• Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Sous le vent ...

    Photo prise par grand vent ... 

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Sous le vent ...

     Cliquez sur la photo pour la voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  • Réserve naturelle régionale du Val et coteau de Saint-Rémy

    La réserve se situe au sein de la vallée de l'Yvette, sur la commune de Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Elle se compose de 5 entités réparties sur les différents niveaux géologiques de la vallée de l'Yvette et héberge ainsi l'ensemble des milieux naturels caractéristiques du secteur. Dans un contexte périurbain, cet ensemble d'espaces naturels de 80 hectares constitue un site à enjeu majeur pour la biodiversité régionale et locale.

    Réserve naturelle régionale du Val et coteau de Saint-Rémy

     

    Réserve naturelle régionale du Val et coteau de Saint-Rémy

     

    Réserve naturelle régionale du Val et coteau de Saint-Rémy

     

    Réserve naturelle régionale du Val et coteau de Saint-Rémy

    La diversité des milieux présents (zones humides, prairies, friches, boisements) s'accompagne d'un cortège riche de :

    • 330 espèces de végétaux, dont le Polystic à aiguillons (fougère)
    • 500 espèces d'animaux (la Bergeronnette des ruisseaux, la Bécassine des Marais),
    • 5 espèce d'insectes sont protégées dont l'Ecaille rouge, la Mante religieuse, le Cordulégastre annelé.-

     

    Réserve naturelle régionale du Val et coteau de Saint-Rémy

     

    Réserve naturelle régionale du Val et coteau de Saint-Rémy

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    * Sources : http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/destination-parc/reserve-naturelle-regionale-val-et-coteau-de-st-remy

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    57 commentaires
  • Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le merle noir

    A Saint-Rémy-lès-Chevreuse il est le roi. Que vous vous promeniez dans le centre ville, au bord de l'Yvette où dans les sous-bois il vous accompagne de son chant mélodieux. 

    Le merle noir est appelé aussi: "noir", "bec jaune" ou encore "capelan" (mâle) et "roucassière" (femelle) en Provence.

    Le merle noir est l'oiseau le plus familier des turdidés. On le retrouve volontiers dans les parcs et jardins de nos villes ainsi que dans les haies, bois et forêts.

    On reconnaît facilement le merle noir par sa couleur: noir vif, bec et cercle orbital jaune vif (bec orange pendant la saison des amours) chez le mâle et avec bec et plumage brun foncé uniforme pour la femelle.

    Le chant automnal du merle noir (tchoc-tchoc ou tziiiii et son pim-pim-pim le soir venu), mais aussi son ramage printanier qui est des plus agréable: (doux, harmonieux, flûté, mélodieux, et varié), en font l'un des meilleurs chanteurs de nos bois.

    La taille du merle noir est d'environ 25 cm avec une envergure qui oscille entre 34 et 38.5 cm pour un poids variant de 80 à 110 gr selon les saisons. L'espérance de vie du merle noir est de 16 ans en moyenne.

    Le merle noir est un oiseau très peu chassé en France hormis dans les départements du Sud Est, et tout particulièrement la Corse qui lui voue une grande admiration.

    * Pour en savoir plus sur le merle noir : http://www.grives.net/merle_noir.html

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le merle noir

     

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le merle noir

     

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le merle noir 

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • L'Eglise de Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    L'église, vraisemblablement construite dans la première moitié du XIe siècle, était dédiée à Saint Rémy (ou Rémi), Evêque de Reims à l'époque mérovingienne, qui baptisa Clovis en 496.

    En 1244, grâce à l’aspect agréable du site, un prieuré, édifié dans l'actuel parc de la Mairie, fut appelé Beaulieu.

    L'Eglise de Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    La paroisse prit alors le nom de "Saint-Rémy-de-Beaulieu-lez-Chevreuse". Par la suite, "lez", signifiant “près de”, fut transformé en "lès".

    Chevreuse, commune voisine dont l'histoire est très liée à celle de Saint-Rémy, tient son nom du latin "caper" ou "capra" qui signifie "chèvre", sans doute en raison des troupeaux qui paissaient sur ses coteaux.

    L'Eglise de Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    L’église de saint Rémy a une histoire assez singulière; écoutons l’abbé Lebeuf, historien du XVIIIème siècle :

    - “l’église de ce lieu qui reconnoit saint Rémi de Reims pour patron est située dans le plus bas de la prairie, ce qui est cause qu’elle est quelquefois inondée et que son pavé en est tout verd...”

    LE CLOCHER : il est éclairé à l’est et à l’ouest par deux fenêtres en ogive geminées dont la colonnette de séparation repose sur un chapiteau renversé ; au nord et au sud par une fenêtre ogivale surmontée de deux oculus et terminé par un toit à quatre pans.. Son toit à quatre pentes se termine par un coyau adoucissant sa pente. Il est dominé par un coq faisant office de paratonnerre.

    L'Eglise de Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Le clocher contient trois cloches :

    - La 1ère s’appelle "Helène" et a un diamètre de 90 cm. Elle a été fondue par M. Hildebrand, fondeur à Paris en 1845 et a été baptisée le 19 juillet 1846 par M. Lécuyer, curé de Chevreuse, assisté de M. Godart désservant de St Rémy. Elle a pour parrain M. Hellot, maire de St Rémy et pour marraine Mme Baguenault, comtesse de Tellusson.

    - La 2ème s’appelle "Georgine Marcelle Eulalie Marie Henriette". Elle a pour parrain M. Marcel Tissot et pour marraine Mme veuve Henri Simon.

    - La 3ème s’appelle "Juliette Françoise Odette Jeanne Jacqueline". Elle a pour parrain M. Jean Majorelle et pour marraine Mlle Jacqueline Minet.

    * Pour en savoir plus sur l'Eglise de Saint-Rémy-lès-Chevreuse  : http://epvc.fr/clochers/saint_remy_les_chevreuse 

     et :

    http://www.ville-st-remy-chevreuse.fr/la-ville/presentation/historique.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    47 commentaires
  • Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le lavoir

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse compte de nombreux lavoirs, sur le Rhodon et sur l’Yvette. 

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le lavoir

     

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le lavoir

    En 1870, le lavoir du Pont de l’Yvette était l’abreuvoir pour les chevaux.

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le lavoir

     Beaucoup d'hirondelles en cette saison. Elles volent en rase-motte au-dessus de l'eau ...

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le lavoir

    En 1893, le Conseil Municipal décide de faire construire un lavoir public sur cette rivière où l’eau est abondante.

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le lavoir Un autre petit lavoir, aussi fermé au public.

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse : Le lavoir

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format. 

    * Sources : http://www.otsaintremy.fr/histoire/autres/

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    54 commentaires
  • Saint Rémy-lès-Chevreuse : Ferme de Coubertin : Une retraite bien méritée

    Je ne vais pas à Saint Rémy-lès-Chevreuse sans dire bonjour à mon amie. Fidèle au poste. 

    Elle est bien vieille et coule des jours heureux dans deux prés rien que pour elle.
    Voir mes deux autres articles sur la jument de la ferme de Coubertin : ICI et ICI

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : Ferme de Coubertin : Une retraite bien méritée

      

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : Ferme de Coubertin : Une retraite bien méritée

      

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : Ferme de Coubertin : Une retraite bien méritée

      

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : Ferme de Coubertin : Une retraite bien méritée

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format. 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    54 commentaires
  • Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

    La Ferme de Coubertin est une exploitation familiale agricole composée d’un troupeau de 70 vaches laitières, veaux, 32 chèvres, chevreaux ainsi que des lapins et des cochons. 

    La ferme fait partie des entreprises du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

     On aperçoit tout au fond le château de la Madeleine, voir mon article à son sujet : ICI

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

    Elle détient depuis 2007 la marque Parc, car elle participe à la préservation et à la valorisation de l’environnement à une dimension humaine et est associée à un territoire.

    Depuis 2012, ils ont obtenu l'Eco Défis de Platine : l'établissement s'engage pour l'environnement.

    * Sources :  http://www.ferme-de-coubertin.fr/

    Ferme de Coubertin - 78470 Saint-Rémy-lès-Chevreuse - Tél. 01 30 52 00 19

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

     

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

     

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

     

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

     

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

     

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

    75 ha de prairies nourrissent les vaches (et chèvres) en herbe au printemps et en été, et en foin et ensilage d'herbe en hiver.

    Saint Rémy-lès-Chevreuse : La ferme de Coubertin : Les vaches laitières

    Vous pouvez visiter librement l’exploitation et assister à :

    - la traite des vaches tous les jours de 16 h 15 à 17 h 15 

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format. 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    49 commentaires
  • Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    Le château de La Madeleine est une forteresse médiévale située à Chevreuse, dans le sud du département des Yvelines. Son donjon et ses remparts en font un édifice exceptionnel qui surplombe la vallée de l’Yvette de sa stature majestueuse. Archéologie, histoire et environnement s’y conjuguent en un site unique. Il est inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1948 et la propriété du Conseil général depuis 1981.

    Pour accéder au château de la Madeleine, nous empruntons le chemin du Larris, pas le plus facile ... 

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

     

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    Photos prises à mi-chemin, il y avait autant de marches en bas et encore plus en haut ! 

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    Une Histoire riche et mouvementée

    De l’aube de l’an Mil au 21e siècle, le château de La Madeleine a marqué plus de 10 siècles d’histoire.
    Les traces d’une occupation et le nom même de Chevreuse apparaissent dès 980. Milon 1er, en 1024 et Guy 1er vers 1075, sont les premières mentions de seigneurs à Chevreuse. Dans la seconde moitié du 12e siècle, le donjon est érigé. Il s’intègre alors, avec un auditoire (aula), d’une enceinte composée de terre et d’une palissade en bois.

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    Le château-fort traverse alors un Moyen Âge tourmenté. En 1306, Philippe le Bel et l’Impératrice de Constantinople y séjournent. Peut-être y ont-ils scellé quelque pacte secret entre l’Empire romain d’Orient et le Royaume de France ? En 1366, la châtellenie est vendue à un certain Pierre qui deviendra Pierre de Chevreuse.

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    Il sera l’auteur des plus grandes transformations du château (agrandissement des tours nord dotées de mâchicoulis, de l’enceinte sud…). En 1414, Jean-sans-Peur, allié du roi d’Angleterre, y livre bataille et laisse le bourg médiéval de Chevreuse en ruines. Le château retourne pourtant dans le domaine Royal en 1438.

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    D’autres travaux sont engagés au cours du 15e siècle, notamment le renfort de l’enceinte sud avec ses mâchicoulis sur arc et ses tours carrées, et le réaménagement du châtelet d’entrée. Une nouvelle poterne s’ouvre au sud vers le bourg (aujourd’hui sur le chemin Jean Racine).

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    Le "chemin Jean Racine" relie le site de Port Royal au Château de la Madeleine à Chevreuse où résidait l’oncle de Jean Racine, l’intendant Vitar. Le poète y séjourna lui-même plusieurs mois, en 1661. 

    Jean Racine est né à la Ferté Millon le 22 décembre 1639 et mort à Paris le 21 avril 1699. C'est un poête tragique considéré à l'égard de son ainé Pierre Corneille comme l’un des deux plus grands dramaturges classiques français.

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine


    Au 16e siècle, les guerres de Religions font rage : en 1590, le château, occupé par des partisans du duc de Guise, est déclaré félon, résiste puis tombe face aux troupes du roi Henri III. En 1661 et 1662, Jean Racine, alors en formation de contremaître à Port-Royal des Champs, supervise des travaux de restauration du château pour le duc de Luynes, nouveau propriétaire, et y séjourne.

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    À partir de 1693, le site appartient à la congrégation des Dames de Saint-Cyr qui le transforment : le donjon, notamment, est converti en silo à grains et grange. En 1734, le château ressemble plus à une ferme fortifiée et va même jusqu’à servir de carrières de pierres pour des constructions alentours ! En 1793, il est vendu comme bien national et conserve sa fonction agricole. La famille de Luynes le rachète en 1853, soit près de 200 ans après ses ancêtres. Elle y entreprend des recherches historiques mais, face à l’importance de la tâche, renonce à le restaurer.

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    Le château est inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques en 1940, inscription confirmée en 1948, En 1978, il est acheté par un particulier.
    En 1981, la haute-cour (donjon et enceinte) est en ruine lorsque le Conseil général s’en porte acquéreur. D’importants travaux d’urgence et de restauration sont réalisés, à partir de 1985, pour redonner à ce monument remarquable son intégrité et sa cohérence historique. Construite en 1989, à l’intérieur de la haute-cour, la Maison du Parc naturel régional de la Haute-vallée de Chevreuse s’y intègre en toute discrétion.

    Le saviez-vous ? : La cour du château a été régulièrement utilisée pour le tournage de la série culte Kaamelott !

    Une magnifique vue panoramique sur Chevreuse et la vallée de l'Yvette !

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

     

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

     

    Ville de Chevreuse : Le château de la Madeleine

    * Sources : http://www.yvelines.fr/loisirs/les-proprietes-du-departement/le-chateau-de-la-madeleine/

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    53 commentaires
  • Ville de Chevreuse : L'intérieur d'une petite tannerie (Promenade des Petits Ponts)

    Je suis entrée dans une des ces petites tanneries. Celle ci n'était pas bien grande. Sur les murs la couleur des teintures est toujours présente. 

    Ville de Chevreuse : L'intérieur d'une petite tannerie (Promenade des Petits Ponts)

    Je n'étais tout de même pas très rassurée en passant sur ce petit "pont" ou "planche".

    Ville de Chevreuse : L'intérieur d'une petite tannerie (Promenade des Petits Ponts)

                

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    77 commentaires
  • Ville de Chevreuse : Ancien séchoir à peaux (promenade des Petits Ponts)

    Ville de Chevreuse : Ancien séchoir à peaux (promenade des Petits Ponts)

    Le canal de l’Yvette, qui alimentait l’ancien moulin de la ville, antérieurement “moulin banal”, a permis le développement de nombreuses activités liées à l’eau : effilochage du chanvre, draperies, corderies, tanneries, lavoirs privés, lavoirs publics... Ici, subsistent les structures d’une ancienne tannerie du XVIIe siècle.

    Ville de Chevreuse : Ancien séchoir à peaux (promenade des Petits Ponts)

     

    Ville de Chevreuse : Ancien séchoir à peaux (promenade des Petits Ponts)

    Situé 7 rue de la Division Leclerc à Chevreuse, ce bâtiment, construit en bordure de l'Yvette, abrite le lavoir et le sèchoir d'une ancienne tannerie. Les trois pièces du niveau inférieur sont des lavoirs et ouvrent sur la rivière par des portes au bas desquelles sont placées des dalles de pierre. L'étage est occupé par le séchoir dont la ventillation est asurée par un système de lames de bois orientables.

    Ville de Chevreuse : Ancien séchoir à peaux (promenade des Petits Ponts) 

    * Sources : http://www.chevreuse.fr/agenda_sechoir_a_peaux.aspx

    * Sources : http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=78160_1

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    58 commentaires
  • Ville de Chevreuse : Promenade des Petits Ponts : le lavoir de Mandar

     Le lavoir du Mandar est un bel exemple de lavoir public collectif qui pouvait accueillir jusqu’à 12 laveuses en même temps.

    Ville de Chevreuse : Promenade des Petits Pont : Le lavoir de Mandar

    Ce lavoir réhabilité était un lieu social important de la vie locale (et de la circulation de l’information…) jusqu’à l’avènement, dans les années 60, du règne des machines à laver.

    Ville de Chevreuse : Promenade des Petits Pont : Le lavoir de Mandar

    L’origine de l’appellation Mandar, du même nom que la ruelle, n’a jamais pu être clairement définie.

    Ville de Chevreuse : Promenade des Petits Pont : Le lavoir de MandarLa promenade des petits ponts se situe à 50 m au nord du Village course. Les coureurs y passent plusieurs fois. Les randonneurs avaient pris l'habitude de s'y abriter en cas de pluie et de pique-niquer, mais en laissant leurs détritus, alors la mairie de Chevreuse l'a condamné en y mettant des grilles.

    * Sources : Le blog de Chevreuse et : http://www.traildeslavoirs.com/wp-content/uploads/2014/04/DocLavoirsTDL2014.pdf

    Absente pour la journée, je vous dis donc à vendredi.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse, la promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

    En 1411, le bras de l’Yvette qui borde les maisons de la ville est surnommé "la rivière aux tanneurs". On peut encore apercevoir quelques ateliers appelés "lisses" par où les tanneurs lavaient les peaux dans la rivière.

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

     

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

     On compte 22 petits ponts tous différents (jadis appelés planches ou ponceaux) jetés sur le canal de l’Yvette mieux connu sous le nom de rivière aux Tanneurs. Ils permettaient aux riverains de passer le canal et au-delà, d’accéder aux prairies situées derrière l’enceinte là où coule le cours naturel de l’Yvette. De la grande tradition des tanneurs Chevrotins qui s’éteignit en 1962, il ne subsiste de nos jours, que le Séchoir à peaux. C’est actuellement un local pour expos.

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

     

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

    Cette charmante promenade est le dernier témoignage de l'activité des tanneries de peaux de chèvres, qui, comme les moulins, étaient autrefois sur la rive gauche de l'Yvette. Ce chemin pittoresque donne à voir vingt-deux passages successifs, parmi lesquels l'ancien séchoir à peaux du XVIIe siècle reconverti en salle d'exposition, et le lavoir municipal, avec sa vue sur le château, qui sert aujourd'hui d'agréable halte aux randonneurs. 

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

     

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

     

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

     

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs"

      

    Ville de Chevreuse : La promenade des Petits Ponts ou "La rivière aux tanneurs" Le lavoir de Mandar (qui fera l'objet de mon prochain article)

    * Sources : Le blog de Chevreuse

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    71 commentaires
  • Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse 

    Chevreuse est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France. Chevreuse héberge le siège du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

    La ville de Chevreuse se situe à la limite du département des Yvelines, dans la vallée de Chevreuse, sur les bords de l' Yvette, juste avant la confluence avec le Rhodon, à 28 km au Sud-Ouest de Paris. Le territoire communal est inclus dans le parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Chevreuse est la dernière commune de la vallée à être incluse dans l'unité urbaine de Paris, en allant vers l'Ouest.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

    Le centre ville, édifié dans le bas de la vallée, est surmonté sur son flanc nord par le château de la Madeleine.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

    Chevreuse est la ville siège du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, dont le périmètre regroupe 51 communes depuis 2011. Chevreuse et sa vallée sont de hauts lieux de randonnée et de cyclotourisme.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

     

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

    L' Yvette est la principale rivière de Chevreuse. Elle traverse la ville d'ouest en est. Elle prend sa source à Lévis-Saint-Nom et se jette dans l'Orge à Epinay-sur-Orge. En entrant en ville, elle est rejointe sur sa rive droite par le ru d'Écosse Bouton, puis en centre ville, par le ru de la Goutte d'Or.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

    Maison au bord de l'Yvette

    Son cours est partiellement régulé par un bassin de retenu, en amont de Chevreuse, ainsi que par un bras de dérivation, le canal.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

     

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

    Ce bras de dérivation jalonné de petits ponts, de lavoirs et d'anciennes tanneries est un élément important du patrimoine historique de Chevreuse ... Cette dérivation jalonnée de petits ponts "appelée la promenade des petits ponts" sera mon article de demain.

    --- Le blason de Chevreuse ---

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Chevreuse

    Les armes de Chevreuse se blasonnent ainsi :

    D'argent, à la croix de sable chargée de cinq molettes d'éperon d'or, cantonnée de quatre lionceaux d'azur.

    * Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chevreuse

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    64 commentaires
  • Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

    Ses habitants sont appelés les Saint-Rémois et les Saint-Rémoises.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Saint-Rémy-lès-Chevreuse fait partie du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse depuis sa création en 1985. Le Parc a été élargi à 51 communes en 2012 dont 43 dans les Yvelines et 8 en Essonne.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Limitrophe de la ville nouvelle de St-Quentin-en-Yvelines, la Haute Vallée de Chevreuse "historique" est une région à dominante rurale parmi les plus belles, mais aussi les plus convoitées d’Ile-de-France.

    Elle est une terre de civilisation ancienne. La présence d'un patrimoine culturel extrêmement varié témoigne de son passé prestigieux.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Hors des sites renommés, se cache une multitude de petites merveilles. Il n'est pas une commune qui ne compte au moins un château, un manoir, une grande demeure historique ou un vestige de fortification féodale.

    Pour les découvrir, il faut se laisser guider au gré des villages, prendre le temps de flâner au coeur des bourgs, contempler ici et là, un lavoir, un puits, un clocher...

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Cet héritage, à deux pas de Paris, aurait pu subir de grands dommages sans la création, en 1985, du premier Parc naturel d'Ile-de-France avec pour objectifs la préservation des milieux naturels et la valorisation des activités humaines compatibles avec l'environnement.

    * Sources : http://www.ville-st-remy-chevreuse.fr/la-ville/presentation/historique.html

    --- L'Hôtel de Ville ---

    Le corps principal de la mairie actuelle a été construit sur les caves d'un ancien Prieuré à la fin du XIXe siècle, par Majorelle, qui était Secrétaire du Roi d’Egypte.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    En 1903, ce château appartenait à Henri Nenot, un architecte qui participa notamment à la conception du Palais des Nations à Genève.

    A partir de 1930, il fut la propriété du Pacha Wacif Boutros-Ghali, un chrétien copte, homme de lettres et Ambassadeur d’Egypte en France.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Il n'était autre que l’oncle de Boutros Boutros-Ghali, ancien Secrétaire général de l’ONU. Ce dernier venait d'ailleurs parfois à Saint-Rémy lui rendre visite.

    C’est sans doute à cette époque que l’aile nord et la tour servant vraisemblablement de lieu de culte, ont été ajoutées au bâtiment principal.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Au décès du Pacha en 1957, la commune fait valoir son droit de préemption, mais les héritiers qui souhaitent vendre au plus offrant lui intentent un procès.

    La propriété restera dans la famille jusqu’en 1971, date à laquelle la nouvelle municipalité en obtient la vente au prix estimé par les Domaines, dans la perspective d’y transférer les services de la mairie.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Après d’importants travaux, l’inauguration de l'hôtel-de-ville a lieu le 27 novembre 1976 en présence du Président du Sénat, Alain Poher.

    --- Le blason de Saint-Rémy-lès-Chevreuse ---

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

    Les armoiries sont constituées de trois crosses d'or et d'une coquille d'argent sur fond d'azur, l'ensemble surmonté de trois tours crénelées. L'étude du blason a été confiée en 1960 par la Municipalité à M. André PILTANT, architecte-décorateur et originaire de la commune.

    Les trois crosses ont pour origine :

    • l'acte de donation, en 1070, aux moines de l'Abbaye de Saint-Florent de Saumur, de l'église dédiée à Saint-Rémy.
    • la création d'une maison prieurale qui prendra plus tard le nom de Beaulieu (XIIIe s.) et de Sainte-Avoye (XVIIe s.).
    • dénomination en 1244 de la Seigneurie en Saint-Rémy-de-Beaulieu-lez-Chevreuse.

    La coquille d'argent :

    Elle a été empruntée aux armes de la famille de Coubertin qui fit l'acquisition d'un fief à Saint- Rémy en 1577.

    * Sources : http://www.ville-st-remy-chevreuse.fr/la-ville/presentation/historique/lhotel-de-ville.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    68 commentaires
  • "Il n'est pas nécessaire de courir le monde, de traverser océan et jungle pour sentir le charme des nuées, la sève des arbres, le langage des rivières et des nuits". Joseph Kessel

    La photo du weekend : L'Yvette

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    90 commentaires
  • Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Le meilleur ami de l'homme 2

    J'en sais un peu plus sur notre ami, plutôt notre amie. Cette jument appartient aux propriétaires de la ferme de Coubertin. 

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Le meilleur ami de l'homme 2

    Elle est connue de tous les habitants de Saint-Rémy-lès-Chevreuse. 

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Le meilleur ami de l'homme 2

    Le fils de la ferme de Coubertin parcourait la région sur le dos de sa jument. C'était un bon cavalier. Aujourd'hui âgée de plus de vingt ans, elle coule une retraite paisible dans les près juste en face de la ferme. 

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Le meilleur ami de l'homme 2 

    Elle reçoit chaque jour la visite des enfants et des habitants de Saint-Rémy-lès-Chevreuse. 

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Le meilleur ami de l'homme 2 

    Elle reconnait ceux qui lui apportent des friandises (carottes, pommes). Ici ma fille.

    Parc naturel régional de la Vallée de Chevreuse : Le meilleur ami de l'homme 2

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    54 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique