• Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

    On entend la même chanson depuis des années :

    «l’Europe va connaître l’hiver le plus froid depuis 100 ans»… ce sera peut-être bel et bien le cas cet hiver.

     Cette année les dernières prévisions sont de plus en plus favorables à un hiver plus froid que la normale.

    Samedi à Rambouillet le froid était à peine supportable. 

    Le Parc du Château n'était que désolation et les oies s'étaient regroupées pour chercher un peu de chaleur et quelques nourritures. Quelques badauds leurs lançaient quelques morceaux de pain, il s'ensuivit une bagarre générale. On n'a pas de sentiment quand on a faim. Une Bernache n'ayant pas supporter qu'une petite foulque macroule, plus rapide qu'elle, lui souffle le précieux aliment sous le bec l'attrapa par son aile et la secoua. La petite foulque essaya de se dégager sans succès et sans l'arrivée de ses semblables, je pense qu'elle serait morte. 

    Les oies supportent les grands froids, les canards aussi, ainsi que les cygnes. C'est écrit dans les livres, alors ça doit être vrai. J'ai le droit d'avoir des doutes ... 

    Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

      

    Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

      

    Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

      

    Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

      

    Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

      

    Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

      

    Parc du château de Rambouillet : Janvier 2017

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  • Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

    Le goéland argenté est un grand goéland, très commun dans les zones côtières.

    Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

    Le goéland argenté est le plus grand des goélands européens. Son dos est gris clair, il a le bout des ailes noir. Il porte un bec jaune avec une tache rouge sur la mandibule inférieure. Ses pattes sont roses ou jaunes (sous-espèce méditerranéenne). Les jeunes goélands gris-brun attendent trois à quatre ans avant de revêtir un plumage adulte.

    Le goéland argenté vit essentiellement sur les côtes. Il niche sur les falaises et les îlots, et parfois aussi sur les plages et dans les marais salants. En hiver après la saison de reproduction, il pénètre à l'intérieur des terres pour chasser de petites proies et récupérer des déchets en zone urbaine, dans les champs, les parcs, les décharges et les gravières. Le soir, il n'est pas rare de voir des groupes de goélands volant en V vers un « dortoir ».

    L'hiver il devient également parisien et s'installe sur les points d'eau de la capitale et de la région parisienne.

    Opportuniste, il se nourrit de presque tout, mais généralement de nourriture animale. Il chasse le poisson en bord de mer et les coquillages sur le rivage ; dans l'intérieur des terres, tout ce qui va du ver de terre au caneton l'intéresse.

    Visite les mangeoires où il apprécie tout ce qu'il trouve, particulièrement les déchets de cuisine.

    Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

     

    Parc Floral de Paris : Le goéland argenté

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    * Sources : http://www.oiseau-libre.net/Oiseaux/Especes/Goeland-argente.html 

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    59 commentaires
  • Lac Daumesnil, Paris 12ème : Oie Bernache du Canada et Oie blanche hybride

    La Nature nous réserve parfois des surprises. Ces deux oies ne se quittent jamais, l'une ne va pas sans l'autre. Pourtant elles sont bien différentes : l'une est une oie Bernache du Canada et l'autre une oie blanche domestique, ou oie du Poitou. 

    Comme on peut le constater cette oie domestique n'est pas "pure" ! une hybride ? peut-être. Mais bon j'ai lu dans un magazine qui parlait d'oiseaux que la Bernache du Canada et l'oie blanche domestique ne pouvait en aucun cas "convoler en justes noces" mais j'ai lu ailleurs que ça arrivait souvent, alors qui croire ? 

    "Comme quoi on peut aller au delà de nos différences ..." 

    Lac Daumesnil, Paris 12ème : Oie Bernache du Canada et Oie blanche hybride

     

    Lac Daumesnil, Paris 12ème : Oie Bernache du Canada et Oie blanche hybride

     

    Lac Daumesnil, Paris 12ème : Oie Bernache du Canada et Oie blanche hybride

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format. 

    * Je viens de lire un article intéressant sur le sujet, à voir : http://www.oiseauxduquebec.org/t67222-hybride-oie-domestique-bernaches-du-canada

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    45 commentaires
  • Une vague de froid arrive sur la France

    Le froid s'installe sur la France. N'oubliez pas vos gants, bonnets et écharpes. 

    Mardi 17 janvier, des minimales de -6°C étaient enregistrées à Strasbourg, -8 à Langres en Haute-Marne, où a été déclenché le niveau 3 "froid extrême". À Paris, -3 à -4 degrés étaient prévus ce mardi et mercredi, -4 à -6 en banlieue. En journée le thermomètre a eu du mal à franchir 1°C.

    Hier mercredi 18 janvier, avec le vent, le ressenti était de -9 à -10 dans la capitale. Ce jour-là, on a eu -6 à Orléans, mais aussi -9 à Tarbes ou -4 à Biarritz (à peine 0 à 2 en journée). "C'est une pellicule d'air froid qui finit par s'installer", résume le prévisionniste Frédéric Nathan, évoquant une durée possible de six jours.

    L'"intensité de cette vague de froid "devrait être relativement modérée", par rapport à celle de février 2012, ajoute Frédéric Nathan.

    Cette année-là, l'épisode avait duré deux semaines et battu de nombreux records. Rien de tel attendu cette fois-ci, même si des records localisés tomberont peut-être. Rien à voir non plus avec les vagues "historiques" de février 1956 ou janvier 1985.

    Justement souvenez-vous il y a 5 ans, en février 2012. 

    Une vague de froid arrive sur la France

     

    Une vague de froid arrive sur la France

     

    Une vague de froid arrive sur la France

     

    Une vague de froid arrive sur la France

     

    Une vague de froid arrive sur la France

    * Sources : Le Parisien et Europe N°1

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format - Photos du Lac Daumesnil, février 2012  

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude ... suite

    Les cygnes dans le lac Daumesnil font partie de ces beaux paysages naturels dans un environnement tellement urbain.

    Leurs déplacements sur la terre ferme sont d’une gaucherie plutôt cocasse car ils se dandinent avec lourdeur. Mais lorsqu’ils regagnent leur élément, ils redeviennent des princes de fière prestance.

    En hiver, les Cygnes apprécient particulièrement l’abondante nourriture distribuée par les passants : déchets de verdure, grains et pain (et oui toujours grrrr).

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude ... suite

    En hiver, la famille est encore unie mais, dès le retour du printemps et de la saison des amours, les adultes ne supportent plus sur leur territoire leur progéniture de l’année écoulée : les jeunes sont chassés et émigrent vers d’autres lieux.

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude ... suite

     Un cygne juvénile, qui le printemps venu devra quitter les siens. 

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude ... suite

     

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude ... suite

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.  

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    61 commentaires
  • Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude

    Il ne fait pas chaud à se promener autour du Lac Daumesnil, il y fait vraiment un froid de canard ! c'est le moment de le dire.

    Le bois de Vincennes est reconnu comme étant le plus grand espace vert de Paris et de la région parisienne. Ses 995 hectares offrent une multitude de possibilités, mais il existe une promenade en particulier qu'il ne faudrait pas manquer : à la pointe ouest du bois de Vincennes se trouve le lac Daumesnil, un endroit privilégié qui a tout pour plaire.

    Je ne connais pas cette "race" de canard, mais je le trouve bien beau.

    ** Merci à CathyRose qui a identifié mon canard, il s'agit d'un "Béret Noir", une découverte pour moi. Il parait que ce canard est très rare **

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude

    Beaucoup de canards viennent passer l'hiver "au chaud" loin des fusils des chasseurs. Le jour de l'ouverture ils sont vraiment nombreux.

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude

    Les promeneurs gavent de pain canards et cygnes et les exposent à l'occlusion intestinale. Pour les nourrir de la salade verte est quand même mieux non ? 

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude

     

    Lac Daumesnil Paris 12ème : L'hiver est rude

     Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    59 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

    Son nom lui a été donné en l’honneur de Walter Goodfellow (1866–1953), un britannique qui a parcouru l’Amérique centrale et du Sud, les Philippines, la Nouvelle-Guinée et le nord de l’Australie afin de collecter des animaux pour les muséums.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

    Chassé pour sa viande sur un territoire de plus en plus réduit au profit des cultures, le dendrolague a vu ses populations réduire de moitié en à peine trente ans. Les zones protégées mises en place doivent être accompagnées de programmes de sensibilisation auprès des populations locales.

    Régime alimentaire : feuilles, fleurs, fruits, fougères, champignons, insectes, œufs…

    Région d’origine : Nouvelle-Guinée

    Programme de conservation : EEP

    Statut UICN : EN, en danger

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

    * Pour en savoir plus, le site de la Ménagerie : http://www.zoodujardindesplantes.fr/fr/animaux/mammiferes/dendrolague-goodfellow

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

    Sangria aura bientôt un compagnon, ils seront bientôt "présentés" ! Une naissance prochaine ? à suivre donc ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Sangria, dendrolague de Goodfellow

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format. 
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Tengah le timide

    Notre ami Tengah le tapir malais a lui aussi bon appétit ... mais très timide. 

    Strictement végétarien, le tapir utilise sa « mini-trompe » pour saisir des branches, des feuilles ou des fruits dont il se nourrit.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Tengah le timide

      

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Tengah le timide

    Il m'a vu MDR !

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Tengah le timide

    * Pour en savoir plus sur Tengah, voir mon article du 22 juin 2016 : ICI

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    63 commentaires
  • Ménagerie du jardin des Plantes : Le repas de la Mangouste Fauve

    La Mangouste fauve est carnivore, elle se nourrit d'oiseaux, de rongeurs et même de crabes lorsque son territoire se trouve à proximité d'un vaste cours d'eau ou le long des côtes de l'Afrique du Sud.

    * Pour en savoir plus : ICI

    J'ai eu la chance d'arriver à l'heure du repas ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le repas de la Mangouste Fauve

    J'avoue que j'ai été très impressionnée ... 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le repas de la Mangouste Fauve

      

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le repas de la Mangouste Fauve

    Elle s’attaque aux serpents et même aux cobras qui sont bien plus grands qu’elle. Le venin des serpents l’affecte peu. La mangouste affectionne tout particulièrement les œufs de serpents. Mais elle peut aussi manger divers petits animaux : sa chasse est diversifiée car elle est très rapide.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le repas de la Mangouste Fauve

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le repas de la Mangouste Fauve

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.  

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    56 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Cormoran Pie

    Les cormorans sont des oiseaux plongeurs. Ils peuvent, grâce au fait que leur plumage s'alourdit en se mouillant, plonger très vite et relativement profondément (jusqu'à 9 m) avec des apnées pouvant durer 60 secondes. 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Cormoran Pie

    Cette faculté de mouiller ses ailes fait en retour qu'il n'est pas protégé du froid comme le sont les autres oiseaux marins au plumage "imperméabilisés".

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Cormoran Pie

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Cormoran Pie

    Il doit pour compenser la déperdition en calories manger des quantités anormales de nourriture et, c'est, vraiment la caractéristique de l'espèce, passer des heures comme un linge sur un fil, les ailes écartées pour les faire sécher.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Cormoran Pie

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Cormoran Pie

     * Sources : La ménagerie du Jardin des Plantes

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    53 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Rat des Nuages

    Nocturne et timide, le rat des nuages a une longue fourrure rêche.

    Les couleurs sont très variables chez cette espèce mais la majorité des animaux sont blancs ou gris pâle avec une partie beaucoup plus sombre, noire ou brune, sur la tête et l’avant du corps. Il existe aussi des spécimens entièrement blancs.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Rat des Nuages

    Ses oreilles sont sombres, assez longues mais étroites, et il possède de grandes moustaches sensibles. Ses pattes sont puissantes et équipées de longues griffes ce qui lui permet d’être à l’aise dans les arbres.

    Presque uniquement arboricoles, les rats des nuages vivent dans les forêts tropicales de plaine et de montagne, du niveau de la mer à 2000 m d’altitude.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Rat des Nuages

    Endémique des Philippines, cette espèce ne se trouve que sur l’île de Luzon et plus précisément dans le centre et le nord de celle-ci.

    Absent des collections européennes il y a quelques années, le rat des nuages est en train de se démocratiser au fur et à mesure et c’est désormais neuf établissements d’Europe qui en hébergent. Les zoos tchèques de Prague, Jihlava et Ostrava ont été les premiers a importer ces animaux en provenance direct des Philippines et c’est d’ailleurs le Praha Zoo (Prague) qui gère le Stud-book européen de cette espèce depuis peu. On en trouve également en Autriche, en Angleterre, en Pologne, en Lettonie et depuis quelques semaines en Suède.  Près d’une quarantaine d’individus vivent sur le continent actuellement.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Le Rat des Nuages

    A la Ménagerie depuis quelques mois ... 

    * Pour en savoir plus : http://www.anizoo.com/836-rat-nuages/

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format (Je n'ai pris que 3 photos, pas facile car il se cache) !

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    57 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Le Percnoptère ou Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), aussi appelé Percnoptère d'Égypte, est une espèce de vautour de l'Ancien Monde que l'on trouve en Afrique autour du Sahara (Maghreb et sud saharien), dans le sud de l'Europe (Espagne, Italie, Grèce, bassin de la mer Noire et sud de la France), et en Asie de la Turquie jusqu'à l'Inde.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Il se caractérise par une face jaune, un bec long et mince, de couleur jaune également (le bout du bec peut être noir), un plumage blanc sauf pour la partie terminale des ailes (rémiges) qui est noire.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Sa taille est de 58 à 78 cm, avec une envergure de 150 à 180 cm, pour un poids 1,5 à 2 kg, en fait le plus petit vautour de l'ancien Monde.

    Le percnoptère peut se nourrir de tout, la plupart du temps d'animaux morts (dépeçage des carcasses), mais aussi d'œufs dont il brise la coquille (œufs d'autruche en Afrique : il utilise des cailloux de 100 à 300 grammes pour briser la coquille). Il présente ainsi un exemple d’utilisation d'outil par un animal.

    Il peut également être coprophage. L'estomac des percnoptères est parfaitement conçu pour affronter le plus dur des régimes alimentaires. Grâce à son jabot et à son gésier très extensibles, le charognard peut se bourrer d'un énorme repas avant d'affronter des jours et parfois des semaines de jeûne. Ses sucs digestifs puissants l'aident à digérer de la viande en putréfaction renfermant des toxines mortelles pour les autres carnivores.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Protégé depuis 1976, le plus petit vautour présent en France a vu sa population remonter à 87 couples en 2007. Son alimentation se raréfie du fait des lois sanitaires.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Le Percnoptère d'Égypte bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    * Pour en savoir plus :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Percnopt%C3%A8re

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Des informations sur Elodie très encourageantes ! 

    Réintroduction d'un Percnoptère de La Ménagerie : 

    Bonjour,

    La Ménagerie vous donne des nouvelles du vautour percnoptère Élodie, née en juin 2016 à la Ménagerie.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Petit Percnoptère né presque en même temps qu'Elodie

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Crédit photo : Vaclav Silha

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Crédit photo : Vaclav Silha

    Après avoir été élevée par des vautours à Prague, elle a été transférée sur le site de réintroduction en Bulgarie mi-août et a été relâchée le 25 août

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Crédit photo : Vaclav Silha

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Crédit photo : Vaclav Silha

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Percnoptère d'Egypte

    Crédit photo : Vaclav Silha - A voir ici : ICI

    Elle a effectué son premier vol le 1er septembre. Elle est restée sur la zone jusqu’au 26 septembre, puis a commencé sa migration vers l’Afrique et se trouve aujourd’hui au Niger !

    Suivez là en direct sur : http://www.lifeneophron.eu/en/map/27.html

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    52 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

    La panthère des neiges ou léopard des neiges ou irbis ou encore once possède une superbe robe longue et épaisse de couleur gris clair à gris-crème, mais blanchâtre au niveau du ventre ; elle possède également des taches foncées plus ou moins circulaires. Ses pattes courtes et puissantes, sa queue est longue et lui permet de maintenir son équilibre.
    Conservation de la Panthère des neiges :
    Statut de conservation IUCN : En danger Protection : Sa population est estimée à 5 000 individus ( 4 000 pour certains).
    Elle est en grand danger du fait de la raréfaction de son gibier, du braconnage pour sa fourrure ou encore de la réduction de son habitat.
    Quand je me rend à la Ménagerie c'est toujours par elle que je commence, elle est tellement jolie. J'ai toujours été attirée par les grands félins.
     
    Elles sont deux désormais à la Ménagerie et Esha a tout essayé pour attirer l'attention de sa compagne de jeux (ou compagnon). Sans succès ...
     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     Esha ce jour là était déchaînée ! elle sautait partout, courait, et tout ça en regardant en direction de l'autre panthère des Neiges, qui derrière son rocher continuait sa toilette.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

    Les couples ne se forment que pour quelques jours, le temps de l’accouplement. La mère met ses petits au monde dans un abri rocheux. Ils restent ensemble presque deux ans.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

    Esha, essaie d'attirer l'attention de l'autre panthère des Neiges en se roulant sur le sol ... toujours sans succès ! 

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : Esha, Panthère des Neiges

     * Pour en savoir plus : le site de la Ménagerie :  ICI

       Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    60 commentaires
  • Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

    En Chine, le canard mandarin était un oiseau sacré, symbole de la fidélité conjugale, et était parfois offert aux jeunes mariés.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

    Le canard mandarin fréquente les étangs, les petits lacs et les mares, toute étendue d'eau douce aussi modeste soit-elle pourvu, qu'elle se situe à proximité d'une forte densité d'arbres, d'arbustes et d'arbrisseaux d'essences les plus diverses dont certains surplombent la surface de l'eau.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

    Ils s'alimentent principalement à l'aube ou au crépuscule, étant perché dans les arbres ou sur terre pendant le jour.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

    Les mandarins s'alimentent en mouillant ou en marchant sur la terre. Il est omnivore : En plus des graines et des fruits qu'il prélève sur la végétation forestière, il se nourrit d'insectes aquatiques et de petits poissons qu'il capture aux alentours et à l'intérieur des mares.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

    Femelle Mandarin

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

    Protection / Menaces : En Asie les causes de son déclin sont dûes à la destruction de son habitat, à tel point que, en 1980, le gouvernement japonnais passa commande au hollandais de trois mille couple afin de repeupler les lacs de son pays.

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

     

    Ménagerie du Jardin des Plantes : La Grande Volière : Le canard Mandarin

    * Pour en savoir plus : http://www.canards-ducks.com/Mandarin.html

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    65 commentaires
  • Le repas du pigeon ramier (ou palombe)

    Me voici de retour à Paris, dans les allées du Jardin des Plantes. Un pigeon ramier affamé, devait jouer les acrobates pour attraper ces jolies baies. 

    Le pigeon ramier est le plus grand des pigeons d'Europe, il est nettement plus grand et plus trapu que les autres pigeons.

    La gorge est rose-pourpre, tirant vers le gris pâle sur le ventre. La tête est grise, avec des taches blanches bien nettes sur le côté ou le cou (manquent chez les jeunes, plus ternes).

    Les cuisses, les pattes et les pieds sont jaunes. La queue est large et présente une large bande foncée vers le bout. En vol, une ligne blanche traversant le milieu de l'aile devient bien visible.

    Son bec est légèrement crochu (à la différence avec les autres pigeons européens), ce bec est fait pour déchirer les feuilles.

    L'autre nom du pigeon ramier est la palombe.

    Le repas du pigeon ramier (ou palombe)

      

    Le repas du pigeon ramier (ou palombe)Fréquemment observé dans les parcs et les jardins, le ramier est plus farouche que le biset et s'envole à distance. De grandes troupes se forment à l'automne et en hiver. À la campagne, les agriculteurs considèrent le ramier (ou palombe) comme un oiseau nuisible en hiver, car il fait des dégâts dans les champs de colza, de céréales et d'autres cultures (choux, trèfle). Craintif en raison la chasse qui lui est faite comme oiseau gibier, le ramier est bien plus confiant en ville, où il marche sur les pelouses des parcs.

    Le repas du pigeon ramier (ou palombe)

     Le pigeon ramier apprécie les légumineuses pois, choux, colza, navets, rutabagas. Il mange aussi des glands, les fruits du sureau et de l'aubépine, des graines d'autres plantes sauvages, des vers et des insectes. En hiver, le ramier mange les baies de lierre. Il avale également des graviers : ceux-ci lui servent à broyer les aliments dans le gésier.

    Le repas du pigeon ramier (ou palombe)

    * Pour en savoir plus : http://www.oiseau-libre.net/Oiseaux/Especes/Pigeon-ramier.html

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    53 commentaires
  • Rambouillet : Une rencontre inattendue !

    Le 31 décembre mes filles et moi, après quelques courses pour le réveillon, décidions de rentrer par le Parc du Château. Plus agréable et plus rapide pour arriver chez ma fille. 

    Au loin comme d'habitude, des Bernaches du Canada, des cygnes, des cormorans, des mouettes rieuses et quelques oies cendrées et oies du Poitou se débattaient dans l'eau. 

    Nous ne l'avions pas vu arriver celle la ! elle a foncé tout droit vers ma fille Sarah, et elle est restée là à la regarder !! 

    Rambouillet : Une rencontre inattendue !

      

    Rambouillet : Une rencontre inattendue !

      

    Rambouillet : Une rencontre inattendue !

      

    Rambouillet : Une rencontre inattendue !

      

    Rambouillet : Une rencontre inattendue !

      

    Rambouillet : Une rencontre inattendue !

    Intriguée par le bruit de mon appareil photo ... Elle nous a suivi jusqu'à la sortie du parc. J'avais peur qu'elle nous suive dans la rue et se fasse renverser par une voiture. Mais non, au bout d'un moment elle a rebroussé chemin et elle est repartie vers les siens.

    Rambouillet : Une rencontre inattendue !

    Cliquez sur les photos pour les voir en grand format.

    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    58 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires