villette).

    En 1949, les abattoirs de la Villette sont jugés vétustes. Leur reconstruction est décidée.

    Les 27 mai 1951 et 20 avril 1952, la Promenade du Bœuf Gras a lieu au départ et dans le quartier des abattoirs de la Villette.

    Ce sont ses dernières sorties avant le début de la renaissance du Carnaval de Paris en 1993 et le défilé du Bœuf Gras de septembre 1998.

    Les Abattoirs de la Villette

       

    Les Abattoirs de la Villette

      

    Les Abattoirs de la Villette

     

    Les Abattoirs de la Villette

     

    Les Abattoirs de la Villette

     

    Les Abattoirs de la Villette  La suppression

    La reconstruction des abattoirs de la Villette s'avère excessivement coûteuse et interminable. Elle s'interrompt finalement faute de crédits en 1967. C'est un scandale financier dénoncé dans un rapport du Sénat et baptisé par la presse « le scandale de la Villette ».

    Les Abattoirs de la Villette

    L'ensemble des activités du site est supprimé à compter du 15 mars 1974.

    Excepté la Grande halle de la Villette (ancienne « Halle aux Bœufs ») et quelques autres éléments comme la fontaine aux Lions de Nubie (qui servait d'abreuvoir pour le bétail ), une grande partie des bâtiments est démolie. (voir mes articles du 27 et 28 novembre 2015).

    Ainsi, des deux petites halles encadrant la « Halle aux Bœufs », seule la « Halle aux Veaux », très abimée, a été totalement détruite en 1980, alors la « Halle aux Moutons » fut complètement démontée en 1986, et achetée par le département de la Seine-Saint-Denis dans l'espoir de la remonter sur un autre site, ce qui n'est toujours pas le cas aujourd'hui (les divers éléments de sa charpente sont donc toujours entreposés dans les locaux d'Affimet, une filiale de Pechiney, à Dammarie-les-Lys en Seine-et-Marne) La structure en béton armé du projet inachevé de la grande salle des ventes des abattoirs a été partiellement conservée par l'architecte Adrien Fainsilber, pour construire la Cité des sciences et de l'industrie.

    Les Abattoirs de la Villette

    Entrée du côté Porte de Pantin.

    Les Abattoirs de la Villette

     

    Les Abattoirs de la Villette

     

    Les Abattoirs de la Villette

    À l'époque, l'ensemble des abattoirs de la Villette occupait une superficie de 54 hectares.

    Les Abattoirs de la Villette

    À la place des abattoirs de la Villette on trouve aujourd'hui des lieux d'études, loisirs et distractions : Parc de la Villette, Cité de la musique, Cité des sciences et de l'industrie, Zénith de Paris, le Cabaret sauvage, etc.

    Bâtiments conservés des anciens abattoirs

    Rien ne subsiste des abattoirs proprement dit. Ont été conservés en revanche dans le parc de la Villette divers vestiges de l'ancien marché aux bestiaux, inscrits pour partie, ou en totalité, aux monuments historiques :

    • Grande halle de la Villette, ancienne « halle aux bœufs ». Elle est la plus grande des trois halles de vente aux bestiaux et la seule à avoir conservé son emplacement initial.
    • Le pavillon de la Bourse (à gauche de la Grande halle), ancienne bourse aux bestiaux abritant une criée et actuel Théâtre Paris-Villette,
    • Le pavillon Janvier (à droite de la Grande halle), ancien bâtiment administratif (services de police et poste) et actuel siège de l'EPPGHV,
    • Le pavillon du Charolais (derrière la Grande halle), ancienne buvette du marché aux bestiaux, et actuel TARMAC de la Villette,
    • Le pavillon des Maquettes (derrière la Grande halle) abrite désormais l'Association de prévention du site de la Villette (APSV),
    • La fontaine aux Lions de Nubie (face à la Grande halle), construite en 1811 par Pierre-Simon Girard pour la place du Château-d'Eau (actuelle place de la République), et installée en 1867 vers la cour du marché aux bestiaux où elle servait d'abreuvoir,
    • La Maison de la Villette (entrée côté Porte de la Villette), ou rotonde des vétérinaires, ancien fondoir à suif, est devenue le WIP Villette,
    • L'ancienne horloge (entrée côté Porte de la Villette), construite en 1877 et actuelle « folie horloge ».

    Les Abattoirs de la Villette

    L'ancienne horloge (entrée côté Porte de la Villette), construite en 1877 et actuelle « folie horloge ».

    * pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abattoirs_de_la_Villette

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    62 commentaires
  • Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie ... ancien abreuvoir aux bestiaux.

    Abattoirs de la Villette

    Cette fontaine a été conçue en 1811 par l'ingénieur Pierre-Simon Girard. 

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

    Elle se nommait à l'époque "La fontaine du Château d'eau" ou "fontaine aux Lions de Nubie". Elle se trouvait place du Château-d'Eau, actuelle place de la République ! 

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

    En fonte de fer, ce qui était à l'époque un exploit, elle a été réalisée par l'usine du Creusot : la marque et la date sont visibles sur le piédestal des lions.

    En plus de sa fonction décorative, l'ouvrage servait de château d'eau pourvoyant aux besoins en eau des quartiers du Temple et du Marais. 

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

    En 1867, elle est déplacée dans la cour d'entrée de La Villette pour servir d'abreuvoir aux bestiaux.

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

     

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

    Les quatre paires de lions qui décorent le bassin rappellent la campagne d'Egypte terminée dix ans plus tôt.

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

     

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

     

    Parc de la Villette : La fontaine aux Lions de Nubie

    Elle a été inscrite au titre des Monuments Historiques par arrêté du 2 mars 1979. 

    * Les deux premières photos ont été prises avec mon tout premier appareil photo, un Nikon COOLPIX

    * sources : http://canalsquare.blogspot.fr/2012/08/parc-de-la-villette-la-fontaine-aux.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    69 commentaires
  •  La Grande Halle de la Villette, anciennement "Halle aux boeufs"

    Abattoirs de la Villette

    Ancienne "Halle aux boeufs", le bâtiment appelé aujourd'hui "La Grande Halle de la Villette" était la plus grande des trois halles de vente aux bestiaux et la seule à avoir été conservée à son emplacement initial.

    La Grande Halle de la Villette, anciennement "Halle aux boeufs"

     

    La Grande Halle de la Villette, anciennement "Halle aux boeufs"

     

    La Grande Halle de la Villette, anciennement "Halle aux boeufs"

    D'une superficie de 20 000 m², elle fut conçue par l'architecte Jules de Mérindol, élève de Victor Baltard, assisté de Louis-Adolphe Janvier (1815-1888). Les deux autres halles plus petites qui l'entouraient ont aujourd'hui été déplacées. La Grande Halle a été réhabilitée à deux reprises depuis la création du parc de la Villette, entre 1983 et 1985 puis entre 2005 et 2007.

    La Grande Halle de la Villette, anciennement "Halle aux boeufs"

    Elle se situe à l'entrée Sud du parc (métro Porte de Pantin).

    La Grande Halle de la Villette, anciennement "Halle aux boeufs"

    La Grande Halle de la Villette est un bâtiment composé de structures en charpente de fer et de fonte construit en 1865 et 1867 dans le quartier de la Villette à Paris, et se trouvant actuellement place de la Fontaine-aux-Lions dans le parc de la Villette.

    Elle a été inscrite aux monuments historiques par un arrêté du 2 mars 1979.

    La Grande Halle de la Villette, anciennement "Halle aux boeufs"

    Depuis la naissance du parc de la Villette à l'emplacement des anciens abattoirs, la Grande Halle est devenue une salle accueillant des manisfestations culturelles et des salons. L'Etablissement public du parc et de la grande halle de la Villette (EPPGHV) en assure, depuis 1993, la gestion et la programmation culturelle.

    * sources : le site du parc de la Villette

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    67 commentaires
  • Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

    Depuis son ouverture en 1822, le canal prend sa source à la rivière de l’Ourcq en Picardie puis traverse la Seine-Saint-Denis avant d’entrer triomphalement dans Paris par la porte de la Villette. Construit sous Napoléon, il servait autrefois à acheminer eau potable, vivres et marchandises au cœur de la capitale, notamment des caisses remplies d’explosifs issus de la poudrerie de la forêt de Sevran.

    Aujourd’hui, ce cours d’eau tiraillé entre Paris et le 93, entre les cités du 19e et les lofts arty du 10e arrondissement, partage son activité entre transport commercial et croisières touristiques (Canauxrama, notamment). 

    Photos prises pendant toute l'année ... 

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

     

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

     

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème) Au fond on aperçoit les anciens "Grands Moulins" de Pantin

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

     

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

     

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

     

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

     

    Canal de l'Ourcq, Parc de la Villette (Paris 19ème)

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    66 commentaires
  • Entrée de la Cité des Sciences : Sigma Antigravitationnel

    «La Géode» vu à travers une sculpture de Manolis Maridaki: Sigma antigravitationnel 

    Le travail: La gravité est une force produisant une accélération, elle est annulée par une force égale et opposée. La combinaison de tuyaux de forme, l'accélération due à une pompe, ceux-ci font en raison de la gravité que l'eau décrit une trajectoire en semi-ouvertes des tubes qui s'écartent de la ligne à laquelle il tend à. Gravitation "vaincu" augmente la vitesse de l'eau d'un conduit à l'autre et permet de définir la parabole qui se jette dans le récepteur. La technique: 2m50 de haut, sur la base de 6m par 4m.

    Entrée de la Cité des Sciences : Sigma Antigravitationnel

    La sculpture-fontaine est faite de tubes en acier inoxydable d'un diamètre de 12cm, découpés en forme de gouttière et s'est arrêté à certains endroits. Dirigée par une pompe, l'eau s'écoule dans un circuit fermé.

    Entrée de la Cité des Sciences : Sigma Antigravitationnel

    L'artiste: Manolis Maridaki, né en Crète en 1946, vit actuellement à Paris. Après des études à l'École des Beaux-Arts d'Athènes, il participe à la recherche et le cinéma réalisations jusqu'en 1980. Fellow de l'Etat grec, il s'engage à étudier la sculpture à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris dans l'atelier de César. Depuis 1985, il combine l'étude des mathématiques et "physique à la création plastique» et exposition à Paris.

    Entrée de la Cité des Sciences : Sigma Antigravitationnel

     * sources : le site de la Cité des Sciences et du Parc de la Villette

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    68 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique