• L'ampleur du cadre du Père-Lachaise, la poésie qui en émane, l'univers d'arbres et de pierres mêlés, les tombes multiformes enchâssées dans la verdure, l'infinie diversité des tombeaux font que le décor est unique.

    Père Lachaise 5

    Au fil des ans, le Père-Lachaise est devenu une exposition à ciel ouvert d'art funéraire. Le cimetière est visité par deux millions de personnes chaque année, qui viennent y goûter le calme des lieux et visiter les tombes de personnalités célèbres. La partie la plus ancienne du site partie est dite "romantique". Celle-ci, à savoir les 17 hectares initiaux et les premiers agrandissements, constitue un site classé depuis 1962. 

    Père Lachaise 1

    Dans ce site classé, tous les monuments funéraires antérieurs à 1900, c'est-à-dire environ 30 000, sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques. 

    Père Lachaise 3

    Par ailleurs, on dénombre douze monuments historiques classés : portail et chapelle de Godde, monument aux morts de Bartholomé, Héloïse et Abélard, Molière et La Fontaine, Delille, le Dragon, Mur des Fédérés, Cartellier, O. Wilde, chapelle Georges Guët. 

    Père Lachaise 2

    Le Père-Lachaise est le plus grand cimetière de Paris, et est connu de part le monde, à la fois pour ses célébrités qui y reposent pour l’éternité, mais aussi pour l’esthétique de ses mausolées et de ses allées. 

    Père Lachaise 4

    Le Père Lachaise se visite comme un parc, avec ses arbres plusieurs fois centenaires, ses allées, ses oiseaux (rouge-queue, moineaux, rouge-gorge et autres), on en oublie parfois que c'est avant tout un cimetière.

    Père Lachaise 6

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    30 commentaires
  • Mur des Fédérés photo archive

    A la fin de la « semaine sanglante », le samedi 27 mai 1871, les troupes versaillaises parviennent à investir le cimetière du Père-Lachaise  où des fédérés s’étaient repliés.

    Mur des Fédérés Père Lachaise 1

    Durant plusieurs heures, les communards résistent au point que les combats se seraient parfois terminés au corps à corps et à l’arme blanche, entre les tombes.

    Combattants de la Commune, cent quarante-sept communards faits prisonniers sont fusillés contre le mur est de l’enceinte du cimetière.

    Mur des Fédérés Père Lachaise 2

    Dans les heures et les jours qui suivent, les corps de milliers d’autres fédérés tombés lors des combats de rues dans les quartiers environnants sont ensevelis à leurs côtés, dans une fosse commune.

    En leur mémoire, une section de cette muraille est appelée dès la fin des années 1870 le <mur des Fédérés>.

    Mur des Fédérés Père Lachaise 3

    Le mur des Fédérés est une partie de l’enceinte du cimetière du Père-Lachaise

    Mur des Fédérés Père Lachaise 4

    * Source : Site "Paris à nu"

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    34 commentaires
  • Mur des Fédérés 1

    Le long du Père-Lachaise, le square Champlain abrite un mur quelque peu étrange. En effet, des visages fantomatiques semblent sortir de la pierre dans laquelle ils ont été sculptés. Réalisé en 1909 par Paul Moreau-Vautier, ce mur est un monument dédié aux victimes des Révolutions et fut construit avec les pierres du mur devant lequel on été fusillés les derniers communards. On peut donc apercevoir un ouvrier, un prêtre, un fédéré en uniforme ou encore une mère avec son enfant, tous soutenus par la République éplorée.

    Mur des Fédérés 2

    Du peuple, la justice est lente, Elle est lente, mais elle vient ! 

    Le fils fera comme le père ;

     La vengeance vous guette au seuil ; Craignez de voir sortir de terre Les morts enterrés sans cercueil ! Tremblez ! Les lions qu’on courrouce Mordent quand ils sont réveillés ! Fleur rouge éclose dans la mousse, L’avenir pousse

    Sur le tombeau des fusillés ! (bis)

    Paroles de Jules Jouy sur l’air de « La chanson des Peupliers » de F. Doriat (30 mai 1887). Chant rendant hommage aux 147 communards fusillés au Père Lachaise le 28 mai 1871.

    Mur des Fédérés 3

    Le cadavre est à terre... mais l’Idée est debout (Victor Hugo-1871)


    Mur des Fédérés 5

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    35 commentaires
  • GILL André ( 1840-1885 )

    95ème division (1ère ligne, K, 29)

    Caricaturiste et chansonnier

    10 août 2011 Gill Père Lachaise 3

    Louis Alexandre GOSSET de GUINES, plus connu sous le nom d'André Gill, est né à Paris le 17 octobre 1840. Il est le fils naturel du comte de GUINES et de Sylvie Adeline GOSSET.

    Sous le pseudonyme d'André GILL, il traverse le second empire en illustrant ses contemporains dans le journal satyrique " La lune " (1865-1868), qui sera interdit. 

    Il reparaît sous le titre de " L'éclipse " (1868-1876). C'est un journal hautement combatif avec un chiffre de tirage très élevé pour l'époque : 40 000 exemplaires.

    10 août 2011 Gill Père Lachaise 1

    On lui doit les caricatures de tout ce qui compte à cette époque, de Richard Wagner, Jules Vallès, Léon Gambetta, Jean Raspail en passant par Victor Hugo, Alexandre Dumas, Gustave Courbet, Félix Nadar, Georges Bizet, Charles Dickens, Emile Zola, Victor Schoecher, Jules Verne, Adolphe Thiers, etc ... 

    Il est également chansonnier à Montmartre, il fréquente le " Cabaret des Assassins ", qui deviendra célèbre sous le nom du " Lapin Agile ", dont l'enseigne représente un lapin sautant hors d'une marmite ( Lapin à Gill ou La peint A. Gill )

    André GILL entre à l'hôpital psychiatrique et n'en sortira que pour sa tombe. Celui qui avait écrit " On ne songe qu'à créer des maisons de fous, quand ouvrira-t-on des maisons pour imbéciles ? " Meurt le 1er mai 1885 dans une cellule de Charenton.

    Sa tombe est une concession gratuite par arrêté préfectoral en date du 30 juillet 1887.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    37 commentaires
  • * Monument remarquable et insolite

    ARBELOT Fernand ( 1880-1942 ) 

    11ème division, 1ère ligne

    9 août 2011 Pére Lachaise 1

    De la vie de Fernand ARBELOT nous ne connaissons pratiquement rien, sinon ces deux dates : 1880-1942.

    Il aurait exercé la profession d'architecte ... 

    9 août 2011 Pére Lachaise 2

    Il repose avec son épouse sous un curieux et émouvant monument, oeuvre de Wansart, qui représente un gisant tenant dans ses mains le visage de sa compagne.

    9 août 2011 Pére Lachaise 3

    Cette sépulture rencontre toujours beaucoup d'interrogations et de curiosité de la part des visiteurs du Père Lachaise.

    Une épithaphe attire l'oeil :

    " Ils furent émerveillés du beau voyage

    Qui les mena jusqu'au bout de la vie "

    * Source : http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=1183

     

    9 août 2011 Pére Lachaise 4

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    21 commentaires
  • 8 aoüt 2011 Père La Chaise 1

    Le Père-Lachaise est situé sur l'une des sept collines de Paris, celle de Champ-l'Evêque. Cette dernière, qui couvrait au Moyen-Age l'essentiel de la commune de Charonne, appartenait à l'évêque de Paris. On y cultivait des légumes, des céréales et du raisin vendus sur les marchés de Paris.

    Champ-l'Evêque, devenu le "Mont-aux-Vignes" sera racheté par Régnault de Wandonne vers 1430. Ce riche commerçant en épices y construira une luxeuse maison de campagne. Le domaine prendra le nom de "Folie-Régnault".

    8 aoüt 2011 Père La Chaise 2

    Il sera acquis par Marie L'Huillier le 11 août 1626, pour le compte des jésuites de la maison professe de Saint-Louis de la rue Saint-Antoine qui y construiront une maison de repos et de convalescence. Louis XIV âgé de 14 ans, accompagné du cardinal de Mazarin, assistera le 2 juillet 1652 aux combats entre les troupes royales de Condé et les frondeurs commandés par Turenne dans le Faubourg Saint-Antoine, du sommet de la colline des Jésuites. Le domaine portera alors le nom de "Mont-Louis".

    8 aoüt 2011 Père La Chaise 4

    La maison de Régnault, reconstruite et surélevée de deux étages, accueillera le Père de La Chaise, confesseur du roi de 1675 jusqu'à sa mort en 1709. La compagnie de Jésus sera expulsée en 1762, lors de sa mise en vente pour solder une dette du Père de Jacy. La propriété, acquise par un peintre nommé Jean-Baptiste Gratin, sera revendue à la famille Baron en décembre 1771. Jacques Baron, ruiné, cédera les 17 hectares de Mont-Louis au Préfet Nicolas Frochot le 9 ventôse an XII- pour la somme de 180 000 francs.

    Celui-ci décidera d'y créer le troisième cimetière extra-muros de Paris, dit cimetière de l'Est, après le cimetière du Nord (l'actuel cimetière Montmartre) et le cimetière du Sud (cimetière du Montparnasse). A cette date les cimetières intra-muros parisiens étaient saturés, la ville ne ne savait plus quoi faire de ses morts et le risque d'épidémie était permanent. Le 21 mai 1765, déjà, une ordonnance du Parlement de Paris avait statué : " Le sol ne pouvant plus consommer de cadavres, les cimetières doivent être supprimés". 

    8 aoüt 2011 Père La Chaise 3

    Napoléon instituera les fondements des droits et devoirs de la Nation envers ses morts. Réglant le cas des mécréants, athées, suicidés et autres comédiens, trop souvent encore exclus de l'Eglise, il ordonne que "chaque citoyen a le droit d'être enterré quelle que soit sa race ou sa religion". Les sépultures des protestants, juifs, musulmans et orthodoxes côtoieront celle des catholiques. Le cimetière Père-Lachaise ira plus loin dans la tolérance. Outre les tombes faisant allégeance à l'une des religions monothéistes, on remarquera bientôt l'apparition de tombes liées à des sectes ésotériques, à des cultes antiques grecs et égyptiens : ce sont les tombes pyramidales ou en forme d'obélisque, marquées par les emblèmes d'Horus ou d'Osiris, dieux de la mort et de la résurrection. Les tombes des francs-maçons seront bien sûr aussi présentes, avec leur double équerre. 

    8 août 2011 Père Lachaise 1

    Napoléon imposera des normes de police et d'hygiène renforcées. Son code des communes, qui remet aux municipalités la direction des cimetières, fixera les règles de l'inhumation : suaire, cercueil, pose des corps côte à côte et non l'un sur l'autre, dimensions minimales des cimetières, ventilation, ensoleillement et distance par rapport à l'agglomération urbaine. Le Père-Lachaise sera ainsi le premier cimetière français véritablement laïc et moderne. 


    Alexandre-Théodore Brongniart se verra confié l'aménagement des lieux en cimetière. Devenu célèbre avant la Révolution pour quelques beaux hôtels particuliers construits dans les quartiers des Invalides et de la Chaussée d'Antin, Brongniart avait aménagé en 1870 - à la demande du marquis de Montesquiou, franc-maçon comme lui - un parc à Maupertuis, près de Coulommiers. Il deviendra l'architecte du palais de la Bourse en 1808.

    8 août 2011 Père Lachaise 2

    Le Cimetière de l'Est, d'une superficie de 17 hectares à l'origine, était destiné aux sépultures des Parisiens décédés dans l'un des quatre arrondissements de la rive droite, soit en fosse commune, soit en concession perpétuelle. Brongniart concevra un lieu inédit en France, une sorte d'immense jardin dont les arbres majestueux, d'essences variées, côtoieraient les sépultures sculptées, et dans lequel on pourrait se promener agréablement, le long des allées accidentées, sans être angoissé par la présence de la mort. La mort serait "apprivoisée" dans ce parc où règnent avant tout le charme et la poésie. Les héros stendhaliens Octave et Armance viendront errer dans ce que Stendhal considère à juste titre comme un "jardin anglais, le seul vraiment beau dans sa position qui existe à Paris". L'irrégularité du parc choquera les architectes français du XIXème siècle, fascinés par l'ordre et la symétrie. L'architecte Léonce Reynaud s'offusquera ainsi en 1870 : "Que trouve-t-on au Père-Lachaise ? Une absence complète d'ordre, de caractère, de dignité..."  

     8 août 2011 Père Lachaise 3

    Les bourgeois refuseront de se faire enterrer dans le cimetière, inauguré le premier prairial de l'an XII (21 mai 1804), situé dans un quartier pauvre et populaire. Le Père-Lachaise ne comptera que 13 tombes en 1804, 44 en 1805, 49 en 1806, 62 en 1807, et 833 en 1812. Le transfert des cendres d'Héloïse et Abélard, de Molière et de La Fontaine, en 1817, balaiera la mauvaise image du cimetière. Ce dernier comptera 33 000 tombes en 1830. Il sera agrandi à cinq reprises entre 1824 et 1850 et loti en 97 divisions délimitées par les allées de l'ancien parc. Il couvre aujourd'hui une superficie de 44 hectares. 

    8 août 2011 Père Lachaise 4

    Le Père-Lachaise sera le théâtre de violents affrontements entre le 21 et le 28 mai 1871, lors de la Commune. Les Fédérés, ayant installés leur artillerie en plein cimetière afin de repousser les assauts des Versaillais, seront encerclés le 27 mai par les troupes de Thiers, d'un coté, et les Allemands, de l'autre. Les 147 survivants seront fusillés devant le "Mur des Fédérés". On estime à 35000 le nombre de Fédérés enterrés ici.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    35 commentaires
  • Autre star : Serge Gainsbourg. Sa tombe est l'une des plus faciles à trouver. Elle se situe au niveau du rond-point central.

    Et à elle seule elle vaut le détour. Les visiteurs déposent des grigris : bracelets, mégots de cigarettes, bouchons de bouteilles de champagne et de whisky et... des tickets de métros en l'hommage de l'auteur du Poinçonneur des Lilas.

    Sa tombe est régulièrement fleurie ...


    Choux, mégots, bouchons de champagne, tickets de métro sont déposés par ses admirateurs !

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    44 commentaires
  • Sur des terrains appartenant à l'Hôtel-Dieu et aux Religieux de l'Hôpital de la Charité s'élevait depuis le XVè siècle un moulin, transformé en guinguette après la Révolution, à l'époque où abondaient cabarets, bars et restaurants près des barrières du Montparnasse et du Maine. Lorsque la ville de Paris décida, le 24 juillet 1824 d'ouvrir sur des vastes terrains le nouveau cimetière du Montparnasse, ce moulin devint la maison du gardien ; réduit à l'état de tour, il en reste un des principaux ornements.

    L'ouverture du cimetière déclancha un tohé parmi les cabaratiers qui craignaient d'y perdre leur clientèle. Son développement rapide entraina l'établissement de marbriers, qui firent appel à des sculpteurs : Rude, Carpeaux et plus tard Bourdelle vinrent s'installer près des barrières du Maine et d'Enfer. Etendu sur 19 hectares, il regroupe plus de 34 000 tombes, véritable campo santo des célébrités de Paris : ainsi le monument de Baudelaire représente un gisant au dessus duquel se penche le génie du mal. 


    Tombe du sculpteur César

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    45 commentaires
  • 11 juin 2010 Photo 1

     

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    33 commentaires

  • 10 Juin 2010 Photo 1

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    33 commentaires
  •  

       

     

      Théodore GERICAULT
    né à Rouen le 26 septembre 1791
    décédé à Paris le 26 janvier 1824

    Biographie de Téodore Géricault
    Né d'une famille royaliste, il rejoint Paris, à 17 ans, pour l'atelier de Guérin et celui de David, où il croisera notamment Delacroix. Pendant cette période, il peint 'La Méduse' tableau relatant le naufrage du navire et la survie d'une partie de son équipage sur un radeau de fortune. Ce tableau est d'ailleurs représentatif de son oeuvre, à savoir un soucis constant de la représentation du réel, qu'il soit constitué de faits divers ou simplement le reflet de la vie courante. On peut ainsi citer ses nombreuses représentations de chevaux et de courses, et dans un genre différent sa célèbre série des 'monomanies 'constituée de portraits d'aliénés. Ce choix du réel lui attire tour à tour les louanges ou les foudres de la critique. Quand il meurt, il laisse inachevés de grands projets, restés à l'état d'esquisses, traitant de l'abolition de l'esclavage, l'Inquisition et la traite des Noirs. Géricault a introduit dans la peinture le mouvement, la couleur, et les thèmes réalistes qui permettent de parler, à partir de Delacroix son héritier spirituel, d'une nouvelle école : le romantisme.

     
                                                                   
    Quelques photos que j'aime tout particulièrement






    Pour tous les miens

     


    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    22 commentaires

  • Alain BASHUNG

    né à Paris le 1er décembre 1947
    décédé à Paris le 14 mars 2009

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    60 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique