• “La Tour Eiffel” de Maurice Carême

    Mais oui, je suis une girafe,
    M’a raconté la tour Eiffel,
    Et si ma tête est dans le ciel,
    C’est pour mieux brouter les nuages,
    Car ils me rendent éternelle.
    Mais j’ai quatre pieds bien assis
    Dans une courbe de la Seine.
    On ne s’ennuie pas à Paris :
    Les femmes, comme des phalènes,
    Les hommes, comme des fourmis,
    Glissent sans fin entre mes jambes
    Et les plus fous, les plus ingambes
    Montent et descendent le long
    De mon cou comme des frelons
    La nuit, je lèche les étoiles.
    Et si l’on m’aperçoit de loin,
    C’est que très souvent, j’en avale
    Une sans avoir l’air de rien.

    “La Tour Eiffel” de Maurice Carême Cliquez sur ma photo pour la voir en grand format

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    75 commentaires
  • "La vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue à vos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison." Antigone de Jean Anouilh

    La photo du weekend : Sur un banc

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    86 commentaires
  • La Tour Eiffel en chiffres

    • Hauteur primitive: 312 m (sommet de la hampe du
    drapeau)
    • Hauteur actuelle (avec antennes): 324 m
    • Les fondations : les plus profondes (nord et ouest) ne dépassent
    pas 15 m. Dans chacune des fondations, sont construits 4 massifs
    de maçonnerie qui supportent les 4 montants de chaque pied
    de la Tour, dits arbalétriers.
    • Poids total: 10 100 tonnes

    La Tour Eiffel en chiffres

    • Poids total: 10 100 tonnes
    • Poids des charpentes métalliques : 7 300 tonnes

    • Superficie :

    1ère plate-forme: 4 415 m2

    2ème plate-forme inférieure: 1 430 m2

    3ème plate-forme inférieure: 250 m2

    • Hauteur des plates-formes :

    1ère plate-forme: 57 m
    2ème plate-forme inférieure: 115 m
    3ème plate-forme inférieure: 276 m

    La Tour Eiffel en chiffres

    • Éclairage: 336 projecteurs (lampes à sodium) d’une puissance
    électrique de 600 watts.
    • Nombre d’ampoules pour le scintillement : 20 000
    • Nombre de marches par l’escalier du pilier est, jusqu’au
    sommet : 1665
    • Nombre de rivets (total): 2 500 000
    • Poids de peinture: 60 tonnes à chaque campagne
    • Périodicité pour la peinture: LaTour Eiffel est entièrement
    repeinte tous les 7 ans.
    • Nombre d’ascenseurs : Du sol au 2ème étage: 5 (1 au pilier est,
    1 au pilier ouest, 1 au pilier nord, 1 privé pilier sud desservant
    le restaurant «Jules Verne» et 1 monte-charge pilier sud).

    La Tour Eiffel en chiffres

    Du 2ème étage au sommet: 2 batteries de 2 duolifts.
    • Vitesse des ascenseurs : 2 m/ seconde.
    • Débit et capacité des ascenseurs :
    Nord: 920 personnes/heure
    Est: 650 personnes/heure
    Ouest: 650 personnes/heure
    Duolifts: 1140 personnes/heure
    Jules-Verne: 10 personnes/montée
       Monte-charge du pilier sud: 50 personnes ou 4 tonnes/montée

    La Tour Eiffel en chiffres

    • Nombre de personnes travaillant sur la Tour :
    SNTE: 280 personnes
    Restaurants: 240 personnes
    Souvenirs: 50 personnes
    Divers: 50 environ
    • Nombre de chaînes de TV analogiques : 6
    • Nombre de chaînes de TNT gratuites : 18
    • Nombre de chaînes de TNT payantes : 30
    • Nombre de stations de radio: 31
    • Nombre d’antennes : 120

    La Tour Eiffel en chiffres

    * Sources : http://www.tour-eiffel.fr/images/PDF/tout_savoir.pdf

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    61 commentaires
  • Paris insolite : L'ancienne cheminée de la Tour Eiffel

    Vous connaissez tous la tour Eiffel ? Oui ? bon ... Mais connaissez-vous sa cheminée ? Elle se trouve à quelques mètres de l'entrée, derrière le pilier ouest.

    Paris insolite : L'ancienne cheminée de la Tour Eiffel

    Cette tourelle en briques rouges, nichée dans un petit parc entre quelques arbustes, donc peu visible en été, date de l'époque de la création de la tour Eiffel, c'est à dire depuis presque 128 ans ! 

    Paris insolite : L'ancienne cheminée de la Tour Eiffel

    Sa fonction était purement industrielle et non décorative car elle était reliée à la salle des machines située sous le pilier sud. En fait on n'imagine pas le chantier aménagé spécialement pour la construction de la tour, qui se situait en souterrain à côté des fondations : il fallait bien évacuer les déchets et fournir l'énergie utile à alimenter les ascenseurs. 

    Paris insolite : L'ancienne cheminée de la Tour Eiffel

    Cette cheminée a été conservée et tant mieux pour le patrimoine parisien !

    Paris insolite : L'ancienne cheminée de la Tour Eiffel

    Elle est située exactement dans l'allée des Refuzniks. 

    * Sources : Evous.fr - Article publié une première fois sur mon blog "TititeParisienne" d'Overblog le 22 décembre 2011

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    55 commentaires
  • La Garde Républicaine : La sécurité publique à cheval

    Aujourd'hui, le régiment de cavalerie assure quotidiennement des missions de sécurité et de service d'ordre dans Paris, en province ou en outre-mer.

    La Garde Républicaine : La sécurité publique à cheval

    Considéré comme un outil opérationnel efficace, le cheval effectue depuis deux décennies un retour remarqué au sein des forces de sécurité, en France comme à l'étranger. Pour le régiment de cavalerie, c'est un véritable retour aux sources, la Garde républicaine tirant son origine de la Garde municipale de Paris laquelle disposait déjà d'un escadron à cheval pour faire régner l'ordre et la sécurité dans la capitale.

    L'emploi du cheval se justifie dans le cadre de missions diversifiées : surveillance de zones difficiles d'accès, recherche de personnes, surveillance de secteurs touristiques, sécurité de grands rassemblements de personnes, maintien de l'ordre autour des stades.

    La Garde Républicaine : La sécurité publique à cheval

    S'appuyant sur huit postes à cheval permanents et sur dix-huit postes à cheval saisonniers mis en œuvre pendant la saison estivale dans des zones de forte affluence, le régiment de cavalerie effectue au bilan plus de 10 000 patrouilles par an et remplit près de 80 missions nécessitant la projection au moins d'une escouade, soit l'équivalent de six cavaliers et de leurs montures.

    Enfin, il maintient en alerte un peloton de 24 cavaliers en mesure d'être projeté sous un bref préavis sur un évènement inopiné, dans un contexte ou sur un terrain où la composante équestre apporte une réelle plus-value

    La Garde Républicaine : La sécurité publique à cheval

    * Sources : http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/garde_republicaine/Zoom/La-securite-publique-a-cheval

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    85 commentaires
  • Vues de Paris : Coucher de soleil

    Nous redescendons, l'heure avance. Encore quelques clichés et nous quittons notre Dame de Fer.

    Vues de Paris : Coucher de soleil Le soleil descend doucement sur la capitale ... 

    Vues de Paris : Coucher de soleil L'Île aux Cygnes 

    Vues de Paris : Coucher de soleil

    Ces deux photos de l'Île aux Cygnes, ont été prises du 1er étage de la Tour Eiffel

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    72 commentaires
  • Vues de Paris du 3ème étage de la Tour Eiffel 

    De plus en plus haut ! Nous voici au 3ème étage, donc à une hauteur de ... 214 mètres ! 

    Location de longues vues. Panorama jusqu’à 90 km de Paris par temps clair.

    Vues de Paris du 3ème étage de la Tour Eiffel Au fond Montmartre et son Sacré Coeur

    Vues de Paris du 3ème étage de la Tour Eiffel

     

    Vues de Paris du 3ème étage de la Tour Eiffel

    La Seine et ses ponts, le Grand Palais et ... l'ombre de la Tour Eiffel !

    Vues de Paris du 3ème étage de la Tour Eiffel La campagne n'est pas bien loin ...

    Vues de Paris du 3ème étage de la Tour Eiffel

    Les Jardins du Trocadéro, le Palais de Chaillot et les tours de la Défense

    Vues de Paris du 3ème étage de la Tour Eiffel

     Les Invalides ... et un bel arc-en-ciel !

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    53 commentaires
  • Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel

    Nous sommes toujours au 2ème étage de la Tour Eiffel, donc à 115 mètres ! 

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel L'Île aux Cygnes et au premier plan le pont de Bir-Hakeim

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel Toujours L'Île aux Cygnes ... et en regardant bien, on distingue la statue de la Liberté !

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel Ici on voit le pont Alexandre III, derrière l'Obélisque, le Jardin des Tuileries, le Louvre et la rue de Rivoli

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel On distingue ici le Grand Palais

    Note : Photos prises derrière une vitre 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    62 commentaires
  • Article du mardi 18 novembre 2014 que j'ai effacé par mégarde ! 

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel

    Quittons donc le 1er étage de la Tour Eiffel et son sol en transparence, qui est quand même à 57 mètres, pour nous rendre au deuxième étage qui est lui à ... 115 mètres ! Et je peux vous dire, que de là-haut, on sent bien la Tour Eiffel bouger ! Je vous assure ... 

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel

     Les Tours de la Défense

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel Le Palais de Chaillot, les Jardins du Trocadéro et la Défense

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel L'Arc de Triomphe et les Champs Elysées

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel La Tour Montparnasse

    Vues de Paris du 2ème étage de la Tour Eiffel Les Invalides et, un peu sur la gauche au fond, Notre Dame de Paris

    Note : Photos prises derrière une vitre. 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    22 commentaires
  • La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence 

    La maire de Paris Anne Hidalgo avait inauguré début octobre, le premier étage rénové de la Tour Eiffel, désormais doté d'un spectaculaire plancher de verre, de nouveaux pavillons plus écologiques. 

    La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence

    Anne Hidalgo avait salué dans son discours le projet "délicat" et "sensible" du cabinet d'architectes Moatti-Rivières, qui "s'inscrit dans l'histoire (du) bâtiment", tout en y apportant davantage de transparence. 

    La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence

     

    La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence

     L'un des points forts de la rénovation a en effet été la création sur le bord interne du premier étage d'un plancher de verre offrant une vue vertigineuse sur le sol situé 57 mètres plus bas.

    La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence

    Deux pavillons ont par ailleurs été détruits et reconstruits. "Sous l'influence" des piliers conçus par Gustave Eiffel, ils épousent l'oblique de la Tour et jouent la transparence grâce à la courbure et à l'inclination de leur façade vitrée. 

    La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence

    "Très heureuse" d'inaugurer un "monument emblématique" de la France, qui est aussi son "monument préféré", Anne Hidalgo a avoué avoir eu "un peu peur" en se promenant sur le plancher de verre. 

    La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence

    Pour l'instant, les visiteurs de la Tour sont encore rares à investir le premier étage, préférant filer vers le deuxième ou le troisième étage ou redescendre directement après leur visite. Ceux qui le font semblent ne pas le regretter.

    La Tour Eiffel : un nouveau premier étage tout en transparence

    * Sources : http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/tour-eiffel-un-premier-etage-de-verre-pour-la-dame-de-fer_1608137.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    75 commentaires
  • Général Gustave Ferrié : Raconte moi la radio

    Monument commémoratif du Général Gustave Ferrié se trouve au pied de la tour Eiffel. Chaque année, une cérémonie en présence de représentants de l'armée et de ses descendants lui rend hommage, en novembre.

     Général et savant français né à saint-Michel de Maurienne le jeudi 19 novembre 1868, mort à Paris le mardi 16 février 1932. Il fait ses études secondaires à Draguignan (1882-1884) et est reçu au baccalauréat en 1884. Il poursuit ensuite des études d'ingénieur.

    Général Gustave Ferrié : Raconte moi la radio

    Sorti de Polytechnique, il est affecté en 1893 comme officier télégraphiste au Mont-Valérien. Il assiste aux expériences de Marconi à Wimereux en 1899 et est enthousiasmé par les nouvelles techniques naissantes.

    En collaboration avec le colonel BOULANGER, il écrit en 1902 un livre sur "La télégraphie sans fil". En 1903 Le commandant FERRIE invente un détecteur électrolytique qui a un fonctionnement plus fiable que le cohéreur de Branly.

    Sa première réalisation importante est la station de la Tour Eiffel en 1904. Il fait installer un émetteur et une antenne de grande dimension au pied de la Tour et commence quelques essais de transmission à usage militaire.

    Général Gustave Ferrié : Raconte moi la radio

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En 1905/1906, l'affaire d'Algésiras (La Conférence Internationale qui siégea à Algésiras en Espagne en 1906, reconnaissait à la France des droits sur le Maroc) va donner un élan nouveau à la télégraphie militaire.

    A partir de 1906, un réseau radiotélégraphique est opérationnel entre la tour Eiffel et les grandes places de l’Est.

    La portée de l'émetteur de la Tour Eiffel passe de 400 km à 6000 km de 1904 à 1908 suite aux remarquables travaux du Commandant Ferrié.

    Général Gustave Ferrié : Raconte moi la radio

     

    L'équipement du réseau militaire d'outre-mer est constitué.

    A la veille de la guerre de 1914/1918, le gouvernement français est conscient de sa faiblesse en matière de communication avec ses alliés. Pratiquement tout le réseau télégraphique terrestre se trouve sous le contrôle de l'Allemagne de la baltique à la Turquie.

    Le commandant Ferrié est chargé de consolider le réseau de Télégraphie Sans Fil qui repose, à la veille de la déclaration de guerre, sur le seul émetteur de la Tour Eiffel.

    Après la guerre, le Général Ferrié participe à l'étude d'un réseau de postes d'états implantés sur tout le territoire et permettant d'assurer la couverture de la France.

    La carte FERRIE telle que parue dans l'hebdomadaire "L'ANTENNE" N° 457 de décembre 1931, partage la France en 11 régions correspondant aux rayons d'action de 10 émetteursde 60 kW plus un de 20 kW (Grenoble) sur onde moyenne. Conscient de l'enjeu stratégique de la TSF, FERRIE développe, dès 1915, en coopération avec quelques industriels, la première lampeTRIODE française.

     Général Gustave Ferrié : Raconte moi la radio

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A partir de 1922, il sera membre de l'Académie des Sciences. Il sera aussi le premier président du Comité National Français de Géodésie et Géophysique (de1920 à 1926).

    Le Général FERRIE meurt à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à PARIS, le mardi 16 février 1932 à l'age de 65 ans, à la suite d'une opération. Quelques heures auparavant, il avait été élevé à la dignité de Grand Croix de la Légion d'honneur.Le JOURNAL des 8, hebdomadaire réservé à l'émission amateur écrivait dans son N° 379 du 20 février 1932 :

    "La disparition de ce grand savant frappe de consternation la France entière, témoin de ses travaux auxquels il a consacré sa science, son intelligence, son dévouement pour le plus grand essor de la TSF".

    Général Gustave Ferrié : Raconte moi la radio

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Général Ferrié et l'inventeur américain Edwin Armstrong à Paris en 1918.

    * Sources : Histoire de la radio et Wikipédia

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    51 commentaires
  • La tour Eiffel prisonnière d'interminables travaux

    La tour Eiffel a 125 ans. Pas la moindre cérémonie pour cet anniversaire. « Nous avions marqué le coup pour les 120 ans », avance pour s'excuser Jean-Bernard Bros, l'adjoint au maire (PS) de la capitale, chargé du tourisme, qui préside aussi la Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE).

    En réalité, la vieille dame de fer ne peut guère recevoir. Elle est de nouveau en pleins travaux, prisonnière d'un chantier qui s'éternise diaboliquement. Le premier étage est en complète réfection, une plate-forme a été installée entre les piliers pour acheminer le matériel et descendre les déblais. Et, surtout, deux des trois ascenseurs destinés au public sont à l'arrêt.

    La tour Eiffel prisonnière d'interminables travaux

    Une catastrophe pour un monument qui dépend autant des moyens d'ascension. Les jours de pointe, les touristes peuvent faire trois ou quatre heures de queue. « C'est vrai, on accueille parfois les visiteurs dans des conditions qui ne sont pas dignes », reconnaît M. Bros. Alors, pour la fête, il est urgent d'attendre…

    En 2008, quand la rénovation de l'ascenseur ouest a été décidée, le chantier devait durer deux ans. En fait, cet ascenseur à été remis en service qu'à la mi-mai, après… six ans de travaux !

    « TROIS FOIS PLUS LONG ET TROIS FOIS PLUS COÛTEUX QUE PRÉVU »

    « Cela aura été trois fois plus long et trois fois plus coûteux que prévu », résume Eric Spitz, le directeur général de la SETE. La facture pour ce seul appareil est aujourd'hui estimée à 36 millions d'euros. Sans doute l'ascenseur le plus cher au monde…

    La tour Eiffel prisonnière d'interminables travaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est que sur la tour, rien n'est standard. Et que le choix de conserver un système hydraulique, comme à l'origine, a encore compliqué la tâche. « Peu à peu, on a découvert qu'il fallait refaire les rails, les cuves, que de nouvelles études étaient nécessaires, raconte M. Bros. On a aussi trouvé du plomb. Bref, on a gardé l'esprit de Gustave Eiffel, mais cela a été une horreur ! »

    La tour Eiffel prisonnière d'interminables travaux

     Ces années d'arrêt momentané ont en outre entraîné un sérieux manque à gagner. Le nombre de visiteurs a pu remonter de 7 % en 2013. Si bien que la SETE, la société d'économie mixte contrôlée par la Ville, est redevenue rentable, avec un bénéfice net de 6 millions d'euros pour des recettes de 73 millions.

     Mais compte tenu du retard pris, les dirigeants ont dû admettre qu'ils ne pourraient pas effectuer tous les investissements promis d'ici à la fin de la concession, en décembre 2015. Un avenant a donc été signé en décembre 2013. Il autorise notamment la SETE à ne pas rénover l'ascenseur Est ni à aménager le parvis. En échange, la société signera, en 2014, un chèque exceptionnel de 16 millions d'euros à la Ville.

    La tour Eiffel prisonnière d'interminables travaux

    La tour n'est pas sortie d'affaire pour autant. Un coup d'oeil au premier étage suffit pour s'en rendre compte. Crissement des scies, odeur de peinture : ici, le chantier bat son plein et va durer encore des mois. Dans le pavillon Ferrié, des ouvriers préparent les boutiques et le petit musée qui doivent ouvrir en juillet. Dans le salon Eiffel, déjà livré, on ajuste la moquette pour de prochaines réunions d'entreprises.

    Et tout autour du trou central, un plancher et des vitres de verre sont en cours d'installation, pour donner l'impression de marcher dans le vide, à 57 mètres au-dessus du sol. Frisson garanti. « Vas-y, saute en fermant les yeux ! » Les enfants se lancent les premiers. Les adultes sont plus inquiets : « Il est solide, le verre ? »

    La tour Eiffel prisonnière d'interminables travaux

     Photo internet.

    PROJET D'UN OU DEUX ÉTAGES EN PLUS

    Quitte à mieux accueillir les touristes et monter en gamme, l'étape suivante, le grand saut, pourrait consister à doter la tour d'un ou deux étages en plus. Fou ? Pas tant que cela. Creuser sous le parvis pour aménager un hall d'entrée en sous-sol, sur le modèle du Louvre, paraît possible.

    La tour Eiffel prisonnière d'interminables travaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais bien des questions demeurent. Que trouverait-on en bas : des caisses, des toilettes, des restaurants, un musée, des bureaux ? Faut-il prévoir des boutiques ? Peut-on créer une station de métro sur place ? Sans oublier le casse-tête financier. Le chantier pourrait dépasser 100 ou 200 millions d'euros et « l'équation économique reste à résoudre », constate M. Bros.

    En son temps, Gustave Eiffel s'était heurté aux mêmes difficultés et avait imaginé un montage innovant, les banques se remboursant directement par la vente des tickets. Pari gagné : depuis, 250 millions de personnes ont arpenté la tour…

    * Sources : http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/29/la-dame-de-fer-et-le-chantier-diabolique_4391943_3234.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  •  L'imprenable vue depuis la tour Eiffel

    Engouffrez-vous dans la Grande dame de fer : elle est incontournable pour sa vue imprenable à 360 degrés ! Admirez la perspective du Champ de Mars, de l'Ecole Militaire, de la tour Montparnasse et du dôme des Invalides, comme ces 6 millions de visiteurs par an, qui ne boudent pas leur plaisir.

    L'imprenable vue depuis la Tour Eiffel

     Le Sacré-Coeur et Montmartre sous un bel arc-en-ciel. Il ne faisait pas beau ce jour là, le temps était à la pluie et de là-haut il faisait bien froid.

    L'imprenable vue depuis la Tour Eiffel

     Voici les Invalides avec son dôme magnifique.

    L'imprenable vue depuis la Tour Eiffel

     La Seine, le pont de l'Alma, le pont Alexandre III et le Grand Palais.

    L'imprenable vue depuis la Tour Eiffel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'Île aux Cygnes, magnifique, même sous un ciel gris. Le pont Bir-Hakeim au premier plan.

    L'imprenable vue depuis la Tour Eiffel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En regardant bien, on aperçoit la statue de la Liberté. A droite la Maison de Radio France. Ces photos ont été prises avec mon petit appareil photo Coolpix Nikon. Je pense y retourner bientôt, mais cette fois avec mon Nikon D 3100 et j'espère surtout qu'il fera beau cette fois ! 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    41 commentaires
  • La tour Eiffel prépare un nouveau coup d'éclat pour la fin 2014

    Une dizaine d'équipes vont plancher sur le renouvellement des 20.000 ampoules qui scintillent toutes les heures chaque nuit. L'emblème de la Ville Lumière se cherche une nouvelle parure électrique. La tour Eiffel, qui embrase les nuits parisiennes depuis l'an 2000, a lancé un appel à candidatures afin de renouveler son éclairage. Du moins en partie.

    La tour Eiffel prépare un nouveau coup d'éclat pour la fin 2014

    Pas question en effet de toucher aux 336 projecteurs équipés de lampes à sodium qui illuminent depuis 1985 l'intérieur de la structure du monument, une fois le soir venu. " L'objectif de ce concours consiste à créer une nouvelle mise en lumière évènementielle ", confie Jean-Bernard Bros, président de la Société d'exploitation de la tour Eiffel (Sete) et adjoint au maire de Paris en charge du tourisme. En clair, il s'agit d'imaginer un système qui pourrait succéder à l'actuel scintillement des 20.000 lampes à éclat, déclenché cinq minutes à heure fixe chaque nuit.

    La tour Eiffel prépare un nouveau coup d'éclat pour la fin 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La tâche s'annonce pour le moins délicate. Depuis sa mise en place, afin de célébrer le passage à l'an 2000, ces flashs réitérés ont suscité un formidable engouement. La preuve : à l'origine, cet éclairage provisoire composé de guirlandes lumineuses sommairement accrochées aurait dû s'éclipser au bout de six mois. Devant le succès rencontré, il perdurera finalement dix-huit mois, jusqu'en 2001. On l'éteint ? Les passants et les touristes insistent pour qu'on le rallume. Résultat : le crépitement lumineux réapparaîtra deux ans plus tard, en 2003, sous la forme qu'on lui connaît encore aujourd'hui. Autant dire qu'il est maintenant bien ancré dans le paysage de la capitale et dans le coeur de ses habitants.

    La tour Eiffel prépare un nouveau coup d'éclat pour la fin 2014

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    «La difficulté, reconnaît Jean-Bernard Bros, c'est qu'il faut tout changer sans rien changer. Car les Parisiens sont très attachés à ce scintillement. A priori, le principe restera mais sera plus inventif. On peut imaginer de le mixer avec d'autres techniques. On pourrait aussi intervenir sur sa durée. Ceci étant dit, il ne s'agit pas non plus de faire n'importe quoi en tombant dans la surenchère.» Et de rappeler que le monument doit conserver son statut de symbole de Paris aux yeux du monde.

    * Source : Le Figaro

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    43 commentaires
  • Histoire du Champ de Mars

     Le Champ-de-Mars est un vaste jardin public, entièrement ouvert et situé à Paris dans le 7e arrondissement, entre la tour Eiffel au nord-ouest et l'École militaire au sud-est. Avec ses 24,5 ha, le jardin du Champ de Mars est l'un des plus grands espaces verts de Paris. Riche d'une histoire bicentenaire, le Champ-de-Mars accueille les Parisiens et les touristes toute l'année autour d'un vaste ensemble d'activités.

    Histoire du Champ de Mars

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Son nom vient du Champ de Mars romain (et donc du dieu romain de la guerre, Mars). Le 14 juillet 1790, eut lieu la fête de la Fédération.

    Le Champ de Mars

     14 juillet 1790 la fête de la Fédération

    Le 17 juillet 1791, s'y produisit la fusillade du Champ-de-Mars. Jean Sylvain Bailly y fut guillotiné le 12 novembre 1793. On y célébra la fête de l'Être suprême, le 8 juin 1794. Au centre de l'esplanade était dressé l'autel de la Patrie.

    Avant la Révolution

    C'était un espace de campagne. La plaine de Grenelle était consacrée à la culture maraîchère. La construction de l'École militaire, par Gabriel, entraîne en 1765 sa destination. On veut y voir un champ de manœuvre d'abord prévu au sud de l'École, à l'emplacement actuel de la place de Fontenoy. Le choix de l'esplanade au nord entraîne l'édification de la noble façade qui ferme aujourd'hui le Champ-de-Mars et fut témoin et cadre d'apparat de quelques-unes des plus grandes fêtes de la Révolution.

    Le Champ de Mars

    Le Champ de Mars avant la Révolution, alors appelé "Plaine de Grenelle"

    On nivela le sol, l'entourant d'un vaste fossé et d'une longue allée d'ormes, et on ferma l'esplanade par une belle grille. L'île des Cygnes, qui se trouvait à l'emplacement du pied nord-est de la tour Eiffel, fut ensuite rattachée à la rive gauche par le « pont des Cygnes »

    Fusillade du Champ-de-Mars

    Un massacre y a eu lieu pendant la Révolution française, le 17 juillet 1791. La pétition des Cordeliers du 15 juillet 1791 est portée sur l'autel de la Patrie qui fut élevé pour le 14 juillet 1790. Une foule s'y était rassemblée pour y signer une pétition. Elle fut d'abord rédigée pour revenir sur les décrets du 15 et 16 juillet qui redonnent au roi tous ses droits car elle n'exigeait pas formellement la fin de la monarchie. L'Assemblée constituante ordonne de la disperser. Bailly, maire de Paris, décrète la loi martiale dont la mise en vigueur est signalée par le drapeau rouge. Cette loi permet aux forces de l'ordre de faire usage de leurs armes après sommation. Alors que La Fayette tentait vainement de disperser la foule, Bailly donne l'ordre de tirer sur le peuple, ce qui fit 50 morts et des centaines de blessés. Une charge de cavalerie dispersa la foule.

    Le Champ de Mars

    Le « massacre du Champ-de-Mars » aggrave la scission entre républicains et mouvement populaire et monarchistes.

    Suite à ce massacre, les sans-culottes vouèrent une haine tenace à Jean Sylvain Bailly, qui le paya de sa vie. L’exécution était prévue sur le Champ-de-Mars, avant que le caractère sacré du lieu ne soit mis en avant.

    Empire

    Le 3 décembre 1804, le lendemain du couronnement de Napoléon Ier, l'Empereur fit au Champ-de-Mars la distribution des aigles.

    Le 1er mai 1815, on y proclame l'acte additionnel aux constitutions de l'Empire. Dans cette cérémonie connue sous le nom de Champ-de-mai, Napoléon y passe en revue toute sa Garde et environ 60 000 hommes de la garde nationale de Paris.

    Au XIXe siècle

    Les 27 mars et 2 mai 1831, le roi Louis-Philippe y distribue solennellement les drapeaux et étendards tricolores aux troupes de ligne et à la garde nationale parisienne.

    En juin 1837, pour célébrer le mariage du duc d'Orléans, le Champ-de-Mars sert de scène pour représenter le simulacre de la prise de la citadelle d'Anvers de 1832.

    Le 21 mai 1848, le Champ-de-Mars accueille la Fête de la Concorde.

    C'est là que se tinrent les Expositions universelles de Paris, 1867, 1878, 1889, 1900 et 1937.

    Lors de l'Exposition universelle de Paris de 1889, Gustave Eiffel érigea la Tour Eiffel sur l'esplanade du Champ-de-Mars.

    Histoire du Champ de Mars

    Les architectes Ferdinand Dutert et Charles Léon Stephen Sauvestre construisirent à la même occasion au fond du Champ-de-Mars, devant l'École militaire, la Galerie des Machines, grand monument parisien qui fut très célèbre. Il fut démoli en 1909.

    Le Champ-de-Mars accueillit également les nombreuses expositions universelles et coloniales de Paris et les épreuves de fleuret et de sabre des Jeux olympiques d'été de 1900.

    Ère contemporaine

    Le Champ-de-Mars est devenu un vaste jardin public, avec des allées centrales en pelouse. Il est le lieu de nombreuses représentations et activités que ce soit des concerts, des expositions ou des feux d'artifice, tous gratuits.

    Du 21 décembre 1985 au 4 janvier 1986, Dorothée s'y produira pour sa comédie musicale « On va faire du cinéma » avant de partir en tournée dans toute la France.

    Le 14 juillet 1995 Jean Michel Jarre célèbre le cinquantenaire de l'UNESCO en faisant un « concert pour la tolérance » et attire 1,5 million de spectateurs, en rassemblant instruments et musiciens de cultures différentes.

    Le 10 juin 2000, Johnny Hallyday y a réalisé un concert au pied de la Tour Eiffel devant plus de 600 000 personnes et 10 millions de téléspectateurs.

    Histoire du Champ de Mars

    Le 14 juillet 2007, le concert de la Fraternité, inauguré par le président de la République Nicolas Sarkozy, a rassemblé plus de 600 000 personnes. Y ont joué Michel Polnareff, Nelly Furtado, Bob Sinclar, Tokio Hotel et Laura Pausini. Deux ans plus tard, le 14 juillet 2009, 1 million de personnes assistent au concert de Johnny Hallyday, suivi d'un feu d'artifice, réalisé par le Groupe F et célébrant les 120 ans de la Tour Eiffel. Le 14 juillet 2011, SOS Racisme donne un concert, plus d'un million de personnes assistent à ce concert.

    L’association « Les amis du Champ-de-Mars », créée le 9 novembre 1995 et dénommée « Association de défense des usagers et des riverains du Champ-de-Mars » jusqu'en 20054, a pour objectif de contribuer à la protection et à la promotion de ce site exceptionnel qu’est le Champ-de-Mars, non seulement en luttant contre toutes les nuisances qui concourent à sa dégradation, mais en proposant une vision pour son avenir.

    Le dimanche 13 janvier 2013, La Manif pour tous organise sur le Champ-de-Mars un rassemblement de 1 000 000 personnes selon les organisateurs, 340 000 selon la police.

    Histoire du Champ de Mars 

    La Manif pour tous

     Le Champ-de-Mars est extrêmement fréquenté les week-ends toute l'année par les Parisiens et par les visiteurs.

    Histoire du Champ de Mars

     * Sources : Wikipédia

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    51 commentaires
  • Champ de Mars : Le Mur de la Paix


    Le Mur pour la Paix
    2000 | Paris

    de l'artiste Clara HALTER et de l'architecte
    Jean-Michel WILMOTTE

    Champ de Mars : Le Mur de la Paix

    Le Mur pour la Paix est librement inspiré du Mur des Lamentations de Jérusalem. Les visiteurs peuvent déposer sur place leurs messages de paix dans les interstices du Mur prévus à cet effet.

    Champ de Mars : Le Mur de la Paix

    Le Mur pour la Paix est une œuvre conçue par l'artiste Clara Halter et mise en espace par l'architecte Jean-Michel Wilmotte.

    Champ de Mars : Le Mur de la Paix

    Le Mur pour la Paix est érigé à Paris, sur le Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel. Il a été inauguré le 30 mars 2000 par le Président de la République française.

    Champ de Mars : Le Mur de la Paix

    Le Mur pour la Paix est constitué d'une charpente métallique habillée de bois, d'inox et de verre. Il mesure près de 16 mètres de longueur, 13 mètres de largeur et 9 mètres de hauteur. Sur les grandes façades de verre est écrit le mot « paix » en 49 langues différentes. 

    Champ de Mars : Le Mur de la Paix

    Des reproductions de dessins de Clara Halter composées de lettres issues de différents alphabets serviront de support aux messages des visiteurs qui les introduiront dans les interstices du mur avant de reprendre un message qui s'y trouve déjà et qui restera leur propriété. Le geste accompli par le visiteur sera filmé et multiplié sur un immense écran témoignant ainsi de son appartenance à cette foule de "passeurs" de messages entre les générations.

    Le monument a été vandalisé à de multiples reprises, cassé ou souillé par des graffitis racistes et antisémites, notamment en juin 2005, juillet 2005, avril 2008, janvier 2009, août 2010 et février 2011 et dernièrement en 2013.

    Champ de Mars : Le Mur de la Paix

    Installé à l'origine pour quatre mois dans le cadre des célébrations de l'an 2000, ce monument fait depuis l'objet de vives controverses, tant sur sa valeur artistique que sur son emplacement et la légalité de son installation. L'enchevêtrement de responsabilités entre la Mairie de Paris, le ministère de la Culture et la préfecture de police favorise ces controverses. Selon certains élus parisiens, ce monument aurait été installé dans l'illégalité, érigé sans permis de construire. La maire du 7e arrondissement, Rachida Dati, réclame avec force son démontage et sa réinstallation à un autre endroit11, et a lancé une pétition pour le respect de la perspective classée du Champ-de-Mars. L'écrivain Marek Halter, époux de l'auteur du monument, défend vigoureusement l'œuvre et sa localisation et a cité Rachida Dati en diffamation, sa lettre ouverte suggérant que les époux Halter profiteraient financièrement des frais d'entretien du mur. Le 22 novembre 2011, le Tribunal condamne Rachida Dati pour diffamation à une amende de 2 000 € avec sursis, auxquels s'ajoutent 4 000 € de dommages et intérêts et 3 000 € pour couvrir les frais de procédure.

     * Sources : Wikipédia et sources personnelles - Photos prises sur une période de deux ans. 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    37 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique