• Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Le pigeon suscite souvent des sentiments d’amour-haine auprès des citadins. Les positions sont souvent extrêmes dans un sens comme dans l'autre. Elles sont aussi contradictoires puisque même ceux qui le qualifient de "rat volant" ne souhaitent pas le voir disparaître totalement de nos villes. Une étude sur ce sujet très polémique fait l'objet d'un guide intitulé « Le pigeon en ville ».

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Certains citadins sont hostiles aux pigeons et les chassent, tandis que d’autres partagent leurs sandwichs avec eux, ou même leur fournissent régulièrement des graines (Malgré l’article 120 des règlements sanitaires départementaux qui interdit le nourrissage des pigeons). Comment réconcilier tout le monde ?

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Un guide pour concilier pro et anti-pigeons

    Un guide intitulé « Le pigeon en ville » a été publié par Natureparif et réalisé à partir du travail de recherche du groupe « Ecologie de la réconciliation et gestion de la nature ». Ce guide fait le point sur l’évolution de la place du pigeon en ville. La question est d’autant plus cruciale que cet oiseau commun est souvent le premier témoin de la nature en milieu urbain. Apprendre à bien connaître le pigeon peut mettre fin à quelques idées reçues.

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    A Paris on trouve essentiellement deux catégories de pigeons. Les pigeons "biset", les plus communs qui sont gris bleuté (mais parfois aussi de couleurs diverses, blanc, roux...) et les pigeons ramiers, plus gros avec une collerette blanche. Les bizets arpentent les trottoirs et nichent sur des bâtiments alors que les ramiers vivent dans les arbres et se montrent un peu plus distants.

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Les populations de pigeons bisets sont globalement stables depuis 10 ans. Les effectifs de pigeons ramiers ont tendance à augmenter ces dernières années dans les espaces urbains. Ils s'y sédentarisent, adoptent un régime de plus en plus omnivore, mais continuent de nicher dans les arbres. Le nombre de pigeons dans Paris est estimé à 80 000 individus.

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    La durée de vie moyenne des pigeons est de 5 ans. Ils sont fidèles et forment des couples monogames. Ils vivent en groupe pour mieux se protéger des prédateurs. Ils échangent constamment des signaux et des informations avec leurs congénères. Ils nourrissent et élèvent leur progéniture à deux. Chez les pigeons, ce sont les deux parents qui régurgitent un "lait" de nourrissage qui sert à la fois de nourriture et de vaccination (ils sécrètent des éléments qui protègent les jeunes des maladies).

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Pourquoi le pigeon des champs est devenu pigeon des villes ?

    Le pigeon ancestral sauvage vivait dans les falaises du bassin méditerranéen. Il a été domestiqué très tôt dans l’histoire humaine. On les utilisait pour transporter des messages durant les deux Guerres mondiales. Après la première guerre mondiale, un grand nombre de pigeons domestiques sont retournés à l’état sauvage et ont colonisé les villes.

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Pour tordre le cou à quelques idées reçues :

    Porteurs de maladie ?

    Les risques sanitaires liés au pigeon sont extrêmement faibles et ne nécessitent pas de passer outre les règles d’hygiène élémentaires. Par ailleurs, les pigeons franciliens ne sont pas un risque de contamination de la grippe aviaire pour les citadins.

    Sales ?

    Si les pigeons urbains représentent aujourd’hui le sale, ceci est à considérer en relation avec l’émergence au XXe siècle d’un nouveau modèle de la ville comme un lieu ordonné et aseptisé, où la nature est contenue. Les chiens sont tenus en laisse, les chats restent à l’intérieur des habitations, les désinfections sont systématiques. Seuls les pigeons se soustraient à cette maîtrise de la nature par l’homme, et ils le font de manière visible ! Ils deviennent ainsi l’antithèse du nouvel ordre urbain idéal.

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Evolution des mentalités

    Jusqu’aux années 1920, le pigeon est un acteur du progrès social et un auxiliaire utile en tous points aux hommes.À partir des années 1950, le pigeon urbain fait l’objet de la construction lente et progressive d’un discours permettant de faire accepter l’éradication des individus « errants ».

    Faut-il détester et avoir peur des pigeons ?

    Aujourd'hui : Les collectivités sont libres d’employer les méthodes qu’elles veulent pour répondre aux plaintes des habitants et des acteurs de la ville. A Paris, on a choisi d'installer des pigeonniers sur les lieux très fréquentés par les pigeons et d'en contrôler ainsi la reproduction en stérilisant ou supprimant les oeufs.

    Les questions posées par le pigeon renvoient à celles de la nature en ville, dans un contexte où les autorités locales et les associations s’efforcent de la faire accepter par la population. Aborder sereinement la question du pigeon est rarement facile. C'est à la fois une problématique écologique et sociale.

     * Source : Paris.fr

    « Champignons du Bois de Vincennes Moineau domestique (Passer domesticus) »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 04:07

                                                              Jeudi 15 Octobre 2015

                                                             Sainte Thérèse d'Avila

    "Il y a des pigeons qui préfèrent les trous poudreux des vieilles murailles aux boulins les plus propres de nos colombiers." Histoire naturelle des oiseaux (1770-1783) Georges Louis Leclerc, comte de Buffon  

               Merci pour votre visite et votre commentaire ... 

    2
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 06:11

    Coucou Véronique 

    J'aime tous les animaux sauf les grosses araignées erf .

    Les pigeons je ne l'es chasse pas et je ne l'es déteste pas non plus smile.

    Belle journée à toi 

    De gros bisous 

     

     

    3
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 06:14

    Quel dilemme !!!!!!!!!!!!!!

    Bises et bon jeudi,

    Daniel.

    4
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 06:55

    Moi j'aime bien les pigeons, j'aime toutes les bêtes de toute manière même une araignée, ou une fourmi si je l'écrase par mégarde, ça m'ennuie lol..  mais j'entends fréquemment les gens dire que c'est sale, que c'est porteur de maladies etc.. etc.. et même une amie de maman qui avait fait installer sur la rambarde de son balcon des pics pour qu'ils ne puissent pas se poser ainsi n'allaient pas tâcher son balcon sauf que les pigeons au lieu de se poser sur la rambarde se posaient direct sur le balcon ptdrrr ...

    du mal à m'endormir hier soir, limite l'angoisse me reprenait, je dois être fatiguée, hier ce fut stressant, je suis rentrée tard,  peut être pour ça ?  j'ai hâte d'être à la fin de la semaine...

    pour eliane, la pauvre reprendre le boulot malade comme elle était,  pas facile et avec la maladie qu'elle a eu , elle devrait être en longue maladie,  y a des injustices hein, moi je suis reconnue handicapée, juste ça , mais pas assez pour toucher quoi que ce soit, maintenant il faut être en fauteuil roulant pour toucher l'allocation handicapée et ça fait un moment car en 95 quand je suis revenue de seine et marne mon pote kristian a eu une tumeur au cerveau, ne pouvait plus conduire, et n'a jamais pu obtenir quoi que ce soit juste la reconnaissance handicapée, qui te permet de partir en retraite à 60 ans , basta !!! sous réserve que tu ais tes trimestres.. ils se fichent que tu perdes des trimestres durant le temps que tu t'es soignée !!! faut vraiment naître robuste dans ce monde hein du début jusqu'à la fin...

    allez bon jeudi à toi ma belle et une caresse à bagherra sheila a ouvert un oeil puis l'a refermé lol. elle ronfle .. je t'embrasse flO.

    5
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 06:57

    J'aime beaucoup les pigeons, c'est bien qu'il y en ait en ville mais pas trop car ils salissent les beaux monuments parisiens et cela coûte très cher à nettoyer.

    Ce sont comme les goélands en bord de mer, on stérilise leurs oeufs pour limiter leur nombre et c'est une bonne chose je trouve. Bises

    6
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 07:00
    CathyRose

    Moi j'aime les pigeons ... après il paraît qu'ils font beaucoup de dégâts ...!
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    7
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 07:33

    Sur le littoral breton, ce sont les goélands qui posent problème.

    8
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 07:33

    Coucou Véro , de retour avec un nouveau disque dernière génération au laser donc très rapide ! . Oui les pigeons ne sont pas mes amis et je les ignore sans les nourrir mais quelques biarrots posent des boîtes  de graines mais pas en face de la maison ! . Merci pour ton article si complet et bon Jeudi Véro , bisous , escapade

    9
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 07:36
    Chadou skynet

     Bonjour ma petite Véronique...Toujours du bonheur de venir te souhaiter un bon jeudi ! Je les aimes bien moi les pigeons mais c'est vrai que je n'habite pas en ville, tes photos sont parfaites ma douce ! Comment vas tu ? Moi ça va bien ! C'est un ciel bien gris ce matin ici, et ils annoncent de la pluie, aussi, je resterai  à la maison car je n'ai rien de prévu ! Je te fais de gros bisous amicaux...passe une belle journée, gros câlins à ta petite  Bagherra ღ   

    10
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 07:57

    ...de tout temps la question s'est posée mais avec un peu de bonne volonté et surtout un contrôle "actif" des naissances, nous devrions les accepter. Ils font partie du paysage, non?

    Bises de Mireille du sablon

    11
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 08:05

    Coucou Véronique,
    Tu es drôle, les pigeons font caca et ils ne portent pas de couche, alors essaie de comprendre aussi !!!!!!!!
    Si ces humains qui détestent ces oiseaux se rendaient comptent à quel point leur propre vie laisse une trace écologique bien plus sale, ils seraient peut être un peu moins stupides dans ce genre de raisonnement.
    Très jolie série, bravo !
    Bisous et bonne journée

    12
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 08:07

    ni des pigeons ni d autres... le seul animal dont j ai vraiment peur ce sont les humains... bizzz

    13
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 08:07

    Je n'ai pas peur des pigeons et ne les déteste pas, mais en ville quand il y en a trop c'est un problème ...

    Tes photos sont très belles

    merci Véronique

    Bises

    14
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 08:15

    Bonjour Véro

    C'est vrai que les pigeons abiment beaucoup mais moi je les aime bien et surtout dans mon assiette. Là j'ai deux palombes à plumer et je vais pas tarder à m'y mettre.

    Bonne journée, bisous

    15
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 08:17

    Bonjour ma petite Parisienne♡♡♡

    C'est pas qu'on ne les aime pas mais ça fait d'énormes dégâts 

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    16
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 09:21

    Bonjour Vero

    C'est vrai que le pigeons a toujours été sujet de polémique ! et pourtant ils existent il faut vivre avec eux !!

    Temps glacial ce matin , ton look ne doit pas être pire que le mien , heureusement que (a part mes enfants ) je n'ai pas de visite sinon on se demanderai d'où je sort ....rire , et puis tu veras en vieillissant on devient de plus en plus frileux !!

    Bonne journée quand même ma petite Vero

    Gros bisous Hélène

    17
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 09:24

    bonjour Véro

    très belle série, je trouve que le pigeon est un oiseau que l'on ne photographie pas assez, alors qu'il est beau et élégant .. chez moi pas de biset, rien que du ramier (nicheur)....mais bonjour pour les shooter. quand je suis sur la terrasse, et qu'ils volent au dessus, ils décrivent un arc de cercle pour ne pas s'approcher de trop près LOL..

    Bonne journée, bises, maurice

    18
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 09:32

    On peut comprendre parfois  qu'ils représentent une nuisance mais cela dit 

    Personnellement je me plais à les contempler , ils sont tellement beaux ,  lorsque je vais au Parc de ma ville ou ailleurs , ce n'est que du plaisir 

    Je te souhaite une belle journée 

    19
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 09:37

     

    Kikou Véronique,

    J'aime bien les pigeons, mon papa en avait , il faisait les concours et puis

    quand il les triait, nous les mangions , hum c'est bon aussi .

     

    Même temps qu’hier , froid et petit crachin, pff , on annonce même de la neige à une cinquantaine de kilomètres de chez moi. J’veux le soleil moi.

     

    Passe une bonne journée, gros bisous

     

    Nadine

     

    20
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 09:40
    Je suis comme toi, l'homme me fait peur ...
    21
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 09:43

    Bonjour Véronique, tes photos sont splendides.. Pour ma part j'aime les pigeons, mon grand père avait eu des pigeons voyageurs et il m'a transmis son amour pour ces volatils..

    Bon jeudi, gros bisous

    22
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:28

    coucou véro je n'ai jamais compris surtout en France pourquoi les gens n'aiment pas les pigeons ,ils sont tellement beaux, gros bisous et passe une très belle journée.

     

    23
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:33
    maevina

    je vois pas mal de ramiers passer pour aller se mettre plus au chaud mais ils sont très vite remplacés par ceux qui arrivent des pays nordiques, du coup on a l'impresion qu'ils sont toujours là

    24
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:43

    Coucou Véro

    • Quel article intéressant ! J'aime beaucoup les pigeons. Les hommes ont vite fait de les cataloguer comme nuisibles en ville. Et c'est bien dommage. Dans certaines agglomérations, on utilise des moyens pas très "catholiques" pour les éliminer purement et simplement. J'ai publié dans les années passées un ou 2 articles sur ce sujet. Il faut que je retrouve aussi celui d'un pigeon voyageur extraordinaire, pour te communiquer son histoire singulière... Je vais essayer de me procurer ce guide de Natureparif.
    • J'ai une amie des chats à Nice qui s'occupent aussi des pigeons blessés ou mal en point. Elle en a sauvé un nombre impressionnant ! Je vais l'orienter chez toi. Je pense qu'elle va apprécier ton billet...
    • Tes photos sont magnifiques.
    • Bisous du jeudi.
    • Béa kimcat
    25
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:43
    Bonjour, ma chère Véronique, me voici, sur ton intéressant blog ! Je passe te remercier. Je ne fais pas d'imprudence, je fais très attention. Je fais tranquillement, tout doucement, et je continue à me reposer. Hier soir, je n'ai pas blogué, je me suis couchée pas trop tard. Dans la journée je prend le temps de me reposer. Ce jeudi, je suis seule, mon tendre ne peut pas rentrer à midi, mais il m'appelle, puis ma meilleure amie est là, ce matin elle est passée me voir. Ce après-midi, j'ai mon corps médical. Je te souhaite un bon jeudi, une bonne journée. Ici, chez nous, il commence aussi à faire frais. Au plaisir, mes très tendres amitiés, de très gros bisous, pour ma tite parisienne, ta tite marseillaise.
    26
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:44
    C'est l'accumulation de pigeons au même endroit qui me dérange.
    Mon père hospitalisé, plusieurs semaines, dès 16h voyait une vingtaine de ces pigeons squatter le balcon de la chambre d'hopital. Roucoulementsvet rouvoulades, et sur le sol, une belle épaisseur de fientes.

    Le long du canal chez nous on a des cygnes, c'est beau, mais ...... Ils sont assez grégaires. Et là en poussette, tu as du mal à passer.

    De nos séjours en Vendée on ramène l'habitude, au moins une fois par an, de mettre des pigeons d'élevage au menu.
    Même maintenant on trouve des cailles bien plus épaisses que dans le temps. Cailles royales ou un truc comme ça.
    À bientôt et merci bravo pour les mots.
    27
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:44

    plus personne n'entend les moineaux chanter dans les villes, ni les pigeons roucouler ; tout est aseptisé comme le dit si bien l'étude , l'Homme est pressé ne fait plus attention à rien et tout le dérange ... Pauvre citadin

    le pire c'est quand ils ont décidé de venir vivre à la campagne , le chant du coq les dérange, la cloche de l'église aussi .. bref sont devenus de vrais cons

    28
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:54

    Bonjour Véronique

    Il est très intéressant ton article car ici et là, on entend souvent des discussions sur ces oiseaux. Je trouve qu'il font partie du paysage urbain d'Europe, même si on en voit de plus en plus au Sud. C'est vrai que pour trouver leur nourriture, ils sont à la limite de l'agressivité comme ceux de Londres, mais ce sont les hommes qui les ont rendus comme ça.

    Bonne journée

    29
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 11:11

    bonjour, j'ai lu avec intérêt ton article, j'adore les animaux..il est vrai qu'il faut un juste milieu à tout, nous on a des tourterelles, pas de pigeons, elles sont souvent en couple, équilibre entre tourterelles, pies et petits oiseaux. 

    Bisous venteux !! du soleil mais du mistral, gla gla

    30
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 11:18
    nays&

    hello Véronique

    ben moi je les aime les pigeons en ville y en avait pas mal et ma mère allait les nourrir au parc
    les gens ne supportent plus rien
    y a que les humains qui me font peur

     

    passe une bonne journée Véro

    bisous *

    31
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 11:18

    J'ai retrouvé mon article, Véro. Le voici :

    L'énigme des pigeons voyageurs 

    kimcat1b58.over-blog.com/article-33736226.html

    Bises

    32
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 11:31

    ils sont sympas les pigeons!!! bon mercredi et bisous! Sylviecool

    33
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 11:56
    Bonjour Véro , tes photos sont superbes , je compte les plumes tellement elles sont nettes, et les couleurs aussi sont belles .Bisous
    34
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 12:15

    J'ai la chance d'habiter une maison individuelle en ville avec une haie rustique et je les aime beaucoup mais je comprends qu'ils peuvent agacer notamment par leurs fientes sur les voitures.

    35
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 12:25

    Ben j'ai tout lu !! Nous avons beaucoup de pigeons aussi à Mantes.. ET tout comme les autres volatiles des Bords de Seine, j'aime bien les regarder et ils m'amusent.. Comme les autres, je ne les photographie plus trop, car je reviendrais avec la carte de l'APN pleine chaque sortie ! Tes photos sont magnifiques.. comme d'hab' !

    Bonne journée !

    Bisous !

    36
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 13:24

    Si tu voyais devant ma fenêtre de cuisine  il y a une fontaine alors tu imagine le ballet  !!!!!  Jallen adore les voir  et je suis honnête il m'arrive de leur mettre mon pain dur  (pas bien) mais bon  j'aime les regarder  hihihihi   bon jeudi ma belle 

    37
    pontdevie-pivoine
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 13:55

    Moi aussi, ce que je crains le plus c'est l'homme et ses préjugés. On dit que le pigeon est porteur de maladies, ce n'est pas prouvé, que les pigeons ont des vers sous les ailes, faux ! chez moi j'en ai deux qui viennent régulièrement manger des petites choses que je leur mets sur le bord de la fenêtre de ma cuisine. Quand j'ai emménagé, j'avais stocké des cartons sur mon balcon et il y avait un espace entre, ils sont venus nicher, sans que je m'en aperçoive, ils ont fait des petits et quand je m'en suis rendue compte je leur mettais de la nourriture, il y avait trois bébés. Leur nid est vraiment très succinct jusque quelques branches. J'avais donné un nom aux parents : coco parce qu'il était presque blanc et caramel parce que l'autre était marron. Je ne veux pas par contre qu'il viennent nicher au pied de mes plantations, je mets des baguettes chinoises pour empêcher mais ils viennent sur le bord de mon balcon quand ma perruche ameute le quartier. Ils sont copains.

    Quand j'étais inspecteur d'hygiène, on était obligé, en vertu du règlement sanitaire départemental, d'organiser des ramassage à l'aide de filet très tôt le matin car sinon on avait tous les détracteurs sur le dos, mais ça s'imposait car à ce moment là, beaucoup était abimés et malades. Maintenant il n'y a plus de ramassage, les colonies sont saines. Les pigeons capturés étaient ensuite envoyés dans un laboratoire où ils étaient triés, les jeunes et les sans rien était relachés en campagne, les autres étaient euthanasiés au gaz. Et c'est vrai puisqu'avant de prendre une entreprise pour ce travail ingrat et cruel, mais nécessaire, j'avais visité les lieux.

    Alors moi, les pigeons, j'aime. Je ne sais si tu as vu la photo que j'aie mise de la mamie qui nourrissait les pigeons qui venaient jusque dans sa main. Les miens, de ma fenêtre me réclament, tout juste s'ils ne frappent pas au carreau. Et va savoir ce sont peut-être les petits que j'ai nourris sur mon balcon ?

    Je t'ai fait un roman et je ne relis pas, alors excuse les fautes.

    Bien gros bisous à toi Véro.

    38
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 13:57

    C"est beau les pigeons, mais ils font d'énormes dégats.

    Le restaurant la Rotonde au Négresco ,n'est pas plus cher qu'un mauvais resto a Saint Raphael et Dieu sait si j'en connais.

    Service classe, amabilité etc.........

    Mon fils est dans le train pour Paris, .

    Bises et bonne soirée.

     

     

    39
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 14:29

    Tu leur offre une belle vitrine à ces beaux pigeons !
    Merci et bisous Véro

    40
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 14:38

    Bonjour Véro

    Très bel article sur le pigeon dans la ville !

    Ici dans notre petite ville, il y a un pigeonnier, mais je doute de son efficacité.

    Le problème majeur est la dégradation des bâtiments par leurs fientes.

    Merci pour cet admirable poème de Musset plein de vérités.

    Bonne journée sans soleil; bisous : Jean-Pierre

    41
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 15:08

    Bonjour Véro ! Ici on en a beaucoup et même un peu trop parce que les "mamies" aiment leur donner du pain et quelques graines c'est pourtant interdit mais bon ... Doux jeudi bisous !

    42
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 15:33

    Salut

    Mon grand-père était colombophile alors je ne peux que les aimer.

    A savoir que les pigeons étaient messagers lors de la guerre 14-18.

    Bonne journée

    43
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 16:25
    renee

    Bises amicales mais rapide ce jour.

    44
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 16:28

    Bonjour Véronique, joli partage merci 

    Bisous 

    45
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 16:52
    Bonjour Véronique, Il y a de nombreuses années j'ai eu une maladie respiratoire due à la fiente des pigeons (j'avais du mal à respirer, mon souffle provoquait un crépitement dans la poitrine). Mes employeurs exigeaient que je décolle, avec une raclette, une épaisse couche de cette fiente sur la rembarde d'une galerie en pierre, dans un grand collège, mais aussi à nettoyer avec un balai brosse le trottoir devant un immeuble. Ces déjections posent de gros problèmes sur les toits de Bayonne. Malgré les pigeonniers installés en bordure de la ville, des piques fixées sur des gouttières (qui ont été vite enlevées par les oiseaux), le stérilisation des animaux etc... rien y fait. Seule efficacité, malheureusement temporaire, l'envoi d'un faucon pour les effrayer. Je maintiens que les pigeons provoquent des maladies (semblable à la psittacose des perroquets dont fut atteinte une ancienne de mes chefs; qui ressemblant à la tuberculose, cette chef n'a jamais pu obtenir un prêt après examen médical), puisque j'en ai été une victime. Passe une bonne fin d'après-midi. Amitiés sincères. TATOU
    46
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 17:11

    Un bel article qui se termine sur une note de compromis et c'est plutôt rassurant !

    Bises et bonne soirée !

    47
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 17:46

    Bonsoir Véronique , et  bien une  belle étude sur un oiseau pas très  aimé , était  un amoureux de la nature , je  photographie pas mal d'oiseaux  mais  certains dont celui - ci  ne  sont  jamais entrés dans  ma  boite , simplement parce que  je  ne  les  trouvent pas  très photogéniques , tout  comme les  corneilles ou autres merles . Belle et douce soirée mon amie et gros  bisous .

    Emile

    48
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 17:47

    très belles photos.

    Bonne fin d'a.midi

    49
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 19:46

    Bonsoir Véronique,

    Pas eu de vos nouvelles aujourd'hui, mais bon j'espère que vous allez bien. Superbes vos photos d'oiseaux! je vous souhaite une bonne fin de soirée en espérant que tout va bien.

    50
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 21:01

    Perso, je les aime bien !!! Mais je peux comprendre qu'en surnombre, ils font beaucoup de dégâts...Trouver un juste milieu !!! Bises

    51
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 21:05

    bonsoir ma belle  ,joli article sur les pigeons  ,il a fait encore froid ce jeudi ,si on a aussi froid que l'on a eu chaud ,et bien ,ça promet ,bonne soirée ,bisous

     

    52
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 05:50

     Quel  bel  hommage  aux  pigeons  de  Paris  .. Quand  j'arrive  dans  la  capital , c'est  la  première  créature  qui  nous  accueil  agréablement  , et  j'ai  de  bons  souvenirs  a  la  Basilique  Montmartre .. j'en  aurais  bien  emportés  quelques  uns  , mais  je  les  aies  emportés  seulement  en  photos ..
       Bonne  fin  de  semaine   Véronique ..
    Gros  bisous ..
    Nicole ..

    53
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 08:07

    J'aime voir des oiseaux en ville. S'ils provoquent quelques dégâts, c'est secondaire.

    54
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 08:19

    tes photos sont magnifiques véro

    pour ma part les pigeons ne me dérangent absolument pas et donne du charme à nos villes mais c'est une vision personnelle

    et puis ce sont des oiseaux et ils "se lâchent" sur place

    mais je préfère les fientes des pigeons que les déchets, eux très nocifs , que certains humains déposent n'importe où en toute connaissance de cause

    ceci dit ce sont sans doute ses personnes qui doivent râler le plus sur les pigeons

     

    55
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 17:51

    très belles photos...ti copier /coller...J'ai plusieurs sites hébergés chez VOILA qui ferme les pages perso et supprime les sites à partir du 17 novembre. Certains sont précieux à mes yeux comme celui sur les costumes alsaciens. Je ne peux pas les rapatrier chez Ekla car ce ne sont pas des blogs. Comprenez que, pour les sauver je sois très occupée et n'ai plus le temps pour répondre à vos com. Je continue de publier un billet chaque jour en attendant  de faire mieux...Bon week-end

    56
    Vendredi 16 Octobre 2015 à 19:08

    De superbes photos pour accompagner pour ce beau billet. Un régal ... Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :